Canada

NFL: effondrement colossal

Les Cowboys ont sauvé leur peau en complétant une épique remontée face aux Falcons, qui se sont lamentablement écroulés. C’est le genre de match qui risque de définir la saison des deux équipes.

En l’emportant 40-39 grâce à un botté de placement de 46 verges par Greg Zuerlein, les Cowboys ont évité d’amorcer la campagne avec deux défaites, ce qui les aurait entraînés dans une situation de pression insoutenable à Dallas. Les voilà plutôt en pleine extase après une victoire qui fera presque oublier leurs lacunes criantes en défensive.

À l’inverse, les Falcons oublieront difficilement ce revers, eux qui détenaient des avances de 20-0 au premier quart, de 29-10 à la demie et de 39-24 au quatrième quart. 

C’est le genre de défaite qui joue dans la tête des joueurs, qui mine la confiance et qui fait que plusieurs joueurs se pointent du doigt.

Ces mêmes Falcons avaient échappé le Super Bowl face aux Patriots en 2016 même s’ils les tenaient dans les câbles avec une avance de 28-3 au troisième quart. Depuis ce coup, ils ont encore l’air d’une équipe qui subit collectivement les effets d’une méga commotion cérébrale.

Les Falcons ont eu plusieurs occasions d’abattre les Cowboys pour de bon, mais ne possèdent définitivement pas l’instinct du tueur. 

Erreur inexplicable

Julio Jones a échappé une bombe dans la zone des buts sur un jeu truqué. Au quatrième quart, ils ont repris le ballon après que les Cowboys aient failli à la tâche en épuisant leurs quatre essais, mais ils se sont contentés d’un placement. La défensive a donné 367 verges et quatre touchés en deuxième demie.

C’est cependant l’une des exécutions les plus risibles de l’histoire qui les a coulés pour de bon, sur le botté court désespéré des Cowboys avec 1 min 49 s à jouer. Trois joueurs des Falcons ont observé le ballon rouler doucement vers eux, sans le saisir, comme s’ils attendaient qu’il franchisse la distance réglementaire d’au moins 10 verges.

Mais l’équipe qui reçoit le ballon a absolument le droit de le saisir avant les 10 verges en question. Il s’agit là d’une bourde monumentale de joueurs mal dirigés.

Il serait étonnant que l’entraîneur-chef Dan Quinn paie pour cette offense, mais son équipe donne l’impression qu’elle est désorganisée. Après deux saisons consécutives de sept victoires et neuf défaites, sa sécurité d’emploi n’était déjà pas extraordinaire. 

Si quelques revers de plus s’ajoutent dans les prochaines semaines, on pourra dire que ce match s’est avéré le début de la fin pour Quinn. 

Un rare exploit

Les Cowboys peuvent jubiler quant au résultat final, mais personne dans ce vestiaire ne peut se voiler le visage et prétendre que l’équipe joue bien. Oui, la remontée est spectaculaire et la résilience de Dak Prescott et sa bande mérite d’être saluée.

Il n’en demeure pas moins que les trois échappés en début de rencontre auraient dû les tuer. Une feinte de dégagement a échoué et la défensive a concédé des points sur six possessions consécutives des Falcons. L’attaque va bien, mais il y a lieu de s’inquiéter par rapport aux autres phases du jeu.

C’est la victoire qui importe en bout de ligne et celle-ci pourrait relancer les Cowboys pour de bon, mais un dénouement aussi improbable ne survient pas tous les dimanches.

Selon ESPN Stats & Info, la fiche des équipes qui détenaient une avance d’au moins 15 points dans les cinq dernières minutes d’un match au cours des 20 dernières années s’établissait à 1875 victoires et six défaites, avant les déboires des Falcons.

Les Cowboys ne pourront pas implorer chaque semaine le département des miracles pour sauver la face. 

GAGNANTS

Josh Allen

Le quart-arrière des Bills connaît les meilleurs moments de sa jeune carrière en ce début de saison. Après son premier match de 300 verges par la passe la semaine dernière, il a récidivé avec 417 verges et quatre passes de touchés. Un joueur captivant à observer !

Dak Prescott

Prescott est devenu le premier quart-arrière à cumuler plus de 400 verges par la voie des airs, avec trois touchés au sol dans un même match. Il est en train de se magasiner un solide contrat.

Aaron Jones

Le porteur des Packers a brillé avec 168 verges au sol et deux touchés, en plus de quatre réceptions pour 68 verges et un autre touché. L’attaque des Packers connaît un départ canon.

TJ Watt

Le secondeur des Steelers a tourmenté les Broncos avec 2,5 sacs. La défensive a réussi sept sacs au total. Les quarts-arrière adverses vont faire des cauchemars toute l’année.

Justin Herbert

Il a su au dernier moment qu’il amorcerait son premier match en carrière, mais le quart-arrière recrue des Chargers Justin Herbert n’a pas croulé sous la pression avec une performance louable (311 verges, une passe de touché et un touché au sol). Il doit demeurer sur le terrain. 

