logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

«Révolution»: un mambo de feu!

MONTRÉAL - Malgré la prédominance des styles contemporain et hip-hop à «Révolution», les triples champions du monde de salsa, Adriano et Samantha, ont réussi haut la main leur face-à-face, dimanche soir, en plus de figurer parmi les huit candidats qui ont fait l’unanimité avec leur moment «Révolution».

En participant à l'émission, le but du couple était de présenter une autre image de la salsa, et des danses latines en général. «Les gens pensent parfois que les danses latines sont uniquement dansées dans le Sud, a expliqué Samantha. Mais la salsa est une véritable danse sportive, qui demande un très haut niveau. On voulait faire découvrir ce côté-là au grand public, et montrer que c’est une danse qui mérite sa place dans ce genre d’émission.»

Pour leur performance face aux filles du groupe Association, Adriano et Samantha ont choisi de présenter un mambo endiablé. «Nous avons pris la base d’une de nos chorégraphies qui avait été bien reçue dans le monde de la salsa, a détaillé Adriano. On pensait qu’il y avait dans la chorégraphie quelque chose qui allait bien avec le thème de face-à-face. Mais on l’a entièrement retravaillée en y ajoutant des acrobaties.»

Travail acharné

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

Pour eux, le plus dur dans la construction du moment «Révolution» est d’arriver à réaliser physiquement les idées folles du départ. «L’idée vient assez rapidement, c’est la maîtrise du mouvement qui est plus difficile à atteindre, a révélé Samantha. Il faut répéter et se pratiquer. C’est très demandant physiquement. Une chance que ça fait des années qu’on danse ensemble, on a une connexion assez forte.»

En faisant un moment «Révolution» déconnecté (Samantha dans les airs, lui ne la tient pas), ils savaient que ce serait payant, en plus de leur numéro de feu. Lydia Bouchard et Jean-Marc Généreux ont d’ailleurs couvert le duo d’éloges. «Je suis très fière de vous», a dit la première. «Vous aviez le "fuego" dans les pieds. C’est de la classe internationale», s'est enthousiasmé le second.

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

Adriano a toujours paru très confiant dans les chances du couple de passer à l’étape suivante. «Je peux parfois avoir l’air un peu arrogant, mais ce n’est vraiment pas ça. J’ai simplement confiance dans ce qu’on fait et je pense que c’est la raison pour laquelle on a pu remporter nos titres de champions du monde. On a dédié notre vie à la danse. Alors, on a confiance en nous et on sait qu’on a notre place dans la compétition.»

Quoi qu’il arrive durant les prochaines étapes de «Révolution», le duo, qui est aussi un couple à l'extérieur de la scène, entend poursuivre sur sa lancée. «On va continuer à faire de la compétition de salsa encore quelques années, a avancé Samantha. On veut aussi continuer à voyager à travers le monde – cette année, on est notamment allés en Inde et en Australie – pour la danse, donner des ateliers et inspirer les autres danseurs de danse latine à travailler fort.»

Krankyd, 15 à 18 ans, Rive-Nord

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

Les sept membres de Krankyd avaient plusieurs défis à relever pour l’étape du face-à-face et du moment «Révolution». Ils ont dû se débrouiller seuls puisque leur coach était en voyage au moment des répétitions, mais ils voulaient surtout conjurer le mauvais sort. «C’était très important de gagner cette étape, a expliqué Sabrina Piscollo, une des danseuses. L’an dernier, on a gagné notre face-à-face, mais on a échoué au moment "Révolution". On voulait donc tout donner pour réussir et aller plus loin cette saison.»

Ils ont également dû composer avec le fait que leur coach, Ricky, est un membre de la Rockwell Family, leurs adversaires. «On voulait les battre, mais comme on les connaît, c’était surtout une compétition amicale. Il n’y avait aucune animosité entre nous.»

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

Pourtant, leur agressivité apparente a été soulignée par les maîtres. «La rage de vaincre ne vous a pas quittés une seule seconde, bravo», ont dit les Twins.

