Libre Eco week-end | La start-up de la semaine

Infirmier de formation et parti de son expérience professionnelle, Lautfi Kraï lance DomiHome, une application web mobile qui permet à des milliers de patients de trouver aisément un professionnel des soins infirmiers à domicile proche de chez eux et immédiatement disponible.

Créée en 2019 et lancée en 2020, l’application souhaite faciliter la mise en relation entre patient et personnel de soins de santé. Chaque année, en Belgique, ce sont plus d’un million trois cent mille personnes qui sont hospitalisées. "À leur sortie d’hôpital, les patients rencontrent des difficultés à trouver un infirmier à domicile", explique le fondateur de DomiHome. "Bien souvent, il faut passer par des intermédiaires comme les mutuelles, le médecin traitant ou une assistante sociale."

Les soins à domicile sont moins chers que l’hospitalisation conventionnelle. "C’est donc un moyen de réduire les dépenses dans la santé et cela peut être une solution pour les personnes âgées qui ne peuvent pas se permettre d’aller en maison de repos."

Grâce à DomiHome, une personne malade ou un de ses proches peut facilement compléter une demande de soins en ligne, sur le site web ou l’application. Le soignant sélectionné appellera immédiatement le patient pour convenir d’un rendez-vous à son domicile. À partir de là, le calendrier de soins sera organisé directement entre l’infirmière et le patient.

Un service gratuit

La plateforme gratuite regroupe plus de 5 000 infirmiers dont 600 sont opérationnels en Belgique. "Tant en Wallonie, qu’en Flandre et à Bruxelles", précise Lautfi Kraï, qui exerce toujours sa profession en tant qu’infirmier professeur. La plateforme est également disponible en France, en Suisse et au Luxembourg. "En un an, nous avons traité environ 300 demandes de soins."

DomiHome n’a pas de concurrence si l’on en croit son fondateur. "Des initiatives de mise en relation entre infirmier et patient existent mais elles ne sont pas numériques", ajoute Lautfi Kraï. Avec DomiHome, son fondateur a pour ambition de centraliser les infirmiers sur une plateforme unique et ainsi devenir une référence dans les soins d’infirmier à domicile. "Ce référencement permettra une meilleure répartition des demandes de soins et donc une meilleure gestion", souligne le fondateur.

Paradoxalement, la crise sanitaire n’aura pas particulièrement boosté le service. D’un côté, certains infirmiers à domicile ont réduit leurs activités, "soit parce qu’ils manquaient de matériel, soit parce qu’ils étaient trop occupés à l’hôpital", explique le fondateur. De l’autre, la demande en soins à domicile a diminué puisque plus aucune opération n’était possible à l’hôpital et que seules les urgences étaient opérationnelles.

Avec l’aide de trois autres personnes, Lautfi Kraï développe son application à ses frais. "Nous sommes à la recherche de subsides", lance-t-il. "Au lancement, nous n’avions pas de business model car l’objectif n’était pas d’être rentable mais d’être altruiste." Aujourd’hui, la start-up a besoin de fonds pour continuer à se développer. "Nous souhaitons accueillir davantage de soignants sur la plateforme."

Pour poursuivre le développement de l’application, DomiHome n’exclut pas de fonctionner par cotisation ou abonnement pour les infirmiers membres de la plateforme. "Une solution qui nous a été proposée par les soignants eux-mêmes qui profitent d’une visibilité grâce à la plateforme", conclut le fondateur.