L'information principale de la soirée était évidemment le décès de Diego Maradona. Malgré cette triste nouvelle qui a ému toute la planète football, il y avait des matchs de Ligue des champions avec un certain Inter - Real Madrid comme affiche. Les Madrilènes ont réalisé une performance de très bonne facture avec un Eden Hazard décisif. En l'absence de Karim Benzema et Sergio Ramos, c'est le Brainois qui s'est chargé d'ouvrir le score sur penalty.

Après la rencontre, Zinedine Zidane s'est montré satisfait de la prestation du Diable. "Concernant Hazard, je suis ravi car il joue, il a besoin de jouer et c'est ce qu'il fait, en récupérant son football, en faisant ses choses sur le terrain, car nous connaissons la qualité qui est la sienne. Pour le bien de l'équipe, qu'il continue comme ça, nous en avons besoin" a-t-il expliqué.

Le technicien français est également revenu sur la concurrence qui existe entre lui, Asensio et Vinicius Junior. "Il y a beaucoup de matchs et nous devons choisir à chaque match, mais nous sommes tous dans le même bateau et il faut choisir match après match."

Les médias aussi ont été séduits par la prestation du Belge. Si tout n'a pas été parfait, Marca estime qu'il a pris ses responsabilités en l'absence des meneurs habituels. "Madrid l'attendait et Hazard a pris les choses en mains. Sans Ramos et sans Benzema, il a assumé la responsabilité du penalty et il ne l'a pas manqué. Très bonnes minutes pour le Belge en première mi-temps, puis il a un peu disparu en seconde. Lors de la sortie de Mariano, il a même joué en faux neuf."

Doucement mais sûrement, Eden Hazard retrouve son niveau. D'un point de vue statistique, avec six dribbles fructueux sur sept tentés, Hazardinho a globalement bien réussi ce qu'il a entrepris. Ces différentes actions ont été réalisées essentiellement lors du premier acte ce qui tend à prouver qu'il a encore besoin de rythme pour le faire sur la durée mais que ses sensations sont bonnes sur du court terme.

AS est également revenu sur la prestation du Diable rouge. Pour le journal, il a "brisé sa malédiction en Ligue des champions". Cela faisait effectivement 3 ans qu'il n'avait plus inscrit un but dans la compétition de la Coupe aux grandes oreilles. "Le Belge a fait trembler les filets pour le Real Madrid à San Siro sur penalty. Il n'avait pas marqué lors de ses huit matchs précédents pour les blancs en Europe."  

Le journal pointe également les statistiques faméliques de l'ancien joueur des Blues dans la compétition reine. "La dette de Hazard envers le Real Madrid, et lui même, en Europe commençait à être trop importante. Dans un club comme le Real, il faut briller en C1. Il n'avait plus marqué en LDC depuis le 22 novembre 2017 contre les Azerbaïdjanais de Qarabag FC. Avec à peine 9 buts en 53 matchs, il n'avait pas encore une grande marque de visite."

Malgré ces petites critiques, AS admet que le joueur a été une bonne étincelle pour son équipe. "Sans Benzema pour allumer l'attaque, toutes les lumières étaient dirigées vers Hazard. Le Belge a finalement répondu à l'appel en inscrivant un but."

L'objectif du Real Madrid dans la compétition est clair pour le Real et Eden: terminer premier du groupe. Avec cinq points d'avance sur l'Inter, ils ont pris une sacrée option pour la qualification en C1.