Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Amélioration de l’environnement du climat des affaires , RDC : le PADMPE encourage une coopération décentralisée entre les provinces

La Banque Mondiale a organisé ce jeudi 8 juin 2023 un atelier de présentation de la nouvelle méthodologie d’appréciation du climat des affaires dénommée «B-Ready». L’objectif de cet atelier a été celui de passer en revue les initiatives existantes pour l’amélioration de l’environnement des affaires, d’identifier les thèmes de B-Ready qui s’appliquent au niveau provincial en RDC et vont participer à ce pilotage au niveau national.

Plusieurs représentants des provinces, des divisons provinciales du Plan, des directions provinciales des recettes et des entrepreneurs privés ont répondu présent à cet atelier de présentation de cette méthodologie et de mise en commun, pour l’amélioration de l’environnement du climat des affaires en RDC.

Considéré comme un instrument en phase pilote, il poursuivra l’évaluation des conditions de pratique des affaires, tel que fait jadis, par Doing Business avant son abandon par la Banque mondiale.

Un choix qui a été guidé par le fait qu’elle avait identifié quelques failles dans la production de ce rapport, qui pouvait laisser de la place aux interférences et risques de pressions politiques qui pourraient entacher l’intégrité de ce rapport.

Au cours de sa présentation, le chargé de projet du PADMPME et TRANFORME, Magueye Dia, a énuméré les améliorations particulières des thèmes de cette nouvelle méthodologie, portant sur la résilience climatique, le Genre ou la transparence dans les affaires. Qui plus est, interviennent aussi sur une implication des provinces dans des réformes du climat des affaires dans les matières où elles détiennent des compétences et l’évaluation au niveau de province, en vue d’observer la manière dont les unes et les autres établissent l’application des règles sur le plan national.

Magueye Dia a précisé que les provinces sont ainsi encouragées dans une forme de compétition positive sur l’implémentation des réformes visant à faciliter l’implantation des entreprises, et la création de l’emploi.

Mais aussi celui de mesurer la qualité de cet environnement, et d’offrir aux décideurs ainsi qu’aux investisseurs des outils qui permettent d’estimer leurs affaires.

Il a également ajouté que B-Ready dispose une garantie au niveau de la méthodologie de collectes des données, du bon traitement de celles-ci et l’encadrement des équipes qui travaillent.

«Il n’est plus question de garder en esprit la perspective de l’initiative d’une entreprise, mais plutôt de viser le développement du secteur privé et des bénéfices sociaux qui peuvent sortir des mesures et des décisions qui sont prises dans le cadre du climat des affaires», a-t-il enrichi. 

Magueye Dia a fait mention des initiatives entreprises par les autorités congolaises, dont la plus récente du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, qui, depuis le début de cette semaine, a lancé le baromètre national du climat des affaires. Et, d’après lui, ce nouvel outil servira de complément et de renforcement aux efforts de l’Etat, de sorte que les provinces continuent à se mesurer dans une forme de coopération

Niclette Ngoie