logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

La jeune fille noyée pourrait avoir fait une crise d’épilepsie

Saint-Lin–Laurentides | La mère de l’adolescente qui s’est noyée le 7 juin à Saint-Côme, dans Lanaudière, veut mettre en garde les parents d’enfants atteints d’épilepsie sur les risques reliés à la baignade.

« Si la mort de ma fille peut sauver une seule autre personne, au moins elle ne sera pas morte pour rien. Sa mort doit servir aux autres. Les gens doivent connaître les risques de la baignade s’ils sont atteints d’épilepsie et même d’intolérances alimentaires, ce qui était le cas de ma fille », lance Evelyne Claessens, rencontrée dans sa résidence de Saint-Lin–Laurentides.

Sa fille Angéline Thibodeau, 14 ans, participait à une sortie scolaire en canot-camping à Saint-Côme avec d’autres élèves du collège Champagneur de Rawdon.

Le vendredi 7 juin, en fin d’après-midi, les jeunes ont décidé d’aller se baigner dans la rivière L’Assomption après une journée de canot.

Les services d’urgences ont été appelés vers 17 h 15, après que son absence eut été remarquée. La jeune femme aurait passé une vingtaine de minutes sous l’eau. Des manœuvres de réanimation ont été tentées en vain.

En attente d’un diagnostic

Même si le médecin légiste n’a pas encore rendu son rapport sur les véritables circonstances de la noyade d’Angéline, sa mère est certaine qu’il y a un lien avec les problèmes de santé qu’avait l’ado depuis un peu moins d’un an.

« Ma fille a eu trois épisodes de convulsions ou d’épilepsie. Nous consultions depuis quelque temps pour connaître son véritable état de santé », raconte Mme Claessens.

Cette dernière affirme qu’il y avait des témoins lors des trois épisodes de crise survenus au cours de la dernière année. L’un d’eux a même eu lieu en pleine séance d’examen dans une salle de classe au collège Champagneur.

Certains spécialistes lui ont dit que l’intolérance au gluten-caséine pouvait causer des convulsions ou des crises d’épilepsie même chez ceux qui ne souffrent pas d’épilepsie.

« Il y a différentes écoles de pensée, mais ce n’est pas une raison pour prendre des risques. Les gens doivent être très prudents. Les personnes à risque ne devraient pas se baigner sans surveillance ni même prendre un bain. Ils n’ont qu’à prendre une douche », dit Mme Claessens.

La mère et certains élèves sont convaincus des causes de la noyade parce que ceux-ci soutiennent l’avoir aperçue sous l’eau.

« Ils croyaient qu’elle nageait sous l’eau en faisant aller ses bras de chaque côté d’elle, mais avec le recul, ils disent que c’était [possiblement] une crise d’épilepsie », explique Mme Claessens.

Angéline Thibodeau était une première de classe qui réussissait dans tout, selon sa mère.

« Regardez toutes les mentions d’honneur qu’elle a reçues pendant ses études. Mes murs en sont remplis », conclut-elle avec émotion.

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO