Canada

Des subventions et des dividendes

Plusieurs entreprises québécoises ont continué à verser des dividendes à leurs actionnaires même si elles ont reçu des millions de dollars au titre de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC).

Des 75 plus importantes sociétés québécoises cotées en Bourse, au moins 35 ont touché la SSUC, récoltant au total quelque 840 millions $ depuis le 15 mars, selon une compilation du Journal.

Cela représente un peu plus de 10 % des 8,2 milliards $ qu’Ottawa avait versés en tout en SSUC à près de 242 000 entreprises québécoises à la fin août.

Des 35 entreprises cotées qui ont bénéficié de la SSUC, au moins 10 ont versé des dividendes depuis la mise en place du programme.

Ivan Tchotourian, professeur spécialisé en gouvernance et en responsabilité sociale des entreprises à l’Université Laval, s’étonne de cette situation « paradoxale ».

« On peut se demander : est-ce que c’est l’argent public qui sert à financer les dividendes ? Je ne dis pas que c’est ça, mais c’est ce que ça peut renvoyer comme image », affirme-t-il.

L’expert note que plusieurs pays européens, dont la France, ont restreint la capacité des entreprises qui ont reçu de l’aide publique en lien avec la pandémie de verser des dividendes.

Résultat : les versements de dividendes ont plongé de 45 % en Europe au deuxième trimestre, selon une étude de la firme britannique Janus Henderson. En revanche, ils sont demeurés stables aux États-Unis et ont crû de 4 % au Canada.

« Il y a peut-être eu cette peur de faire fuir l’investisseur », avance M. Tchotourian pour expliquer la décision des administrateurs canadiens de maintenir les dividendes. 

Grosse subvention, gros dividende

TFI International a même eu l’audace d’augmenter son dividende, plus tôt cette semaine. En date du 30 septembre, l’entreprise de camionnage montréalaise avait reçu près de 63 millions $ en SSUC. Pendant la même période, elle a versé près de 46 millions $ en dividendes.

« Ça respecte notre politique, qui est établie depuis toujours. Crise financière ou COVID... peu importe. Chez nous, c’est basé sur les flux monétaires disponibles de l’entreprise », a justifié hier au Journal le PDG de TFI, Alain Bédard.

L’entreprise aurait été en mesure d’augmenter son dividende même en l’absence de la SSUC, a assuré le dirigeant. « C’est sûr qu’on aurait pu, c’est certain. Ça n’a rien à voir, parce que notre politique, elle est ferme. C’est un engagement qu’on a envers nos actionnaires. »

Pour TFI, il était hors de question de se priver de la SSUC. « On n’est pas gênés. [...] Ne pas la prendre, ç’aurait été comme de refuser une exemption fiscale, de dire “nous, on est plus catholiques que le pape”. Il faut quand même être honnête : nous, comme je le dis tout le temps, on est en business pour les actionnaires à servir les clients », a expliqué M. Bédard, en notant que l’entreprise « dépense une fortune au Québec en termes d’impôts ».

Selon lui, la SSUC a joué son rôle en réduisant le chômage.

« Si on ne l’avait pas eue, c’est sûr qu’on aurait dû procéder à beaucoup plus de mises à pied, peut-être 3000 au lieu de 1500 », a-t-il dit.

Quand Le Journal lui a demandé pourquoi le gouvernement n’interdisait pas aux entreprises bénéficiaires de la SSUC de verser des dividendes, Katherine Cuplinskas, porte-parole de la ministre des Finances, Chrystia Freeland, n’a pas répondu directement. 

« Notre priorité absolue est de soutenir les Canadiens et les entreprises », a-t-elle déclaré. 

Fiera Capital

Le gestionnaire de Montréal est la seule firme financière québécoise cotée à avoir bénéficié de la SSUC. Au deuxième trimestre, l’entreprise a reçu près de 3 M$ à ce titre et elle a versé un peu plus de 20 M$ en dividendes. Pendant cette période, ses revenus ont crû, mais sa perte nette s’est creusée. 

Air Canada

La compagnie aérienne est l’un des plus importants bénéficiaires de la SSUC au Canada. En avril, peu après l’annonce du programme, Air Canada avait ramené sur sa liste de paye 16 500 salariés mis à pied à cause de la crise. Mais en mai, elle annonçait le licenciement de 20 000 travailleurs, soit la moitié de son effectif. Air Canada ne verse pas de dividende.  

Transcontinental

L’entreprise d’impression et d’emballage a reconnu que les 44 M$ reçus au titre de la SSUC en date du 26 juillet ont contribué à gonfler ses profits. L’aide a également permis à Transcontinental de « rappeler plusieurs centaines d’employés » sur les 1600 mis à pied en mars. À son troisième trimestre, Transcontinental a versé près de 20 M$ en dividendes.  

Richelieu

Le fabricant et distributeur de produits de quincaillerie a reçu près de 7 M$ au titre de la SSUC, dont 3,5 M$ à son troisième trimestre, qui a pris fin le 31 août. Pendant cette période, les ventes de Richelieu ont pourtant bondi de près de 16 %, et l’entreprise a versé 3,8 M$ en dividendes.  

CAE

Le 20 avril, le fabricant de simulateurs de vols s’est servi de la SSUC pour rappeler les 1500 salariés canadiens qu’il avait mis à pied deux semaines plus tôt. Ils ont notamment contribué à la production de respirateurs commandés par Ottawa. CAE a suspendu son dividende au début avril, ce qui ne l’a pas empêché de sombrer dans le rouge. 

Stingray

La firme de contenu audio a vu ses revenus plonger de 35 % au cours du trimestre qui a pris fin le 30 juin. Ses profits nets n’ont toutefois reculé que de 24 % grâce notamment à la SSUC et à des réductions de dépenses. Pendant cette période, Stingray a versé 5,5 M$ en dividendes. 

Entreprises cotées ayant bénéficié le plus de la subvention salariale

Notes : Pour certaines entreprises, les chiffres comprennent des subventions obtenues dans d’autres pays. Certaines entreprises n’ont pas divulgué les sommes reçues.

Football news:

Steve McManaman: Real Madrid are an aging team. They need new players if they want to reach their previous heights
ISCO could move to Sevilla in January. Lopetegui is personally Interested
Bilyaletdinov about the Champions League: Loco can leave the group. Unmotivated Bayern can be beaten in the 6th round
Zlatan Ibrahimovic: I Thought about retiring, but I wanted to change the mentality of Milan
Vasco da Gama sports Director: Balotelli will be like Maradona for us
Real Madrid won't buy Mbappe in the summer of 2021 due to the crisis (Le Parisien)
Ibra scores in 39, Buffon drags in 42, Ronaldo has no plans to finish. Is football really getting old?