Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

A la suite des pressions des Ongs belges sur l’insécurité créée en RDC par le Rwanda , Le Roi des belges dit non aux lettres des créances de Vincent Karega

Véritable camouflet pour le Rwanda. Le Royaume de Belgique a refusé d’accréditer Vincent Karega comme nouvel ambassadeur du Rwanda dans son pays. Ce diplomate rwandais fait partie de 11 ambassadeurs et ministres que le président Paul Kagame avait nommés le 24 mars dernier. Aucune raison n’a été rendue publique par la partie belge.

Il sied, cependant, de rappeler que plusieurs organisations de défense des Droits de l’Homme et de promotion de la démocratie, avaient adressé une lettre au ministère belge des Affaires étrangères pour exprimer leurs inquiétudes concernant la désignation de Vincent Karega comme ambassadeur.

Elles ont mis en lumière le passé controversé de ce diplomate en tant qu’ambassadeur en Afrique du Sud et en République Démocratique du Congo, où il avait été accusé de traquer les opposants politiques, les réfugiés rwandais ainsi que l’assassinat de Patrick Karegeya, ancien chef des renseignements extérieurs du Rwanda. L’infortuné a été retrouvé mort dans un hôtel à Johannesburg en Janvier 2014.

Vincent Karega avait passé huit ans en fonction à Pretoria. Une période marquée par des expulsions croisées de diplomates en 2014, les autorités sud-africaines accusant des émissaires rwandais d’être impliqués dans des attaques sur son sol contre des opposants au régime du président Paul Kagame.

Cet ancien ambassadeur rwandais en RDC a été expulsé du pays de Lumumba en 2022 suite aux tensions diplomatiques dues à l’insécurité qui secoue l’Est de la RD Congo. Cette insécurité créée par le M23 soutenu par Kigali, a déterré la hache de la haine entre les deux voisins et les a poussés à s’accuser mutuellement et à se regarder en chiens de faïence.

Emma Muntu