This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Une bonne idée de partir en voyage pendant les Fêtes?

Le resserrement des règles pour les voyageurs aériens qui entrent au Canada, annoncées par Ottawa mardi, démontre que le gouvernement libéral prend la menace du variant omicron au sérieux.

• À lire aussi: Vers un durcissement des procédures de test pour entrer aux États-Unis

• À lire aussi: Le durcissement des mesures brouille les plans de snowbirds

• À lire aussi: Évolution d'Omicron: les Québécois prêts à voyager à leurs risques et périls

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, prévient ceux qui ont l’intention de séjourner à l’extérieur du pays que les règles sanitaires peuvent toujours changer en cours de route. 

«Il y aura toujours des possibilités et de l’incertitude autour de changements possibles à la fois pour les règles de quarantaine et pour les règles de tests», soutient le ministre en entrevue au TVA Nouvelles, rappelant que «les choses peuvent changer très vite». 

Mardi, le gouvernement Trudeau annonçait que tous les voyageurs entrant au Canada, qu’ils soient vaccinés ou pas, devront se soumettre à un test de dépistage et s’isoler jusqu’à l’obtention de leur résultat.

De nouvelles règles implantées en réponse à la détection de plusieurs cas au Canada. 

Le ministre de la Santé souligne que le nouveau variant a rapidement changé les choses. 

«Il y a une semaine, le variant omicron, ça ne signifiait rien, même que les gens ne connaissaient pas la lettre omicron de l’alphabet grec. En l’espace de quelques jours, les choses ont changé extrêmement rapidement. C’est malheureusement comme ça que ça se passe depuis la COVID-19», ajoute M. Duclos. 

Le ministre de la Santé soutient qu’il est «toujours possible» que les voyageurs qui décideront de s’envoler à l’étranger doivent s’organiser en cas de fermeture des frontières, comme c’est le cas présentement avec les Canadiens coincés en Afrique du Sud. 

«Le gouvernement canadien va toujours devoir limiter les inconvénients, mais maximiser la protection de la santé et de la sécurité des gens dans un contexte de très grande incertitude autour du variant omicron», assure le ministre Duclos. 

Ce dernier reconnait que l’arrivée du nouveau variant «crée beaucoup d’incertitudes, beaucoup de stress pour ceux qui veulent voyager ou qui doivent voyager, des fois, pour des raisons personnelles».

À voir aussi