logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Le mystère Ovechkin demeure entier

Dans une forme splendide par les temps qui courent, Carey Price obtiendra le mandat de stopper la puissante machine offensive des Capitals, vendredi soir. 

• À lire aussi: Des menaces sur deux fronts

• À lire aussi: Carlson à la poursuite de l’improbable

Alex Ovechkin et sa bande terrorisent les gardiens adverses depuis le début de la campagne avec une récolte de 77 buts en 20 matchs. Fidèles à leurs habitudes, les Capitals sont efficaces en supériorités numériques. Avec Ovechkin comme pierre d’assise, leur attaque massive a converti 22,8 % de leurs occasions. 

Un peu à l’image de Shea Weber chez le Canadien, tout le monde sait que les Capitals souhaitent mettre à profit Ovechkin et son tir sur réception. Cela n’a pas empêché le capitaine des Capitals de marquer 252 buts en pareille circonstance depuis le début de sa carrière, la plupart depuis le haut du cercle des mises en jeu, à la droite du gardien. 

« Il n’y a rien d’autre à faire que d’essayer de combler tout l’espace devant le filet », a indiqué Price, au terme de l’entraînement du Tricolore, jeudi à Brossard. 

« Se tenir loin du banc des punitions pourrait aider, a suggéré de son côté Weber. Ce qui fait d’Ovechkin une si grande menace, c’est que les Capitals ont trois autres options dangereuses : Oshie dans l’enclave, Backstrom ou Kuznetsov le long de la rampe. » 

Kinkaid samedi ? 

Fidèle à son habitude, Claude Julien a refusé d’en dévoiler davantage quant à l’utilisation de ses gardiens. 

À première vue, on pourrait avancer que Keith Kinkaid affrontera les Devils, son ancienne équipe, samedi soir au Centre Bell. 

D’abord parce que lors des trois premières occasions où le Canadien a disputé deux matchs en autant de soirs, c’est l’Américain qui a vu de l’action dans le deuxième match. 

De plus, Marc Bergevin a réitéré, pas plus tard que mercredi, son intention de réduire la tâche de son gardien numéro un. Price a vu de l’action dans 15 des 18 premiers matchs de la campagne. 

« Au rythme actuel, Carey obtiendra environ 67 départs. Ce n’est pas l’idéal. On va travailler pour diminuer son nombre de départs », avait-il déclaré lors de son bilan informel de quart de saison. 

Une porte ouverte 

Sauf que le pilote franco-ontarien préfère se garder une porte de sortie. Tout comme le Canadien, les Devils du New Jersey disputeront un deuxième match en deux soirs. Dans un cas semblable, la notion d’envoyer un gardien frais et dispos derrière une équipe moins énergique est moins nécessaire. Du moins, en apparence. 

« Ça dépend d’un paquet de facteurs. On n’a pas un deuxième gardien pour le mettre sur une tablette et regarder Carey Price toute la saison, a lancé Julien jeudi midi, faisant écho à son directeur général. Il faut l’utiliser à un moment donné et la dernière fois qu’on l’a utilisé, on a gagné. 

« Nous allons évaluer la soirée de travail de Price, a-t-il ajouté. S’il fait face à seulement 10 lancers, ce qui me surprendrait, considérant qu’il était en congé (mercredi), je pourrais penser à le ramener samedi. » 

On comprend que Julien extrapolait en parlant d’une soirée de 10 tirs. Même une soirée de 20 lancers tiendrait du miracle. Cinq fois seulement les Capitals n’ont pas atteint la barre des 30 tirs. Jamais ils n’en ont décoché moins de 25. 

Un match pour Kotkaniemi 

Au moment de s’adresser aux journalistes, l’entraîneur du Canadien ignorait si Jesperi Kotkaniemi obtiendrait le feu vert pour effectuer un retour au jeu. Même si tel était le cas, Julien a soutenu que le Finlandais participerait à une seule des deux rencontres. 

« Quand tu reviens d’une blessure à l’aine, ce n’est pas une bonne idée de jouer deux matchs en 24 heures », a-t-il indiqué. 

Si les nouvelles sont bonnes, il est à parier que Kotkaniemi revêtira son uniforme demain, à l’occasion de la visite des Devils.

Themes
ICO