Canada

Les caissières bien plus appréciées que les fonctionnaires et les gens d’affaires

Les Québécois ont deux fois plus confiance envers les caissières qu’envers les ministres et les députés, révèle un sondage de l’Institut de la confiance dans les organisations (ICO) obtenu par Le Journal.

« On a côtoyé beaucoup les caissiers ces six derniers mois. On a vu à quel point le secteur de l’alimentation est important. Caissiers, livreurs, agriculteurs... tous les gens qu’on tenait peut-être pour acquis avant la pandémie ressortent en force », analyse Donald Riendeau, directeur général et cofondateur de l’Institut de la confiance dans les organisations (ICO).

C’est l’un des constats de la première édition de l’Indicateur de confiance des métiers (ICM) publié aujourd’hui, qui mesure la confiance qu’entretient la population québécoise envers 76 métiers.

« On se rend compte à quel point leur métier est essentiel pour notre vie », note Donald Riendeau.

Métiers essentiels

Le sondage réalisé entre le 25 août et le 2 septembre dernier prend le pouls des Québécois plongés dans une pandémie historique, qui semble avoir marqué à jamais leur opinion sur certaines professions, comme celle des caissières, qui se retrouvent au cinquième rang dans le sondage.

« Avant, c’était juste les métiers qui nous soignaient qui ressortaient, comme les ambulanciers, médecins, infirmières, pompiers. On s’aperçoit maintenant qu’il y a une deuxième catégorie qui assure notre survie, comme les caissiers, les facteurs », explique Donald Riendeau.

Selon lui, davantage d’efforts devraient être faits par les ordres professionnels et les associations professionnelles pour démontrer que les personnes malhonnêtes sont une minorité et mettre en avant de bons exemples. 

« C’est un peu la même chose dans le secteur des médias avec les journalistes, relationnistes et publicitaires, qui ont parfois eu mauvaise réputation », laisse-t-il tomber du tac au tac.

Pour Roxanne Larouche, responsable des communications du syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), qui représente plus de 15 000 caissières au Québec, les résultats du sondage reflètent bien le sentiment général des gens envers ces travailleurs de l’ombre.

« Contact direct »

« Les caissières et les caissiers ont un contact direct et privilégié avec la clientèle. Ils font partie de leur quotidien. Nous sommes très fiers que la population leur témoigne ainsi leur appréciation », a-t-elle affirmé.

Les camionneurs, au 25e rang, ont droit au respect des Québécois, qui les ont vus à pied d’œuvre parcourant des milliers de kilomètres en pleine pandémie pour aller chercher les fruits et les légumes pour les nourrir.

Stéphane Lebrun est chauffeur chez Groupe Robert depuis 23 ans. Il affirme avoir senti l’immense vague d’amour des Québécois à l’endroit des camionneurs, depuis le début de la pandémie.

Photo Francis Halin

Stéphane Lebrun est chauffeur chez Groupe Robert depuis 23 ans. Il affirme avoir senti l’immense vague d’amour des Québécois à l’endroit des camionneurs, depuis le début de la pandémie.

« La population est consciente du fait que les camionneurs ont contribué directement à son bien-être pendant la pandémie, alors que l’apport des politiciens est peut-être moins apparent », a analysé Stéphane Lacroix, porte-parole des Teamsters, qui représentent plus de 5000 camionneurs.

Patrons d’entreprises

En queue de peloton, les chefs d’entreprises (55e rang) tirent mieux leur épingle du jeu que les banquiers (64e) ou les publicitaires (74e rang.)

« Selon moi, les métiers liés de manière très proche à notre argent ou qui sont dépeints dans les films comme des voleurs (avocats, banquiers, fiscalistes, etc.) ont déjà un déficit de confiance ou, je pourrais dire, une certaine méfiance. »

Quand on demande au directeur général de l’ICO, Donald Riendeau, si ces chiffres sont appelés à changer drastiquement ces prochaines années, il répond spontanément que non.

« Je ne pense pas que la confiance envers eux va diminuer. Ça me surprendrait qu’ils dégringolent après la COVID-19. On les connaît maintenant », conclut-il, en précisant qu’il souhaite mesurer chaque trimestre avec son partenaire BIP Recherche l’évolution de cette courbe.

Il y a quelques années, la firme Léger Marketing effectuait un semblable sondage appelé « Baromètre des professions ». L’Institut de la confiance dans les organisations (ICO) a donc voulu prendre le relais avec ce nouvel indicateur.

