Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

A l’occasion du 70ème Anniversaire de la Victoire dans la guerre de Corée

Grande victoire

Il y a 70 ans, la jeune RPD de Corée a gagné la guerre (1950-1953) contre l’invasion armée des Etats-Unis qui se vantaient d’être « les plus puissants » du monde.

Inimaginable.

Pourquoi ?

Primo, les armements et forces armées entre les deux parties étaient absolument incomparables.

Alors, les Etats-Unis, auréolés des victoires dans les guerres précédentes, ont disposé des armements dernier cri, surtout la bombe atomique. De leur côté, les 15 pays à leur remorque qui ont participé à cette guerre ont possédé des armements sophistiqués. Les Américains pourraient livrer avec eux une guerre mondiale.

Mais, la RPD de Corée a eu une armée régulière âgée de 2 ans et équipée de fusils, chars, avions à hélices, torpilleurs.

Secundo, il y avait une différence de taille de l’expérience et du pouvoir de guerre entre les deux parties.

L’armée US a compté nombre d’officiers et de soldats qui avaient participé à la Seconde Guerre mondiale, surtout des généraux renommés. Il en va de même pour les militaires des 15 pays à leur remorque. L’économie américaine, notamment l’industrie de guerre, a occupé le premier rang du monde, et les 15 pays aussi ont disposé d’une économie hautement développée.

Au contraire, l’Armée populaire de Corée (APC) composée des anciens paysans, ouvriers et élèves n’a eu que des généraux d’origine de guérilla. Il n’est pas nécessaire de parler de la capacité économique de la Corée fraîchement libérée du joug colonial du Japon.

Tertio, le potentiel humain entre les deux parties a connu une différence frappante.

Lorsque la Corée est divisée en deux par les forces étrangères après la Seconde Guerre mondiale, la population de la partie sud était plus nombreuse que celle de la partie nord. Les Etats-Unis ont pu mobiliser à leur gré leurs effectifs et ceux de la Corée du Sud et des pays à leur remorque.

Quelle est la cause de la victoire de la RPD de Corée dans cette guerre ?

Le Président Kim Il Sung (1912-1994), Leader du peuple coréen, a vaincu par la supériorité stratégique et tactique les forces alliées impérialistes dotées d’armements modernes.

Gomez, chef d’état-major de l’armée portugaise résidant à Macao lors de la guerre de Corée et ex-président du Portugal, a dit : Les Etats-Unis ont élaboré le plan d’opération au bout de plusieurs discussions avec les chefs d’état-major et des dizaines de généraux des pays occidentaux à leur remorque, mais le Général Kim Il Sung l’a fait échouer. Alors, j’ai connu qu’il est stratège militaire génial et commandant invincible qui soit unique au monde.

Au cours de la guerre de Corée, des généraux américains, dont commandant en chef et commandant du front, ont été destitués ou ont perdu la vie.

Selon les instructions du Président Kim Il Sung, les quatre torpilleurs de l’APC ont coulé le croiseur lourd « Baltimore » US et détruit un croiseur léger au combat naval de Jumunjin ; des avions à hélices ont abattu des chasseurs à réaction ennemis ; l’APC a repoussé l’attaque des ennemis par les activités des groupes de chasseurs d’avions, des groupes d’assaut et des compagnies d’artillerie mobiles et la défense de positions appuyée sur des galeries, etc.

L’amour de Kim Il Sung envers les soldats a rendu à néant la supériorité numérique de l’ennemi.

Kim Il Sung a encouragé les soldats sur la première ligne à lutter courageusement pour la défense de la liberté et de l’indépendance du pays. Il a veillé à ce qu’ils prennent du riz et de la soupe chauds et a fait aménager des maisons de repos pour les militaires du front et mobiliser un régiment en vue de sauver la famille d’un jeune soldat du danger dans les arrières ennemis.

Les soldats de l’APC ont combattu jusqu’au dernier souffle, tandis que les militaires des Etats-Unis et des 15 pays satellites ont tenu à la vie.

De son côté, le peuple coréen, étroitement uni autour de Kim Il Sung, s’est engagé dans la guerre comme un seul homme.

Dans ses discours radiodiffusés et lors de ses visites incessantes au front et aux arrières, Kim Il Sung a appelé le peuple et les militaires à la victoire dans la guerre

Lors du repli stratégique, les habitants des régions occupées par les ennemis ont organisé des guérillas populaires contre les agresseurs.

La population a mené énergiquement la lutte pour l’augmentation de la production de céréales et l’assistance au front. Surtout, les habitants des régions du front ont transporté des vivres, des obus et des militaires blessés sous les bombardements aériens et canonnades de l’ennemi.

Les usines aménagées dans les galeries de la région montagneuse septentrionale du pays ont fabriqué des armes et obus pour les envoyer régulièrement au front.

Ainsi, les Etats-Unis et les forces alliées à leur remorque ont subi de lourdes pertes politiques et militaires et ont dû reconnaître leur défaite et signer l’accord d’armistice.

3 jours et 3 ans

La guerre de Corée (1950-1953) était un affrontement acharné entre les Etats-Unis qui se vantaient « les plus puissants » du monde et la jeune RPD de Corée.