Trouver leur moment «Révolution» n’a toutefois pas été simple. «On n’est pas des acrobates, et on n’est pas aussi flexibles que d’autres danseurs en contemporain, a affirmé Sabrina. Au final, ça semble une belle image à regarder, mais c’était pas mal difficile. Il y a eu plusieurs blessures pendant les répétitions. Mais ça représentait beaucoup de passer cette étape.»

Ophélie Bégin, 12 ans, Québec

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

Parce qu’elles sont deux jeunes danseuses qui évoluent dans le même style, il était évident que Chléa et Ophélie allaient se retrouver l'une contre l'autre. «Au début, j’étais un peu terrifiée dans le sens où elle avait l’avantage d’avoir déjà vécu cette étape de l’émission, a raconté Ophélie. En plus, elle l’avait gagnée l’an dernier. Mais c’était un beau défi pour moi, et aussi très motivant.»

Pour son numéro, Ophélie avait choisi d’incarner la colère. «En représentant ce sentiment, j’ai voulu donner un sens à ce duel. Je me suis imaginé que Chléa représentait des moments d’adversité qui se dressent entre moi et mes objectifs, et que je dois surmonter.»

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

Mais la danseuse de 12 ans a surtout misé gros avec un époustouflant moment «Révolution». «Je voulais absolument faire quelque chose de complètement nouveau. Tenir quelques secondes sur ma tête était quand même risqué et dangereux. Je me suis beaucoup pratiqué en faisant des vidéos avec mon cellulaire. Je ne savais pas exactement ce que ça allait donner, mais au final, j’étais très fière du résultat.»

Janie et Marcio, 32 et 29 ans, Terrebonne et Montréal

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

En découvrant les adversaires que les maîtres avaient mis face à eux, Janie et Marcio ont été un peu surpris. «Je les avais déjà vus danser, alors que j’étais juge dans une compétition, a avoué Janie. Je leur avais même donné une mention spéciale parce que je les avais trouvé tellement beaux. Ils avaient également un avantage car, pour nous, "Révolution" est notre toute première expérience de compétition, alors qu’eux en ont déjà fait.»

«Révolution»: un mambo de feu!

PHOTO COURTOISIE / OSA

Le duo a choisi de présenter quelque chose de différent pour gagner sa place. «Peu importe contre qui on allait se retrouver, on savait qu’on voulait utiliser les pointes pour apporter une autre dynamique à notre numéro. C’était notre arme cachée pour les surprendre.» Durant les répétitions, le couple n’a d’ailleurs jamais dévoilé les pointes ni la structure de son moment «Révolution». «On voulait garder l’effet de surprise pour déstabiliser nos adversaires», a ajouté Janie.

Leur numéro sur une chanson de Cœur de pirate a été salué par Lydia Bouchard. «Vous avez dansé avec une précision, un contrôle et une minutie rares.»

Ils ont gagné leur face-à-face cette semaine:

Adriano et Samantha, 24 ans, Montréal

Krankyd, 15 à 18 ans, Rive-Nord

Kyra Jean Green, 34 ans, Montréal

Ophélie Bégin, 12 ans, Québec

Les Yambo, 16 ans, Montréal

Janie et Marcio, 32 et 29 ans, Terrebonne et Montréal

Les 14 candidats encore en lice après l’épreuve du moment «Révolution»:

Misha et Yulia, 22 et 24 ans, Montréal

Jr Maddripp, 26 ans, Montréal

5 Alive, 14 à 18 ans, Trois-Rivières

Krankyd, 15 à 18 ans, Rive-Nord

Samuel Cyr, 24 ans, Montréal

Alex et Alex, 26 et 29 ans, Montréal

Adriano et Samantha, 24 ans, Montréal

Kyra Jean Green, 34 ans, Montréal

Raphaël Gagnon, 24 ans, Montréal

Cindy Mateus, 18 ans, Montréal

Young Prodigy Crew, 17 à 24 ans, Montréal

Janie et Marcio, 32 et 29 ans, Terrebonne et Montréal

Kyô, 28 et 30 ans, Montréal

Ophélie Bégin, 12 ans, Québec

Themes
ICO