PERDANTS

Les blessés

Une pléiade de gros noms sont tombés au combat. La saison de Saquon Barkley est déjà finie. Ça semble le cas aussi pour Nick Bosa. Plusieurs autres se sont aussi blessés, dont Christian McCaffrey, Jimmy Garoppolo, Drew Lock et Davante Adams. Une journée triste !

Carson Wentz

Deux autres interceptions pour le quart-arrière des Eagles, qui a pourtant été mieux protégé cette semaine. Il en compte déjà quatre cette saison et il tue les rares moments de momentum pour les Eagles.

Les Vikings

Kirk Cousins ne voit pas venir la pression et n’a complété que 11 de ses 26 passes. Les Mauves n’ont eu le ballon que pendant 21 min 35 s et jouent du football peu inspiré. La saison pourrait être longue...

Les Lions

L’histoire se répète, les Lions continuent d’être les Lions. Ils ont maintenant l’illustre distinction d’être la première équipe de l’histoire à échapper une avance d’au moins 10 points dans quatre matchs de suite.

Anthony Lynn

L’entraîneur-chef des Chargers a erré en prolongation en optant pour un dégagement sur une situation de quatrième essai et une verge à faire. Contre une autre équipe, peut-être. Mais redonner le ballon à Patrick Mahomes et aux Chiefs, c’est du suicide. 

5 Jeux de la semaine  

1. LA BOMBE CANADIENNE

FBN-SPO-ATLANTA-FALCONS-V-DALLAS-COWBOYS

Photo AFP

Un receveur canadien est en train de se faire un nom dans la NFL. Chase Claypool, recrue originaire de la Colombie-Britannique, a fait la différence dans la victoire des Steelers avec un touché sur un long jeu de 84 verges. Le receveur de gros format a montré toute sa vitesse sur le jeu en captant la bombe de Ben Roethlisberger à la mi-terrain pour ensuite semer son couvreur Michael Ojemudia. Pas mal pour celui que l’on surnomme « Mapletron ». 

2. INTERCEPTION FATALE

FBN-SPO-ATLANTA-FALCONS-V-DALLAS-COWBOYS

Photo AFP

Les Jaguars et les Titans se sont livré une superbe bataille jusque dans les derniers instants du match. Les Jaguars ont tiré de l’arrière par 14 points à deux reprises dans la rencontre, mais n’ont jamais abandonné. En toute fin de match, en retard par trois points avec le ballon en leur possession, ils ont vu leur vaillant effort prendre fin quand une passe de Gardner Minshew a été bloquée à la ligne de mêlée. Le secondeur Harold Landry a saisi la balle au bond pour l’interception qui a sauvé les Titans. 

3. 3 ET 31

FBN-SPO-ATLANTA-FALCONS-V-DALLAS-COWBOYS

Photo AFP

Un jeu a particulièrement démontré l’ineptie des Jets, face aux 49ers. Acculés dans leur zone, aux prises dans une impossible situation de troisième essai et 31 verges à franchir, les Niners ont opté pour l’approche conservatrice en remettant le ballon à leur porteur Jerick McKinnon. Celui-ci a galopé sur 55 verges ! Les Jets remplissent actuellement à merveille leur rôle de pire équipe du circuit. Et c’est même pas proche ! 

4. TOUT UN PLONGEON !

FBN-SPO-ATLANTA-FALCONS-V-DALLAS-COWBOYS

Photo AFP

Les Ravens ont tourmenté les Texans et la défensive a eu son mot à dire en provoquant deux revirements. L’un d’eux a été signé par le demi de coin Marcus Peters, qui a réussi une sublime interception en plongeant de tout son long pour empêcher Brandin Cooks de capter la passe de Deshaun Watson. Peters est un abonné à ces jeux spectaculaires. 

5. VICTOIRE, CHIEFS !

FBN-SPO-ATLANTA-FALCONS-V-DALLAS-COWBOYS

Photo AFP

La défensive des Chargers a donné du fil à retordre aux Chiefs, mais ces derniers l’ont finalement emporté en prolongation sur un long placement de 58 verges de Harrison Butker. Le botteur a d’ailleurs réussi deux bottés de 58 verges dans ce duel. Les Chiefs ont réussi le placement victorieux après avoir converti plus tôt dans leur série offensive un quatrième essai et une verge à franchir.

Football news:

Ronald Koeman: Van Dijk is one of the best defenders in the world, but he was lazy, he had to work on his character
New version of the Champions League reform: the number of teams will be increased to 36, and there may be no groups at all
Di Maria didn't want to go to Manchester United, but he moved for a fat contract - and didn't fall into van Gaal's philosophy at all. The coach and the robbery broke it
UEFA will reduce payments to clubs in the Champions League and Europa League for 5 years due to losses from the pandemic
Cherchesov's son had a successful operation after breaking his jaw. Recovery period - 4 weeks
Alberto Zaccheroni: Ibrahimovic had a greater impact on Italian football than Cristiano Ronaldo
Lucien Favre: Borussia can't rely too much on Holand. He played all the matches for the national team