« Dans les 3 jours »

Au lendemain de la guerre de Corée, MacArthur, commandant des forces américaines en Extrême-Orient et commandant en chef des forces onusiennes, a déclaré la terminer dans les 72 heures.

La Corée a été libérée en août 1945 de la domination militaire japonaise de plus de 40 ans et la RPD de Corée, fondée le 9 septembre 1948. Son armée régulière et son industrie de guerre étaient très fragiles.

Vers la fin-avril 1950, les Etats-Unis, sous prétexte des exercices conjoints des forces terrestres, navales et aériennes, ont équipé leur 7e flotte de 2 porte-avions, de 2 croiseurs et de 6 contre-torpilleurs. Ils ont également envoyé au Japon 3 régiments de bombardiers « B-26 » et « B-29 », 6 régiments de chasseurs et 2 régiments d’avions de transport. Ils ont doté les 4 divisions relevant de la 8e armée US au Japon des chars, canons et autres armes pour les envoyer à tout moment à la guerre de Corée.

Le livre japonais Guerre de Corée relate :

« A la veille de la guerre, l’armée aérienne US au Japon a possédé 595 avions, dont 375 avions de combat y compris avions à réaction, 40 avions de combat de nuit, 80 bombardiers, 50 avions de transport, 50 avions de liaison. MacArthur a pensé que la guerre de Corée se terminerait tout de suite si cette armée aérienne en Extrême-Orient y participe. »

Le livre Guerre de Corée vue par un Chinois écrit :

« Le 19 mai 1950, Johnson, directeur de l’agence de Corée relevant du Bureau de collaboration économique des Etats-Unis, a dit, lors de la réunion de la commission budgétaire de la Chambre des représentants, que 100 000 hommes de l’armée sud-coréenne dotés d’armes US et formés par le groupe des conseillers militaires des Etats-Unis ont achevé tous les préparatifs d’opération militaire. »

Roberts, chef du groupe des conseillers militaires des Etats-Unis en Corée du Sud, a dit à plusieurs reprises que l’armée sud-coréenne est la meilleure parmi celles des autres pays, excepté l’américaine.

Malgré le déséquilibre de forces évident dans la péninsule coréenne, l’Armée populaire de Corée (APC) a passé sans tarder à une contre-offensive pour libérer Séoul, centre de la domination coloniale des Etats-Unis, 3 jours après le déclenchement de la guerre.

Et après un mois, elle a libéré plus de 90 % du territoire de la Corée du Sud et plus de 92 % de la population.

Après 3 ans

Au début de juillet 1950, 4 torpilleurs de la marine de l’APC ont coulé, au combat naval de Jumunjin, le croiseur lourd US « Baltimore », île flottante selon l’ennemi, construit avec les frais, matériel et main-d’œuvre susceptibles de fabriquer plus de 13 000 torpilleurs, et détruit un croiseur léger.

L’APC a coulé ou détruit en trois années plus de 560 navires de guerre de l’ennemi.

Des avions à réaction et bombardiers stratégiques « B-29 » US, surnommés « forteresses aériennes », ont été abattus par les avions à hélice de l’APC.

Des soldats de l’APC ont abattu nombre d’avions ennemis par les armes portatives.

Plus de 12 220 avions américains ont été abattus, détruits ou capturés au cours de la guerre.

La 24e division américaine réputée « toujours victorieuse » a été écrasée à Taejon, et son chef Dean, fait prisonnier.

L’« offensive générale de Noël » de MacArthur, l’« offensive d’été et d’automne » de Ridgway et la « nouvelle offensive » d’Eisenhower ont échoué.

Pendant la guerre, les ennemis ont perdu 1 567 128 hommes, y compris 405 498 Américains.

MacArthur, commandant des forces américaines en Extrême-Orient et commandant en chef des forces onusiennes, et son successeur Ridgway ont été destitués ; Walker, commandant de la 8e armée US, mort par l’embuscade d’une unité de l’APC sur les arrières de l’ennemi et son successeur Van Fleet, surnommé « commandant incompétent », destitué.

Les Etats-Unis ont mobilisé dans cette guerre plus de 2 millions, des armements militaires modernes et des armes biochimiques interdites à l’échelle internationale, mais ils ont dû subir une énorme perte en vies humaines et en matériel de guerre, 2,3 fois plus grande que celle lors de la guerre du Pacifique et signer l’accord d’armistice.

Clark, commandant de l’armée US en Extrême-Orient, premier commandant de l’histoire américaine à avoir signé un armistice sans victoire, a dit : La victoire de l’armée nord-coréenne est due à la direction éminente du Général Kim Il Sung.

Des personnalités du département d’Etat et des milieux politique, militaire et scientifique des Etats-Unis ont considéré le Président Kim Il Sung comme grand homme sans pareil et affirmé :

« Le Président Kim Il Sung d’une vingtaine d’années a mené la guerre de guérilla pour vaincre un million d’hommes de l’ancienne armée japonaise, et après la libération du pays, il a combattu les forces alliées, y compris les Etats-Unis, avec ses 3-4 divisions. Il est génie militaire. »

La victoire de la RPD de Corée dans la guerre de 3 ans contre l’agression des forces alliées, y compris les Etats-Unis, 15 pays satellites à leur remorque, la Corée du Sud et les hommes de l’ancienne armée japonaise, a été un miracle sans précédent dans l’histoire.