Benin
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Des actions en vue pour une couverture totale des besoins

Les perturbations observées depuis quelques semaines dans la fourniture de l’énergie électrique au Bénin ne relèvent pas du délestage. Face aux journalistes de la presse en ligne vendredi 16 juin 2023, le secrétaire général adjoint, et porte-parole du gouvernement, Wilfried L. HOUNGBEDJI, a apporté des clarifications et rappelé quelques actions en cours et celles à venir, pour une couverture totale des besoins.

Le Bénin dispose depuis 2020, d’une capacité de satisfaction des besoins en énergie électrique estimée à 60%. Le gouvernement dans la volonté de satisfaire toute la demande nationale, va chercher les 40% restants ‘’ailleurs’’. Wilfried L. HOUNGBEDJI, porte-parole du gouvernement a expliqué vendredi 16 juin au cours de la rencontre avec les médias en ligne, la situation de pénurie que connait le pays depuis quelques semaines, et à l’origine des coupures intempestives observées par endroit.
Selon le porte-parole du gouvernement, il arrive que pour des raisons d’intempéries ou de qualité d’infrastructures de transport, que ces pays qui fournissent le complément de 40% connaissent ‘’un effacement’’ (des perturbations). Et lorsque ces genres de situations surviennent, le pays ne disposent plus de la capacité de 100% nécessaire pour satisfaire toute la demande nationale, et s’appuie donc sur les 60% dont il dispose.
Suivant les explications de Wilfried L. HOUNGBEDJI, cela justifie le maintien des efforts. A l’en croire, le gouvernement en portant à 60% le niveau de satisfaction des besoins, n’a pas dormi sous ses lauriers en considérant ce résultat comme un progrès. Les efforts de construction de nouvelles centrales, ‘’ essentiellement des voltaïques’’ se sont poursuivis. « A Inouloffin, nous étions à 25, nous sommes en train de passer à 50. Et depuis un mois, le gouvernement a pris la décision de passer à 75 Mwh. Ces capacités vont être multipliées. Après, nous avons 100 autre Mwh avec MCAII à construire dans les villes de Bohicon, Parakou, Natitingou, et Djougou », a informé le secrétaire général adjoint du gouvernement. Il n’a pas manqué de citer les 40Mwh du groupe Genesis en complément au dispositif de Maria-Gléta, et les 152 Mwh à Glo-Djigbé pour qu’à fin 2025, le Bénin parvienne à un niveau de production interne qui satisfasse ses besoins en temps de pointe. Une fois que tout ceci sera réalisé, le reste selon le porte-parole du gouvernement, « va être du confortatif », et les gouvernements qui viendront après, pourront « intensifier la mise à disposition de l’énergie électrique ».
Les perturbations observées, sont connues et sont prises en compte, a rassuré Wilfried L. HOUNGBEDJI insistant sur les efforts du gouvernement dans le secteur de l’énergie et qui, justifient selon lui, la pléthore de demandes à la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) ces dernières années.

F. A. A.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

16 juin 2023 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou