Canada

Route de l’Église: l’aide aux marchands était «inatteignable»

Les commerçants de la route de l’Église, déçus, estiment que l’aide de la Ville de Québec était « un bonbon impossible à aller chercher ».

• À lire aussi: Chantier: peu de réclamations sur la route de l'Église

• À lire aussi: Un premier chèque de 800 000$ de la Ville

Un seul commerçant a demandé et obtenu la subvention maximale de 30 000 $ du programme d’aide accordée par la Ville de Québec pour éponger les pertes liées au mégachantier qui s’est déroulé pendant plusieurs mois à partir de 2019. 

C’est que les exigences pour l’obtenir étaient « inatteignables », selon les marchands.

« Je suis outrée, mais je comprends » que si peu de commerçants ont demandé l’aide, a exprimé la propriétaire du Crackpot Café, Geneviève Bolduc-Duval. 

Elle-même s’est découragée, estimant que les exigences de la Ville étaient « impossibles ». On demandait, entre autres, des états financiers certifiés par un comptable agréé, un processus qui peut coûter selon elle de 5000 $ à 10 000 $. Elle a jugé que la subvention promise ne valait pas la dépense et l’énergie déployée. 

Dur psychologiquement

« C’est un bonbon impossible à aller chercher », laisse tomber Bertrand de Lépinay, du Portofino. « C’est très dur au plan psychologique pour beaucoup de personnes », dit-il. 

Parce qu’après le chantier qui a amputé leur été 2019, s’est abattue la COVID-19. Et plusieurs d’entre eux ont souffert de nouveau. « On a été doublement pénalisés », s’entendent-ils pour dire. 

Pour obtenir les subventions du gouvernement compensant les pertes liées à la COVID-19, les commerçants devaient comparer leurs résultats 2020 avec ceux de l’année 2019... qui avait été affectée lourdement par le chantier. « C’est épouvantable », qualifie Mme Bolduc-Duval. 

Christian Laliberté, de la librairie du même nom, n’a eu droit qu’à la première tranche de 5000 $. « On est passés entre les mailles du filet », explique-t-il, car son entreprise n’était pas installée depuis plus d’un an sur l’artère. 

Une situation qui révolte sa voisine du Crackpot Café. « C’est gênant. Voyons donc, ça fait combien d’années qu’il existe, Laliberté ? Et la Ville le sait ! Il n’y a aucun gros bon sens ! »

« Des peanuts »

France Anctil, propriétaire du Club Voyages Alfa, juge que l’aide de la Ville représente « des peanuts par rapport à notre manque à gagner annuel ». « Par principe », elle compte s’astreindre à faire la demande de subvention dans les prochains mois, mais elle considère que les améliorations sur la route de l’Église se sont faites sur le dos des commerçants actuels. « Les commerçants ont payé de leur poche le potentiel de la Ville de Québec de gagner plus de taxes à long terme. »

Football news:

Mancini on Pirlo: Difficulties at first - it's normal, even if you played at the top level
Phil Neville took over Inter Beckham
Jose Mourinho: You can buy one of the best defenders in Europe for 70 million, or you can take someone who needs development
Ex-Arsenal midfielder Wilshere has signed a contract with Bournemouth
Ole Gunnar Solskjaer: Pogba played superbly against Liverpool. Manchester United manager Ole Gunnar Solskjaer commented on the performance of midfielder Paul Pogba in the match of the 19th round of the Premier League with Liverpool
To beat Real Madrid and Barca in three days is an atrocity. Athletic Director about the Spanish Super Cup
Poland coach of Bzenec left his post