Benin
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le Bénin recevra bientôt ses doses de vaccin antipaludique

Durant la période 2023-2025, 12 pays d’Afrique dont le Bénin recevront 18 millions de doses de vaccin RTS,S/AS01. C’est le tout premier vaccin antipaludique.

Le Bénin et 11 autres pays d’Afrique recevront un total de 18 millions de doses du tout premier vaccin antipaludique au cours des deux prochaines années. L’objectif est de lutter contre le paludisme qui constitue l’une des principales causes de décès en Afrique.

Le Ghana, le Kenya et le Malawi prennent part depuis 2019 au Programme de mise en œuvre de la vaccination antipaludique coordonné par l’OMS et financé par Gavi, l’Alliance du vaccin, par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et par Unitaid. Dans ces trois pays, plus de 1,7 million d’enfants ont bénéficié du vaccin RTS,S/AS01.

Neuf autres pays (Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Libéria, le Niger, l’Ouganda, la République démocratique du Congo et la Sierra Leone) recevront pour la première fois le vaccin antipaludique. La livraison des premières doses de vaccin est prévue pour le dernier trimestre 2023. La vaccination pourra débuter dans les premiers mois de l’année 2024.

Selon Thabani Maphosa, Directeur général de la mise en œuvre des programmes de pays à Gavi, l’Alliance du vaccin, le vaccin RTS,S/AS01 a le potentiel de marquer un tournant dans la lutte contre le paludisme et, s’il est largement déployé en parallèle d’autres interventions, de prévenir des dizaines de milliers de décès chaque année ».

« Tandis que nous travaillons avec les fabricants pour accélérer l’approvisionnement, nous devons nous assurer que les doses dont nous disposons sont utilisées aussi efficacement que possible. Pour cela, nous devons mettre à profit l’ensemble des enseignements que nous avons tirés de nos programmes pilotes à l’heure où nous élargissons la vaccination à un total de 12 pays », a ajouté Thabani Maphosa.

Le Directeur adjoint chargé de la vaccination de l’UNICEF, Ephrem T. Lemango a déploré les décès causés par le paludisme surtout dans le rang des enfants de moins de 5 ans. « Nous pouvons éviter ces décès et traiter la maladie depuis longtemps, mais le déploiement de ce vaccin donnera aux enfants, en particulier en Afrique, une meilleure chance de survie. En augmentant l’approvisionnement, nous espérons qu’encore plus d’enfants pourront bénéficier de cette avancée qui sauve des vies », informe-t-il.

Pour Docteur Kate O’Brien, Directrice du Département de l’OMS Vaccination, « cette première distribution de doses de vaccin antipaludique vise en priorité les enfants exposés au risque le plus élevé de décéder du paludisme ». « La forte demande suscitée par le vaccin et la portée considérable de la vaccination infantile permettront d’accroître l’équité en matière d’accès à la prévention du paludisme et de sauver de nombreuses vies d’enfants. Nous travaillerons sans relâche pour augmenter l’offre jusqu’à ce que tous les enfants à risque puissent bénéficier de ce vaccin », a-t-il affirmé. D’ici 2026, la demande annuelle mondiale de vaccins antipaludiques devrait atteindre 40 à 60 millions de doses et 80 à 100 millions de doses chaque année d’ici à 2030.

A.A.A

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

7 juillet 2023 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou