This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Urgences-Santé : jusqu’à 5h d’attente pour une ambulance

Des patients ayant appelé Urgences-Santé au cours des derniers jours ont attendu jusqu’à 5 heures avant qu’une ambulance vienne les chercher.

• À lire aussi: Colombie-Britannique: plus de répartiteurs pour éviter les mises en attente au 911

• À lire aussi: Près de 16% des infirmières ne sont pas à leur poste

• À lire aussi: Les policiers de Québec «monopolisés» par la santé mentale

Selon ce qu’a appris TVA Nouvelles, la pénurie de main-d’œuvre chez les paramédics a atteint un tel point qu’à Montréal et Laval, des cas considérés non urgents ont dû patienter plusieurs heures.

Parfois, il s’agit d’un patient devant être transféré d’un hôpital à un autre. Des personnes blessées au dos ou à la cheville font aussi partie de ces appels jugés non prioritaires.

En entrevue à TVA Nouvelles, le porte-parole d’Urgences-Santé, Stéphane Smith, a confirmé que certains appels pouvaient prendre jusqu’à cinq heures avant qu’une ambulance se rende sur place.

Ce dernier mentionne toutefois que son organisation fait tout en son pouvoir pour éviter d’aussi longues attentes.

«Il y a des infirmières chez nous qui vont réévaluer certains appels et on va suggérer à des patients qui peuvent se déplacer par eux-mêmes d’aller dans un endroit peut-être plus approprié que dans une urgence, que ce soit au CLSC ou en clinique», explique M. Smith.

Les patients ne sont d’ailleurs pas les seuls à subir les contrecoups de la pénurie de paramédics. Plusieurs travailleurs d’Urgences-Santé voient parfois leur heure de dîner coupée ou doivent faire des heures supplémentaires, afin de combler le manque de main-d’œuvre.

À Montréal et Laval, Urgences-Santé compte présentement près de 950 ambulanciers. L’objectif est d’en avoir 1080 d’ici la fin de 2022.