Canada

Isaac est juif

Isaac Bergman est un jeune étudiant en histoire dans une université de chez nous.

Comme son nom l’indique, il est juif.

Dans son cours sur l’histoire de l’Europe moderne, le professeur parlait de l’Holocauste.

Mots

Il expliquait que l’événement le plus abominable du XXe siècle ne peut se comprendre si on se limite à l’étude du nazisme.

Le génocide du peuple juif fut possible parce que les nazis disposaient de collaborateurs dans de nombreux pays d’Europe.

Il fut aussi rendu possible parce que l’antisémitisme était largement répandu dans les mentalités, depuis des centaines d’années, y compris chez des gens très respectables.

Quand le juif est traité de « youpin », quand il est dessiné avec un nez croche et des griffes pendant longtemps, cela finit par conditionner les esprits.

Comme Isaac est poli, plutôt que de se lancer sur les réseaux sociaux, il est allé voir son prof à la fin du cours.

- Monsieur, votre utilisation du mot « youpin » m’a heurté.

- Je comprends, mais l’enseignement sérieux nécessite une mise en contexte, et qu’on regarde la vérité en face.

- Vous ne pouvez pas comprendre.

- Parce que je ne suis pas juif ?

- Exactement.

- Il y a effectivement une dimension qui restera toujours extérieure à moi. Aucun membre de ma famille n’a été assassiné. Mais expliquer le contexte de l’époque, qui inclut le vocabulaire de cette époque, c’est faire mon travail... tout simplement.

- Vous devriez commencer par m’écouter.

- C’est ce que je fais en ce moment.

- Non.

- Tu ne veux pas être « écouté ». Tu veux que je te donne raison. Ce n’est pas pareil. 

- On choisit nos mots.

- Si je choisis de bannir un mot parce que tu ne l’aimes pas, je fais primer tes sentiments sur la recherche de la vérité et le respect des faits. En exagérant, tu nuis à ta cause.

L’entretien n’alla pas plus loin. Une convocation chez le doyen attendait le prof.

- T’as osé dire « youpin » ?

- Oui, j’expliquais que la France d’avant la guerre était traversée par un antisémitisme virulent, quotidien, banalisé, dans lequel le mot « youpin » était courant. Albert Cohen a raconté que c’est cette insulte qui lui a fait prendre conscience de son identité. Avant, il s’en foutait.

- Tu ne peux pas prononcer le mot ! On aura des plaintes !

- Pourquoi pas dans un contexte pédagogique et si je fais attention ?

Le doyen se pencha sur une feuille :

- « Les membres des groupes dominants n’ont tout simplement pas la légitimité pour décider ce qui constitue une microagression ».

- Tu cites du Frémont maintenant ? Donc, la couleur de peau donne un droit ou enlève un droit ? Sérieux ? 

- Tu devrais penser à ta carrière.

- Tu me menaces ?

Souffrance

Cette histoire est évidemment fictive. 

Mais imaginez une société dans laquelle chaque groupe qui a souffert – et il y en a beaucoup – obtiendrait un droit exclusif sur l’usage de certains mots, indépendamment de toute mise en contexte ou de toute intention pédagogique.

Imaginez...

Football news:

Spain will play Italy and France will play Belgium in the Nations League play-offs. The final tournament will be held in Milan and Turin
Solskjaer about Fred: He was lucky to stay on the field in the 1st half. His second yellow is not a foul
Real can fire Zidane if the club loses to Gladbach in the Champions League (COPE)
Barcelona will not pay players' salaries for January
Ramos is leaning towards leaving Real Madrid (Onda Cero)
Barcelona have started negotiations with Dembele on a new contract. The club is aware of Manchester United's Interest in the player
The stadium is where I am-a YouTube show where the legends of Liverpool and Arsenal taught children to do football tricks