This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

COP26: une alliance de patrons propose des pistes contre le changement climatique

Zurich | Une alliance de grands patrons réunis sous la bannière du Forum économique mondial propose une liste de solutions concrètes pour lutter contre le changement climatique dans une lettre ouverte publiée jeudi en amont de la COP26.  

Ses signataires, qui regroupent les patrons de 91 grandes entreprises, dont le directeur général du réassureur suisse Swiss Re et le patron d'Ingka Group (Ikea), proposent entre autres de supprimer les subventions aux énergies fossiles, de réduire les droits de douanes sur les biens favorables au climat et de soutenir l'innovation dans les technologies contribuant à la transition climatique. 

Appelée Alliance of CEO climate leaders (Alliance des PDG leaders du climat), cette alliance de grands patrons se dit prête «à travailler côte à côte avec les gouvernements» dans un effort commun de partenariat public-privé «pour accélérer la course» vers la neutralité carbone. 

«Nous devons utiliser la COP26 à Glasgow comme notre meilleure chance pour convenir des étapes nécessaires pour diminuer de moitié les émissions de gaz à effets de serre d'ici 2030 (et) atteindre zéro émissions nette d'ici 2050», déclare la lettre ouverte.

Créée en 2014, cette alliance de patrons fédérés par le Forum économique mondial, connu sous le nom de Forum de Davos, rassemble aussi bien les patrons de fabricants de produits de grande consommation (dont Unilever, Nestlé, PepsiCo et H&M), de groupes pharmaceutiques (dont Bayer, Novartis, et Takeda), de cabinets de conseils (dont Accenture, Bain & Company, Capgemini, EY et KPMG) ou encore des patrons de banques et compagnies d'assurances (dont Allianz, Banco Santander, HSBC et Zurich Insurance). 

Nombre des entreprises qu'ils dirigent sont elles aussi régulièrement épinglées par des organisations de protection de l'environnement ou de lutte contre le changement climatique pour leurs pratiques ou leurs produits.

Les propositions de ces patrons se répartissent en trois groupes, les premières portant sur la suppression des subventions aux énergies fossiles et réduction de droits de douanes sur les produits favorables au climat.

Les secondes englobent le soutien aux nouvelles technologies favorables au climat, les patrons soulignant que «les gouvernements peuvent faire la différence» notamment en harmonisant les lois et réglementations qui aident à leur développement.

Les troisièmes portent sur les investissements dans les défenses climatiques, notamment dans les infrastructures de protection contre les désastres naturels.