Des métiers que les Québécois respectent désormais au plus haut point  

Du jour au lendemain avec la pandémie, des métiers moins connus comme ceux de caissières et de camionneurs sont devenus essentiels dans la vie des Québécois, qui ont aujourd’hui un grand respect pour leur travail.

« La population s’est dit : “Oh ! Mon Dieu, s’ils ne sont pas là, on fait quoi ?”. J’ai un ami professeur qui m’a appelé pour me dire : “Wow, je ne savais pas que tu étais si essentiel que ça ! ». Ça m’a fait plaisir », confie en riant Stéphane Lebrun, chauffeur chez Groupe Robert, accroché à Rougemont.

Comme lui, des milliers de camionneurs québécois ont senti une véritable vague d’amour durant les pires moments de la pandémie ces derniers mois.

« Je suis heureux de ça, poursuit Stéphane Lebrun. C’est un métier qui a été négligé au fil du temps. Il a été mal perçu pendant de nombreuses années. Le fait de voir ça, ça me fait vraiment chaud au cœur que la population réalise que des métiers comme ça sont essentiels. »

Bientôt plus de jeunes ?

D’après l’Indicateur de confiance des métiers (ICM) publié aujourd’hui, qui mesure la confiance qu’a la population envers 76 métiers, les camionneurs arrivent au 25e rang avec un niveau de confiance élevé.

« Souvent, c’est malheureusement des têtes grises dans les camions, il n’y a pas beaucoup de jeunes parce que les métiers manuels sont dénigrés. J’espère que ça va changer. La moyenne d’âge est assez haute, merci », raconte Stéphane Lebrun.

Pour jaser

Aux Promenades Saint-Bruno, Odette Pedneault, gestionnaire commerciale du Bodyskin, autrefois Caleçons Vos Goûts, était surprise d’apprendre que le métier de caissière était l’un des plus respectés au Québec, au 5e rang, avec un niveau de confiance très élevé.

Odette Pedneault, gérante du Bodyskin des Promenades Saint-Bruno, s’est dite surprise des résultats du sondage.

Photo Francis Halin

Odette Pedneault, gérante du Bodyskin des Promenades Saint-Bruno, s’est dite surprise des résultats du sondage.

« Ça m’étonne. Je crois que l’on a peut-être plus l’occasion d’entrer en relation avec eux et de développer une relation de confiance qu’avec un médecin spécialiste que l’on va voir une fois par année », a-t-elle souligné.

Selon elle, un caissier est une personne que l’on voit régulièrement pour discuter, ce qui facilite la relation de confiance.

« Les gens ont besoin d’avoir des figures qui sont près d’eux. Avec les masques, c’est difficile, mais on fonctionne beaucoup avec les regards. On sourit des yeux. Cette communication-là contribue à développer la confiance », conclut-elle.

LES 10 MÉTIERS QUI INSPIRENT LE PLUS CONFIANCE

Cashier in supermarket wearing mask and gloves fully protected against corona virus. Working during covid-19 pandemic.
  1. Pilotes de ligne  
  2. Ambulanciers  
  3. Pompiers  
  4. Infirmières  
  5. Caissiers  
  6. Opticiens-Optométristes  
  7. Facteurs  
  8. Orthophonistes-audiologistes  
  9. Médecins spécialistes  
  10. Coiffeurs   

Source : Indicateur de confiance des métiers (ICM)

LES 10 MÉTIERS LES MOINS POPULAIRES

Cashier in supermarket wearing mask and gloves fully protected against corona virus. Working during covid-19 pandemic.
  1. Vendeurs d'automobiles d'occasion  
  2. Vendeurs d'automobiles neuves  
  3. Publicitaires  
  4. Députés, ministres  
  5. Syndicalistes  
  6. Prêtres et pasteurs  
  7. Courtiers d'assurances  
  8. Courtiers immobiliers  
  9. Maires  
  10. Fonctionnaires    

Source : ICM

Football news:

Messi, Beckham, Robben, Figo and best are among the contenders for the title of best right-winger in history (France Football)
The Valenciennes goalkeeper said the Sochaux player bit him. He replied that he wanted to hit the goalkeeper with his head for racism
Azpilicueta about Kep: Sometimes everything goes against you. To overcome this, you need character
In memory of the beheaded teacher, all matches of the French championship will begin with a minute of silence
Klopp on van Dijk: we will wait for him like A good wife waiting for her husband from prison
Maguire and Cavani did not fly with Manchester United for the match against PSG
Italy is a view in Fortuna. The team plays in the second Bundesliga