Canada

Andrew Menzies sur les traces de son père

Navigation
close
Andrew Menzies fait un attrapé spectaculaire pour inscrire son premier touché dans les rangs collégiaux face aux Titans de Limoulou dans un match disputé en 2018 au Collège Notre-Dame.

Photo courtoisie, Anne Chaput-DeAngelis Andrew Menzies fait un attrapé spectaculaire pour inscrire son premier touché dans les rangs collégiaux face aux Titans de Limoulou dans un match disputé en 2018 au Collège Notre-Dame.

Coup d'oeil sur cet article

Andrew Menzies marche sur les traces de son paternel, Paul, en se joignant au Rouge et Or de l’Université Laval.

L’ailier espacé des Spartiates du Vieux Montréal a fait connaître sa décision dans les derniers jours. Après l’ailier défensif Enzo Pepe Esposito il y a quelques semaines qui se joignait au même alma mater que son paternel Francesco, Menzies devient le deuxième joueur de deuxième génération de l’histoire du Rouge et Or.

«C’est spécial et mon père est content parce que je vais retrouver des gens en qui il a confiance, a souligné Menzies, mais il s’est tenu à l’écart du processus parce qu’il ne voulait pas que je sois influencé parce qu’il avait joué à Laval. J’ai pris mon temps et regardé toutes mes options. C’était ma décision et mon futur. C’est le fun de suivre les traces de mon père. Mon parcours était tracé, mais j’ai choisi la meilleure option pour moi. J’aime les valeurs prônées par Glen [Constantin]. J’aime la compétition et c’est l’endroit où je vais pouvoir le mieux me développer.»

«Plus jeune, j’assistais à des parties du Rouge et Or, de poursuivre celui qui a marqué cinq touchés en 2019. Mon père a joué avec Mathieu Bertrand en 1998 et Justin [Éthier] l’a coaché au Vieux et à Laval. Depuis que je suis tout petit, jouer pour le Rouge et Or a toujours été un genre de rêve même si je jouais au hockey plus jeune.»

Porteur de ballon étoile dans les rangs collégiaux avec les Spartiates, le paternel s’est joint au Rouge et Or en 1998. Victime de quelques commotions cérébrales, Paul n’a pas joué en 1999. Il a quitté en 2000 pendant le camp d’entraînement avant de revenir au jeu en 2001 avec les Gaiters de Bishop’s pour quatre parties sans jamais affronter le Rouge et Or.

«Bishop’s devait affronter Laval le 16 septembre, mais c’est la journée où je suis né et il a raté le match, raconte Andrew. Après ça, il n’a plus rejoué parce que le football n’était plus aussi important pour lui. Il voulait passer du temps avec moi.»

Au final, Menzies a tranché entre le Rouge et Or et les Redbirds de McGill. Il a aussi rencontré les Carabins de l’Université de Montréal.

Anciens coéquipiers

Menzies retrouvera plusieurs très bons amis avec le Rouge et Or. «Quand tu pars à l’extérieur, c’est plus facile quand tu retrouves des amis de confiance. Arnaud [Desjardins] est un très bon ami et je l’ai rencontré avant de prendre ma décision. La relation quart-arrière-receveur est très importante. J’ai joué à Notre-Dame et au Vieux Montréal avec Samuel Quevillon, Antoine Audet-Michaud et Théodore Seaborn. Leur présence a eu un certain poids.»

Football news:

Bruno picked up 4 Player of the Month awards in 2020. Ronaldo, Henry and Lampard had the same number-but for a career in the Premier League
Lev - the best coach of the decade in the national teams, Deschamps-2nd, Shevchenko-17th (IFFHS)
Head of the Premier League: We ask players not to hug and change their behavior
Milan had rented the midfielder, Torino Meite until end of season with option to buy
Ramos played on painkillers with Athletic due to knee problems
Barcelona's presidential election is scheduled to take place on March 7
Sir Alex Ferguson: Fortunately, I was retired when I watched Liverpool play in the last two years