Benin
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Un nouveau partenariat pour promouvoir le travail décent dans les filières alimentaires

L’OIT, le FIDA et CARE joignent leurs forces pour promouvoir le travail décent et l’emploi productif, afin de lutter contre la pauvreté et l’inégalité dans le secteur agro-alimentaire tout en promouvant les entreprises durables.

Un nouveau partenariat multipartite visant à faire progresser les droits de l’homme et du travail, les emplois décents et les revenus et salaires justes et adéquats dans le secteur agroalimentaire a été formé par l’Organisation internationale du travail (OIT), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et CARE International.

La coalition "Un travail décent pour des systèmes alimentaires équitables" vise à promouvoir l’emploi décent et productif dans l’ensemble des systèmes alimentaires. Ses priorités reposent sur les quatre piliers de l’agenda du travail décent de l’OIT : les droits au travail, le plein emploi productif, la protection sociale et le dialogue social.

La coalition établira des partenariats avec les États membres, les organisations d’employeurs et de travailleurs, la société civile, les entreprises, les organisations internationales, les institutions chargées de l’emploi et du travail, et les communautés des systèmes alimentaires. Elle offre un espace de partage et d’échange d’expériences sur les stratégies nécessaires pour améliorer les conditions de travail et les moyens de subsistance des travailleurs de l’agroalimentaire et promouvoir des entreprises durables dans le secteur.

Les emplois du secteur agroalimentaire sont parmi les plus dangereux, les moins protégés et les plus mal payés. Deux tiers des travailleurs classés comme "extrêmement pauvres" travaillent dans l’agriculture. Dans certains pays, les travailleurs agricoles sont exclus de la législation générale du travail. Ils peuvent donc ne pas bénéficier des droits et des protections juridiques dont jouissent les travailleurs d’autres secteurs.

"Les crises récentes ont révélé la fragilité de nos systèmes alimentaires, mettant en lumière les graves problèmes d’emploi et de travail auxquels sont confrontés les travailleurs et les entreprises du secteur agroalimentaire. Construire des systèmes alimentaires résilients et équitables qui produisent suffisamment d’aliments nutritifs pour la population mondiale croissante nécessite une approche qui garantisse les droits des travailleurs de l’agroalimentaire, réponde aux déficits de travail décent et promeuve une croissance durable du secteur agroalimentaire. L’OIT dispose d’un large éventail d’outils et de méthodes éprouvées pour faire progresser efficacement ces approches", a déclaré Alette van Leur, directrice du Département des politiques sectorielles de l’OIT.

"La lutte contre les inégalités doit être au cœur du développement durable. La vision du FIDA d’une transformation rurale inclusive et durable est celle d’un monde où l’extrême pauvreté est éliminée et où chaque famille rurale travaille et vit dans la dignité. La communauté internationale et des initiatives telles que la Coalition ont un rôle important à jouer pour y parvenir", a déclaré Tom Anyonge, spécialiste technique principal du FIDA pour la jeunesse, le développement rural et les institutions.

"Nous ne pourrons pas nous attaquer à l’extrême pauvreté dans le monde tant que nous n’aborderons pas la question de la justice économique et des moyens de subsistance équitables pour chaque agriculteur, chaque pêcheur et chaque travailleur des systèmes alimentaires. Chez CARE, nous ne connaissons que trop bien cette réalité. Depuis plus de 75 ans, CARE ouvre la voie à une vie meilleure pour les personnes les plus vulnérables du monde. Nous invitons d’autres personnes à nous rejoindre dans ce défi intimidant mais nécessaire pour la justice", a déclaré Christine Campeau, directrice du plaidoyer de CARE International.

Les trois organisations s’appuieront sur leurs mandats collectifs pour accélérer une augmentation substantielle des actions ayant un impact sur les parties prenantes des systèmes alimentaires. Ensemble, la coalition permettra de réaliser des progrès concrets vers un monde du travail plus juste et plus équitable pour les 4,5 milliards de personnes dont les moyens de subsistance dépendent des systèmes alimentaires.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Il investit dans les populations rurales, leur donnant les moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, le Fonds a octroyé plus de 24 milliards de dollars dans des pays en développement sous forme de dons ou de prêts à faible taux d’intérêt.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

20 juillet 2023 par Judicaël ZOHOUN