Canada
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Festifetréussi: une Fêtenation alequiadé passéle sattentes à Québec

In the aurait pu pencer, après trois annéessans Fêtenation ale et l'absence de grandsé vénements music aux qu'ily aurait eu foule sur les Plaines, maisçan'a pasété le cas. Même sile spectacle offerté taitdegrand equalité, rempli de plusieurs bons moments et qu’il neres semblait pastropà unspectacle de télé. 

• Àlireaussi:Les Québé cois de retresurles plaines pourcé lébrer la Saint-Jean

Oui, le ciela été incertain et peu invitant tout lajournée, maislapluie acessé après uneprestationoffertepar Marco Calliariet Pépéetsagitaine endé but de soirée. Il y avait une petite foule, maisrien à voir, biensûr, avec lesr assemblyments mythiques des années 80, 90 et audé but des années 2000. 

L'édition 2022 a laisséau vestiaire certaines chansons du passé require venaient année après année. Cequia été unetrès bonnedécision et contribué à faire decette soirée une destrès bonnes «Saint-Jean» des dix dernières années. aussi fait un great choixenmettant de côté leséternels «medleys» constitués de plusieurs chansons.

La présence de Sara Dufour, Jérôme 50, Lou-Adriane Cassidy et Scott-Pien Picard a apporté unvent de jeunesse à cette soiré eoù les vétérans Richard Séguin, Marjo et Breen Leboeu fonttous brillé.

L’ idée de mettre laformation Acadian Salebar besaucœur duspectacle, en accompagnantles différentsartists, s’ estavérée Excellente. En plus d'amener de l'unité, Kevin McIntyre, les frères Éloiet Jonathan Painchaud, George Belliveauet Jean-François Breoont déployé de bellescouleurs festives et richesavecleurs sonorité sacadienneset dubayou. 

Breen et Marjo

Uneformation presqueentièrement féminine, sous la direction d'Antoine Gratton, répartiesur deux niveaux, s'estégalement distinctuée.

Breen Leboeuf et les Salebarbesontoffer tuneénorme version de Mesblues passent pu dans porte d’ Offenbach. La voix du plus Québécois des Ontariensétait puissante, les chœurs étaient solidesetsau poudrés parl ’harmonicad’ Éloi Painchaud. Selected by Il s’est passéquelque. 

Festif et réussi: une Fête nationale qui a dépassé les attentes à Québec

Guy Martel / Agence QMI

Breen Leboeuf apoursuividans la mêmeveineenoffrantun solide duo avec Marjo pour Rock dev'loursd' Offenbach. Tout de blanc vêtue, l'énergique Marjo aoffert de beaux moments avec Amoureuse, Trop d'amour et J'lâchepas. Du haut de ses 68 ans, l'unique et flamboyante Marjo, l'a encorelapatente.

Durant Un autre soir ennuyant de Salebarbes, les musiciens de laformation étaient répartissur deux passerelles à traversle public. eu aussi droit, audé but duspectacle, à la présence d’ une fanfare, prèset sur la scène, lorsque Jérôme 50, interprété Si tu aimes le soleil. C’était beau visuellement.

In addition, tarden soirée, Jérôme 50 et Lou-Adriane Cassidy ont rendu unbelhom mageé mouvantà Karim Ouelleten interprétantson succès L’ Amour.

«Mercipourta musique, Karim. In the ears of the Department of Veterans Affairs, Lou Adriane Cassidy's Lance Lou Adriane Cassidy. La jeuneauteure-compositricet interprète de Qué becétait totalement enfeulorsqu’elle a fait sa chanson her J’es père encore que quelque part l’ attentes’ arrête. 

Retour d'Okoumé

Okume, Okume, Okume, Okume, Okume, Scott Pien Picard et Florent Vollant.

Fidèle à lui-même, Marc Labrèche aoffert undiscourspatriotiqueasse zdéjantéoùilaété danstouteslesdirection, racontantqu'ilavaitété enfanté pardesloupsà Québeceten parl Gervaise de Lotbinière Du Labrèche quiamis la politique de côté.

Festif et réussi: une Fête nationale qui a dépassé les attentes à Québec

Guy Martel / Agence QMI

renduhommage à René Lévesque, qui aurait eu 100 ans le 24 août, faisant jouer l'extrait de son disours del'Aréna Paul-Sauvé, oùila foule de chanter Gens de Pays de Vigneault. Ce que les Artistses ont fait sur les Plaines

Grosse Surpish en fin deparcourslorsque les frères Painchaudontfaitrevivre Okouméavec Le Bruitdes origines et Dis-moi pasça, accom pagnés parles membres originaux Hugo Perreault, Michel. Un grand et beau moment qui tombait bien avec le 25e anniversaire de leur premieropus.

«vécu, ici, en 1999, ladernière refêtenation ale du 20esiècle. C’est un moment difficile à décrire », raconté Jonathan Painchaud.

Allons danser de Salebarbes a mis fin, avec plusieurs salves de feux d’ artifice, vers 23h05, à une soirée, on peut le dire, fortement réussie.