Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

 Affaire voyage à destination de Bunia : La DGM contrédit Matata

Halte à l’infox ! Halte au sensationnel ! Le samedi 17 juin 2023, des folles rumeurs ont fait état d’une obstruction de la Direction Générale de Migration (DGM) au déplacement du Sénateur et opposant Augustin Matata Ponyo Mapon. Le même jour sur les ondes de la Radio Top Congo FM, le Directeur de la DGM, Roland Kashwantale, avait dissipé ce malentendu en ces termes : « Il ne lui a jamais été empêché d’embarquer ce samedi 17 juin ». Après vérification, le samedi il n’y a pas de vol CAA à destination de Bunia en Ituri où l’homme à la cravate rouge devait compatir avec des victimes des atrocités des groupes armés.

Dans un communiqué officiel, la DGM précise qu’elle n’a pas retenu les pièces d’identité du Sénateur Mapon qui, du reste, ne lui ont pas été présentées lors des formalités du Vol n°BU1251 de la compagnie CAA de ce samedi 17 juin 2023 à destination de Goma via Kindu. Contrairement à ses habitudes, l’ancien Premier ministre s’est présenté, poursuit le même communiqué, en retard à l’embarquement. Etait-ce un ballon d’essai ? Certainement.

Après ce que Moïse Katumbi, l’un des quatre ténors de l’opposition congolaise, avait connu à l’entrée de la province du Kongo-Central et lui-même Matata dans le Grand Bandundu, il voulait peut assurément jauger les services d’immigration à l’aéroport international de N’Djili. Ou voulait-il faire le buzz. Car, voyager à destination de Goma via Kindu n’est pas pareil à se rendre à Bunia. C’est de l’infox.

Aux dernières nouvelles, le Sénateur Matata Ponyo Mapon est arrivé dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, ce dimanche 18 juin. Ce candidat déclaré à la prochaine présidentielle a même été accueilli au pied d’avion par le Maire de la ville. Autrement dit, le vol CAA à destination de Bunia était prévu pour dimanche et non pas samedi. Donc, le DG de la DGM avait raison. La vérité rattrape toujours ceux qui la transgressent. Halte au sensationnel !

James Mpunga Yende