logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Des centaines de bris d’aqueduc chaque année

Des centaines de bris d’aqueduc se produisent chaque année à Montréal, ce qui occasionne d’importantes pertes d’eau.

• À lire aussi - Métro de Montréal: difficile de chiffrer le nombre d'infiltrations d'eau

Selon des données obtenues par le Bureau d’enquête, 895 bris se sont produits sur le réseau local de la ville de Montréal l’an dernier.

C’est plus que les deux années précédentes (774 en 2017 et 778 en 2016), mais moins qu’à d’autres moments, par exemple en 2015 où on avait recensé 959 bris d’aqueduc.

Plusieurs facteurs peuvent influencer le nombre de bris qui se produisent dans une année sur le réseau d’aqueduc, fait remarquer la Ville. Parmi ceux-ci, on retrouve la corrosion qui accompagne le vieillissement des conduites, la pression élevée, les fluctuations de pression et les périodes de gel prolongées.

La Ville a augmenté ses investissements dans les infrastructures de l’eau en 2018 et 2019 pour rattraper le déficit d’entretien de son réseau d’aqueduc et diminuer le taux de pertes.

- Avec Dominique Cambron-Goulet

Themes
ICO