Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

A quelque deux mois des élections : L’UDPS/Tshisekedi et l’UDPS/Kibassa en ordre de bataille pour la réélection de Félix Tshisekedi

La grande famille UDPS se reconstitue pour se préparer aux prochaines échéances électorales. Les derniers échanges entre le secrétaire général Augustin Kabuya qui a reçu son homologue de l’aile/Kibassa, témoignent de la volonté de deux ailes de l’UDPS de regarder dans la même direction. Nul n’est besoin de rappeler le risque pris par les deux leaders en l’occurrence, Feux Etienne Tshisekedi et Augustin Kibassa Maliba avec les 13 autres parlementaires pour dénoncer la dictature du défunt Maréchal.

Il est désormais question de pérenniser ce patrimoine commun qui est l’UDPS. C’est le sens de la rencontre de lundi 12 juin dernier sur la 10ᵉ Rue Limete entre Augustin Kabuya et Séraphin Umba. Toute une symbolique avec l’anniversaire du chef de l’Etat qui est intervenu le lendemain de cette rencontre, soit le mardi 13 juin dernier.

Selon le secrétaire général de l’UDPS/Kibassa, Séraphin Umba, cette entrevue est une symbolique pour montrer à la face du monde que l’UDPS travaille sur terrain à quelques mois des élections pour donner à Félix Tshisekedi un deuxième mandat et une majorité parlementaire confortable pour l’aider à poursuivre ses réalisations en faveur du développement du Congo. Et de poursuivre que l’Union Sacrée est une bonne chose, mais la grande famille UDPS doit se refaire.

«C’est un cadeau que nous lui donnons », affirme Séraphin tout en rappelant à toutes les forces de l’UDPS (Le Peuple, Tshibala, CDPS…) qu’«il y a possibilité de refaire la grande famille UDPS. Le grand souhait est que l’UDPS redevienne une et indivisible. Après 100 ans, on parlera de quel fondateur ? Ça sera comme le Républicain, le Démocrate. Qui est républicain, qui est démocrate. Tout le monde est Udpsien. Moi aujourd’hui, je ne peux pas nier à Valentin Mubake ou à Bruno Tshibala la qualité d’être Udpsien. Nous n’avons rien contre les amis qui nous rejoignent dans l’Union sacrée, mais la famille UDPS doit garder sa marque», a-t-il insisté.

Signes d’ouverture

Déjà l’UDPS/Tshisekedi se montre ouverte à la réunification de tous les fils de l’UDPS. Pour preuve, au cours de son meeting en mars dernier à Kananga, le secrétaire général de l’UDPS/Tshisekedi, Augustin Kabuya, avait évoqué la réunification de l’UDPS en vue de permettre au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de rempiler pour un second mandat en toute quiétude.

Pour ce faire, la grande famille de l’UDPS actuellement émiettée doit se réconcilier et se ranger derrière le chef de l’État en vue d’une vraie majorité parlementaire et de poursuivre l’ambitieux programme « le Peuple d’abord ».

L’UDPS/Kibassa a toujours milité pour la réunification de l’UDPS. De son vivant, Frédéric Kibassa Maliba écrit à son collègue de lutte, Étienne Tshisekedi wa Mulumba pour fusionner les deux ailes. Ce dernier avait promis que la réunification interviendrait après les élections. Les cadres de ces deux ailes de l’UDPS sont unanimes pour reconnaitre que le moment est venu pour l’accomplissement des vœux de deux leaders.

Toutes les filles et fils qui se revendiquent de l’UDPS plaident pour ce parti qui a constitué le fer de lance de l’opposition puisse rayonner au firmament du nouvel élan de la démocratie, du développement, de l’Etat de droit… Plus de 30 ans de lutte qui se solde par l’avènement au sommet du pouvoir, il faut venir d’Etienne Tshisekedi pour le réussir.

Emma Muntu