Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Actions entreprises pour la résolution des conflits, RDC : Mbusa Nyamwisi encourage la Synergie des Femmes pour la Paix et la Sécurité à l’Est

Facilité par le Ministre d’Etat à l’Intégration Régionale, Antipas Mbusa Nyamwisi, la Synergie des Femmes pour la Paix et la Sécurité (SFPS) a organisé, hier jeudi 18 mai 2023, au Centre des Affaires de Kinshasa (Gombe), un atelier sur la situation sécuritaire dans l’est de la RDC, le processus de paix de Nairobi et de Luanda ainsi que sur la présence de forces régionales et l’implication de la femme dans le processus de paix encore en balbutiements.

Invité, le Haut représentant du Président de la République, le Professeur Serge Tshibangu, a vivement félicité le Ministre d’Etat Mbusa Nyamwisi pour cet atelier qui a le mérite de créer une synergie des acteurs qui œuvrent pour la paix durable et qui soutiennent la vision du Chef de l’Etat en vue de mettre fin à cette guerre qui endeuille la RDC depuis un quart de siècle.

Serge Tshibangu a rappelé toutes les initiatives mises en place par le Chef de l’Etat dans le souci de pacifier l’Est de la RDC, à savoir les accords de Nairobi 1, 2, 3 et le processus de Luanda. Il a, ensuite, rassuré les femmes de la Synergie, la détermination de Félix Tshisekedi à éradiquer, dans la partie est du pays, tous les groupes armés locaux et étrangers.

Par ailleurs, il a souligné, contrairement aux rumeurs dénuées de tout fondement, que la force régionale, selon son statut, vient en appui aux FARDC pour combattre, vaincre et éradiquer les forces négatives étrangères et les groupes armés locaux qui ne sont pas impliqués dans le processus politique. « C’est l’application qui pose problème pour certains contingents… », a-t-il déclaré.

Prenant la parole, Mme Julienne Lusenge, Point focal au niveau de Kinshasa, de la Synergie des femmes pour la paix et la sécurité, s’est dit choquée de la présence des groupes armés locaux et étrangers, plus d’une centaine, qui opèrent dans l’est depuis plusieurs années. Hélas, voilà que l’insécurité monte au galop dans les provinces de Maï-Ndombe, de Kwilu et de Kwango. 

Mme le Point focal/ Kinshasa de la Synergie des Femmes a, au terme de son intervention, remis au Haut représentant du Chef de l’Etat, un mémo dans lequel la Synergie déplore notamment la faible participation des femmes au processus de Nairobi 1, 2 et 3 ainsi qu’aux préparatifs de Nairobi 4.

Mme Lusenge a aussi lancé un appel au champion de la masculinité positive en Afrique, le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi pour l’implication effective des femmes et filles à toutes les étapes du processus de paix

Le Ministre d’Etat de l’Intégration Régionale ainsi que le Haut Représentant du Président de la République ont promis chacun, selon leurs compétences et prérogatives, à soutenir les initiatives des femmes susceptibles de conduire vers une paix durable en RDC.

La Pros.