logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Capitale-Nationale: quatre fois plus d’élèves du secondaire vapotent chaque jour

Dans les écoles secondaires de la Capitale-Nationale, les élèves qui vapotent quotidiennement sont quatre fois plus nombreux qu’il y a deux ans, une hausse «alarmante» selon les autorités de santé publique qui sonnent l'alerte.  

Les jeunes qui utilisent la cigarette électronique de façon régulière sont quant à eux deux fois plus nombreux depuis deux ans (voir encadré).   

Par ailleurs, 26% des jeunes ont vapoté au moins une fois au cours du dernier mois et 43% en ont déjà fait l’essai.   

Ces constats sont tirés d’une vaste étude réalisée auprès de 20 000 élèves provenant de 32 écoles publiques et privées de la région. Il s’agit de données récentes et inédites à l’échelle provinciale.   

«On parle de statistiques inquiétantes et alarmantes», affirme le pédiatre Richard Bélanger, qui a réalisé cette enquête avec les docteurs Slim Haddad et François Desbiens, du CIUSSS de la Capitale-Nationale.   

L’enquête révèle par ailleurs que plus de la moitié (57%) des vapoteurs occasionnels sont devenus des consommateurs réguliers ou quotidiens de cigarette électronique au cours des trois dernières années. Les jeunes qui vapotent risquent davantage de fumer la cigarette.   

Un risque sous-évalué  

Selon le tiers des jeunes interrogés, le vapotage ne comporte pas ou peu de risques pour la santé, alors que la réalité est tout autre.   

Des jeunes arrivent maintenant intoxiqués à la nicotine dans les urgences, avec des douleurs thoraciques ou des palpitations cardiaques, indique le Dr Bélanger.   

Ce produit «crée des maladies respiratoires sévères et tue des gens dès le début de la consommation» souligne de son côté François Desbiens, directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale.   

Le gouvernement Legault a récemment mis en place un comité d’experts afin de mettre en place des mesures pour lutter contre le vapotage dès ce printemps.   

Usage de la cigarette électronique dans les écoles secondaires de la région de la Capitale-Nationale   

2016-2017  

Occasionnel : 10%   

Régulier : 3,2%   

Quotidien : 1,3%   

2018-2019  

Occasionnel : 14%   

Régulier : 7,4%   

Quotidien : 5,7%   

*Les utilisateurs réguliers vapotent au moins 6 jours par mois tandis que les utilisateurs occasionnels vapotent de 1 à 5 jours par mois.   

Le vapotage est plus répandu parmi les élèves de cinquième secondaire et dans les rangs de ceux provenant des régions de Charlevoix et Portneuf.   

Les garçons et les jeunes qui proviennent d’un milieu familial favorisé ont aussi davantage recours à la cigarette électronique.  

Source : Enquête longitudinale COMPASS 2017-2018-2019

Themes
ICO