This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Accident mortel sur une ferme: la victime était la fille des proprios

La Sûreté du Québec devra faire la lumière sur le terrible accident survenu jeudi sur une ferme laitière de Saint-Armand, en Estrie, où une adolescente de 13 ans a fait une chute mortelle dans une fosse à purin.  

• À lire aussi: Une adolescente est décédée après avoir chuté dans une fosse à purin

Le drame s’est produit vers 18 h 30, alors que la jeune fille conduisait un tracteur à pelle rétractable Case W4 sur le terrain de la ferme D’Houchenée, qui appartient à ses parents. 

Pour une raison qui demeure inconnue, le petit véhicule agricole a basculé et sa conductrice est tombée dans la fosse à purin de la ferme, située sur le chemin Dutch. Il aura fallu plus de deux heures aux pompiers de la municipalité afin d’extirper son corps de la structure. Elle a été conduite vers un centre hospitalier, où son décès n’a pu qu’être constaté.

Gaz mortel

Une autopsie sera pratiquée afin d’en déterminer la cause exacte. La majorité des accidents agricoles mortels survenus au cours des dernières années ont une même cause en commun, soit l’intoxication au sulfure d’hydrogène, selon les rapports de coroner consultés par Le Journal. Il s’agit d’un gaz extrêmement dangereux produit lors de la décomposition du purin dans une fosse. 

« L’exposition à des concentrations élevées de ce gaz toxique entraîne une perte de conscience en quelques secondes seulement et le décès peut survenir très rapidement », selon le Dr Martin Clavet, coroner.  

Possibles accusations

Un permis de classe 5 est nécessaire pour conduire ce type de véhicule sur les routes, indique la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ). En raison de son jeune âge, il est impossible que la victime ait été détentrice de cette licence. 

Or, comme l’accident s’est produit sur un terrain privé, les enquêteurs des crimes majeurs de la SQ devront vérifier s’il ne s’agit pas plutôt d’un cas de négligence. 

Plusieurs hypothèses sont toujours sur la table et il n’est pas impossible que des accusations criminelles soient éventuellement déposées dans ce dossier. 

Comme la jeune victime n’était pas en train de travailler au sens de la loi, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ne fera pas enquête. 

–Avec Andrea Valeria