logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Allonger les heures d'ouverture des commerces: pas la priorité, selon la FCEI

MONTRÉAL – Si plus de flexibilité est souhaitable pour les commerçants voulant rester ouverts plus tard, la prolongation des heures d’ouverture n’est pas une priorité des commerces, estime la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). 

«Ils ont d’autres soucis avant de se soucier des heures d’ouverture», a dit Gopinath Jeyabalaratnam, analyste principal des politiques à la FCEI. 

La paperasse, les taxes et les entraves routières reliées aux chantiers seraient des questions plus pressantes à adresser, selon lui. 

Cela étant dit, la FCEI est favorable à permettre aux commerces de rester ouverts plus longtemps, à condition que ça ne devienne pas une obligation. 

«Le mot clef, c’est flexibilité», a insisté M. Jeyabalaratnam, et des solutions «mur à mur» seraient à proscrire. 

Selon lui, une telle mesure aiderait les commerces confrontés à la concurrence de «géants en ligne ouverts 24 heures sur 24». 

Motion de l'opposition

En vertu de la loi donnant à Montréal le statut de métropole, adoptée en 2017, la Ville peut régir elle-même les heures d’ouverture des commerces. 

Ensemble Montréal, qui forme l'opposition officielle à l’Hôtel de Ville, souhaite que l’administration de la mairesse Valérie Plante rédige une réglementation pour permettre d’allonger les heures d’ouverture des commerces. Cette question sera débattue à la prochaine séance du conseil municipal, lundi prochain. 

Il pourrait s’agir de «règles pas très rigides, mais qui prennent en considération la réalité de chaque quartier», a suggéré Aref Salem, porte-parole de l’opposition en matière de développement économique. 

En attendant, le parti propose de permettre aux commerces du quartier Mile-End, dans l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, de rester ouverts jusqu’à 20 h le week-end, ce qui est déjà permis pour certains établissements, comme les épiceries ou les pharmacies. 

Le cas de disquaires du Mile-End ayant écopé d’amendes excédant 2000 $ pour être restés ouverts quelques minutes après l’heure permise avait été relayé dans divers médias dernièrement. 

En décembre dernier, la mairesse Plante s’était dite sensible à la situation des disquaires. «Les habitudes de consommation changent; il faut savoir s’adapter et donner plus de flexibilité aux commerçants», avait-elle mentionné sur Twitter, ajoutant qu’elle demandait au service du développement économique de la Ville de proposer des solutions «au cours des prochains mois». 

Les recommandations seront étudiées et «il n'y a pas de décision prise pour la suite des choses», a commenté jeudi Laurence Houde-Roy, attachée de presse du comité exécutif de la Ville. 

Par ailleurs, au centre-ville de Montréal, considéré zone touristique, les commerces peuvent rester déjà ouverts plus tard. 

«Actuellement, on penche plus vers la prolongation des heures d'ouverture que le contraire, donc le statut de zone touristique est effectivement un des outils qui nous le permet», a commenté Mme Houde-Roy.

Themes
ICO