Canada

La révélation Ryan Tannehill chez les Titans du Tennessee

Qu’ils gagnent ou qu’ils perdent dans leur choc colossal face aux Steelers, les Titans doivent plus que jamais être pris au sérieux. Il n’y a plus de doute, le quart-arrière Ryan Tannehill est devenu beaucoup plus qu’un simple passager du train qu’est Derrick Henry.

On saura ce que vaut Tannehill d’ici le prochain mois et demi. Après le match face aux Steelers, les défensives corsées des Colts, Bears et Ravens suivront. Mais déjà, il est permis de croire que le pivot est une version franchement améliorée par rapport à la saison dernière. 

Même si Tannehill avait bien performé en 2019, quand il a été nommé partant à la place de Marcus Mariota, il était légitime de se demander s’il n’était pas qu’un feu de paille. 

Après tout, lors des dernières séries, c’est pratiquement comme si les Titans avaient choisi de le reléguer à l’arrière-plan. Dans les deux victoires face aux Patriots et Ravens, il n’avait décoché que 29 passes au total pour seulement 160 verges. 

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Les Titans avaient fait le choix, justifié d’ailleurs, de vivre ou périr avec Henry, leur arme de destruction massive. C’est le porteur format géant, et non leur quart-arrière rescapé des Dolphins, qui les a guidés tout près de la terre promise.

Aux commandes en 2020

Les Titans semblaient devenir unidimensionnels au point qu’il était permis de douter de leur recette à long terme. Or, voilà, depuis le début de la présente campagne, les valves sont ouvertes pour Tannehill. 

Henry est toujours la même menace, mais dans trois de ses cinq premiers matchs, il a été limité à 3,7 verges ou moins par portée. Si Tannehill n’avait pu prendre le flambeau avec efficacité dans ce contexte, les limites des Titans auraient rapidement été exposées.

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Pourtant, dans les trois matchs où Henry a été embouteillé, Tannehill a lancé neuf passes de touchés, sans la moindre interception. La saison dernière, il a franchi le cap des 30 passes tentées à seulement trois reprises. Il a déjà égalé cette marque cet automne, ce qui démontre que l’offensive des Titans est bien devenue un monstre à deux têtes.

Statistiques impressionnantes

Depuis qu’il a été nommé partant, Tannehill montre un reluisant dossier de 12-3, avec 4110 verges de gains, 35 passes de touchés et huit interceptions, en plus de six touchés au sol.

À titre comparatif, Patrick Mahomes a un dossier identique, avec 3899 verges, 30 passes de touchés et six interceptions. Il compte aussi six touchés au sol.

Le point n’est pas de débattre si Tannehill a atteint le niveau magistral de Mahomes ou d’autres grands quarts de la NFL, mais plutôt de démontrer qu’il ne reçoit peut-être pas encore le respect qu’il mérite.

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Évidemment, il bénéficie grandement de la présence d’un joueur aussi intimidant que Henry à ses côtés pour attirer l’attention des défensives. Sauf qu’avec de plus en plus de responsabilités sur son plateau, Tannehill continue de répondre présent. 

Quant à l’argument erroné selon lequel il se contenterait de passes sécuritaires pour gonfler ses statistiques, le quart des Titans domine ses pairs à travers la ligue depuis l’an dernier avec une moyenne par passe tentée de 8,6 verges. Avec des armes comme AJ Brown et Jonnu Smith à sa disposition, il a le loisir d’ouvrir le jeu.

L’an dernier, les Titans étaient un improbable conte de fées. Cette année, ils sont un film d’horreur pour bien des défensives.

Prédictions de la semaine 7 

JEUDI 

MON CHOIX 

DIMANCHE

MES CHOIX 

LUNDI 

MON CHOIX 

*Équipes en congé : Dolphins, Colts, Ravens, Vikings

RÉSULTATS DE LA SEMAINE DERNIÈRE : 10 en 14 (71,4%)

TOTAL CETTE SAISON : 63 en 91 (69,2%)

LES CHOIX DU JOURNAL 

Steelers de Pittsburgh (5-0) vs Titans du Tennessee (5-0)

DUEL D’INVAINCUS

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Du véritable bonbon! Les deux équipes sont invaincues. Les Steelers alignent la deuxième meilleure défensive en termes de verges accordées, contre la deuxième meilleure attaque pour les Titans dans la même catégorie. La défensive des Steelers n’a pas été testée cette saison avec trois matchs sur cinq contre des attaques parmi les six pires du circuit. Mais les Titans ont aussi gonflé leurs statistiques contre des défensives atroces (Jaguars, Vikings, Texans). T.J. Watt fera la différence pour Pittsburgh.  

