logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Le PM fait l’éloge de la chanteuse Zaz...a?

On ne peut certainement pas parler d’un incident diplomatique majeur, mais le premier ministre François Legault a commis une petite bourde ou deux lors des quelques secondes passées devant les caméras avec Emmanuel Macron, hier au palais de l’Élysée.

En voulant rappeler au président les liens de longue date entre leurs deux nations, le premier ministre a vanté le succès au Québec de « la chanteuse Zaza », assurant qu’elle « fait un tabac comme vous dites, chez nous » à l’heure actuelle.

Le chef de la Coalition avenir Québec voulait faire référence à la chanteuse française Zaz, dont le quatrième album, Effet miroir, fait bonne figure dans les palmarès québécois.

« Le Québec et la France ont une histoire commune. Évidemment, il y a la langue, la culture. On continue de voir beaucoup d’artistes français chez nous », a raconté M. Legault à son homologue.

Zaz. Chanteuse

Photo courtoisie

Zaz. Chanteuse

« Je voyais dernièrement Zaza », a dit le premier ministre, tout sourire.

M. Legault a fait amende honorable dans la journée, assurant bel et bien connaître l’artiste Isabelle Geffroy, Zaz, et ses chansons.

« [Dimanche] soir lors de mon souper avec des gens d’affaires, on a beaucoup parlé d’Isabelle. Et quand je suis venu pour parler d’[elle avec M. Macron], j’ai pensé que son nom c’était Zaza, mais c’est Zaz. Je ne vous chanterai pas son album, mais c’est une artiste que j’aime beaucoup. »

Visiblement fébrile, le premier ministre a aussi demandé au président français de quelle manière il prononçait le chiffre 71. Parce que le sommet entre MM. Macron et M. Legault coïncidait en effet avec la 71e journée du drapeau québécois.

Il faut savoir que certaines régions d’Europe principalement en Suisse, en Belgique et au Luxembourg, utilisent la forme « septante » plutôt que « soixante-dix », et « nonante » au lieu de la prononciation habituelle de 90. On emploie aussi ces formulations dans quelques régions de France, mais cela demeure plutôt rare chez nos cousins français.

« Soixante et onze », a donc répondu Emmanuel Macron, sourire aux lèvres.

Themes
ICO