Cowboys de Dallas (2-4) vs Équipe de Washington (1-5)

DIVISION DES BAS-FONDS

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

C’est connu, personne ne semble intéressé à remporter la pitoyable division Est. Sur papier, les Cowboys ont plus de talent que Washington, mais leur domination sur la ligne offensive n’est plus. C’est précisément là que Washington doit attaquer. Il y a fort à parier que le porteur Ezekiel Elliott voudra faire oublier ses deux échappés coûteux de lundi soir et les quatre qu’il a commis depuis le début de sa mauvaise saison. Il y a trop d’armes en offensive pour échapper ce match.  

Bills de Buffalo (4-2) vs Jets de New York (0-6)

PAS DROIT À L’ERREUR

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Après deux défaites de suite, les Bills n’ont même pas le loisir de faire comme le reste de l’Amérique et de se payer la tête des pauvres Jets. Leur quart-arrière Josh Allen, après un départ fulgurant, doit retrouver son rythme. En carrière face aux Jets, il a éprouvé des ennuis avec une fiche de 2-2, seulement trois passes de touchés, quatre interceptions et une moyenne de 194 verges par match. Pour retrouver leur confiance, les Bills doivent non seulement l’emporter, mais pulvériser les Jets.  

Panthers de la Caroline (3-3) vs Saints de La Nouvelle-Orléans (3-2)

PAS DE RECEVEURS!

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Les Saints devront déployer leur attaque aérienne sans leurs deux meilleurs receveurs, Michael Thomas et Emmanuel Sanders. Le défi sera donc de taille pour l’attaque qui est inégale de semaine en semaine. L’offensive des Panthers a mal paru face aux Bears et les Saints reviennent frais et dispos après une semaine de congé. La troupe de Sean Payton a remporté six de ses sept derniers matchs contre la Caroline, inscrivant au moins 31 points à cinq reprises. Ce sera corsé...  

Packers de Green Bay (4-1) vs Texans de Houston (1-5) 

PACKERS EN MISSION

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Après la dégelée subie face aux Buccaneers, les Packers n’entendront pas à rire. C’est l’occasion de rebondir face à la défensive médiocre des Texans, qui vient d’être piétinée de 263 verges par la course face aux Titans. D’ailleurs, dans un seul match cette saison, la défensive n’a pas concédé au moins 160 verges au sol. À l’attaque, Deshaun Watson a beau accomplir quelques miracles, mais il manque de temps et d’occasions quand sa défensive se fait atrophier.   

Browns de Cleveland (4-2) vs Bengals de Cincinnati (1-4-1)

PRISE DEUX

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

C’est le deuxième duel entre ces deux équipes, le premier ayant été explosif. Le quart des Bengals Joe Burrow n’a pas lancé dans la zone des buts à ses deux derniers matchs. Le jeu au sol devra l’appuyer davantage, mais les Bengals sont 24e dans cette facette. Les Browns, au contraire, sont quatrièmes contre le jeu au sol et Joe Mixon sera absent. De leur côté à l’attaque, Baker Mayfield connaît des ennuis, mais c’est Kareem Hunt qui prendra le contrôle.  

Lions de Detroit (2-3) vs Falcons d’Atlanta (1-5)

DRÔLE D’AFFRONTEMENT

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Difficile de trouver deux équipes qui rivalisent autant dans l’art de trouver des façons inimaginables de perdre! Les Lions, depuis l’an dernier, ont échappé 10 avances au quatrième quart. Les Falcons, cet automne, sont passés maîtres dans l’art de subir des remontées impossibles. Les deux équipes sont bien pourvues d’armes à l’offensive, mais les deux défensives sont souvent indignes de la NFL, voire de la XFL. Les Lions devraient l’emporter. Ils vont donc l’échapper...  

Buccaneers de Tampa Bay (4-2) vs Raiders de Las Vegas (3-2)

HÉROS DANS L’OMBRE

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Depuis le début de la saison des Buccaneers, tout le monde scrute Tom Brady à la loupe. Le vétéran joue fort bien, mais plusieurs oublient de saluer la contribution de la défensive aux succès des Bucs. C’est sans parler du porteur Ronald Jones, qui revendique trois matchs consécutifs de plus de 100 verges au sol. Il devrait encore être déployé face aux Raiders, qui donnent 4,8 verges par portée. Il est tout simplement impossible de courir contre les Bucs. Derek Carr devra encore être agressif.  

Jaguars de Jacksonville (1-5) vs Chargers de Los Angeles (1-4)

LA PROGRESSION DE HERBERT

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Le quart-arrière des Chargers Justin Herbert poursuit sa progression, tandis que son vis-à-vis Gardner Minshew semble avoir atteint son plafond. Herbert tentera de devenir le deuxième quart recrue de l’histoire à lancer trois passes de touchés dans trois matchs de suite. C’est une opportunité que la misérable défensive des Jaguars devrait lui donner. Contre elle, les pivots s’n donnent à cœur joie avec 73,4% de passes complétées. Les Jaguars sont aussi 28e contre la course. Ils sont mauvais partout.  

49ers de San Francisco (3-3) vs Patriots de la Nouvelle-Angleterre (2-3)

NEWTON SE CHERCHE

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Après un début de saison prometteur, Cam Newton se cherche aux commandes des Patriots, avec seulement deux passes de touchés dans les quatre matchs auxquels il a pris part. Les 49ers, malgré des blessures majeures dans la tertiaire et sur la ligne défensive, continue de briller contre la passe. Les Patriots devront probablement s’en remettre au style tout en puissance déployé en ouverture de saison, avec des jeux d’option et plusieurs porteurs impliqués. Belichick musèlera les Niners.  

Chiefs de Kansas City (5-1) vs Broncos de Denver (2-3)

PAS ASSEZ D’ARMES

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

La défensive des Broncos a disputé son meilleur match depuis longtemps face aux Patriots, mais la jeune offensive continue de piétiner. Drew Lock, mises à part ses deux interceptions en fin de match, joue bien, mais il n’a ni l’expérience ni les armes pour rivaliser coup sur coup face aux Chiefs et à leur arsenal offensif varié. Ces mêmes Chiefs miseront sur l’addition du porteur L’Veon Bell pour pimenter encore plus leur attaque. Il deviendra vite une valve de secours pour Patrick Mahomes.  

Seahawks de Seattle (5-0) vs Cardinals de l’Arizona (4-2)

L’OUEST À SON MEILLEUR

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Dans la division Ouest cette saison, il ne se fait pas mieux qu’un affrontement entre Seahawks et Cardinals, impliquant deux quarts-arrières électrisants autant au sol que par la passe. La défensive des Cardinals montre de belles aptitudes cette saison, mais n’a pas affronté un quart du calibre de Russell Wilson. Les récentes performances contre les Jets et Cowboys les ont peut-être trop bien fait paraître. Wilson a lancé au moins deux passes de touchés dans tous ses matchs.  

Bears de Chicago (5-1) vs Rams de Los Angeles (4-2)

DÉMONS À CHASSER

Dans trois matchs cette saison, Ryan Tannehill a transporté les Titans avec au moins trois passes de touchés.

Photo AFP

Pour Jared Goff, quart-arrière des Rams, un duel face aux Bears est l’équivalent d’une séance de torture. En deux matchs contre eux, il n’a lancé aucune passe de touché, contre cinq interceptions, en plus de compléter seulement 50% de ses passes pour 176,5 verges par match. Les quarts adverses ne complètent que 57% de leurs passes face aux Bears. Soit, mais on oublie facilement que les Rams sont quatrièmes n défensive contre la passe. Peu de points seront marqués et les Rams survivront.  

Football news:

Holand on substitutions: maybe Favre wants me to score more. More often and faster until replaced
Egypt's al-Ahly won the African Champions League for the 9th time, defeating Zamalek in the final in the Cairo Derby
Tottenham's Vinicius is the Europa League player of the week. He scored 2+1 in the match against Ludogorets
Ex-President of Barca Laporta will take part in the new elections
Antonio Cabrini: Maradona would still be alive if he played for Juventus. The love of Naples was strong but unhealthy
Ferguson on Rashford's charity: Fiction for a young man. He should give me some advice
A Preston player who twice touched an opponent's genitals was disqualified for 3 matches for aggressive behavior