Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Analyste des affaires internationales de la RPDC sur l’expansion des BRICS

*Jong Il Hyon, analyste des affaires internationales de la RPDC, a publié le 25 juin l’article suivant intitulé « L’expansion des BRICS est un résultat inévitable de l’actuel ordre économique international injuste » : une réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS a eu lieu au Cap, en Afrique du Sud, il y a quelques jours.

La réunion, à laquelle ont participé des représentants des Etats membres du BRICS et de divers pays en développement, a discuté de la question de l’expansion du BRICS en tant qu’agenda majeur.

L’Afrique du Sud, le pays hôte de la réunion, a annoncé que 19 pays ont jusqu’ici fait des demandes formelles ou informelles de l’accès à l’organisation.

Le principal facteur poussant de nombreux grands et petits pays à accéder aux BRICS est, en un mot, le fait que l’actuel ordre économique international est injuste et déraisonnable et que son noyau est le système monétaire international existant dirigé par les Etats-Unis et basé sur le dollar.

Les Etats-Unis, qui avaient accumulé une énorme richesse avec la Seconde Guerre mondiale, ont établi le système de Bretton Woods avec le dollar comme monnaie standard internationale en juillet 1944. Depuis lors, ils ont commis un pillage mondial afin de tirer profit de la frappe basée sur la position prédominante du dollar et a utilisé le dollar comme un moyen pour réaliser son objectif politique.

Il est bien connu que le système monétaire international basé sur le dollar est devenu, avec les moyens militaires, les deux piliers de la domination américaine sur le monde.

Pendant près d’un siècle, du dollar d’or des années 1940 et du dollar du pétrole des années 1970 au dollar de la dette d’aujourd’hui, les États-Unis ont eu recours à tous les moyens et méthodes pour maintenir la suprématie du dollar en tant que monnaie clé, et ont commis sans hésitation des actes ignobles d’imposer des sanctions financières aux pays qui encourent son mécontentement en abusant de la position prédominante du dollar.

Un exemple typique est celui des sanctions financières imposées à la Russie après la situation ukrainienne.

Les Etats-Unis ont exclu les principales banques de Russie de la Société pour les télécommunications financières interbancaires mondiales dans le sinistre but de paralyser le commerce extérieur de la Russie et de détériorer son économie, mais ils sont tombés dans le gouffre qu’ils ont creusé pour un autre.

La Russie a considérablement réduit sa dépendance au dollar en introduisant une monnaie nationale au lieu du dollar dans le commerce avec d’autres pays, dont la Chine et l’Inde, et les États membres du BRICS ont stimulé le développement d’une nouvelle monnaie internationale qui remplacera le dollar américain dans le commerce mutuel.

Le président russe Poutine a déclaré que les Etats-Unis sont pris dans leur propre piège en limitant l’utilisation du dollar en fonction de la situation politique par rapport aux autres pays, ajoutant qu’il est inévitable que le dollar américain et les devises occidentales perdent leur position prédominante dans le commerce international en raison de mauvaises politique des Etats-Unis et de l’Occident.

Un analyste politique brésilien a commenté que les mesures visant à limiter l’utilisation du dollar sont prises dans les relations commerciales entre la Chine et la Russie, le commerce du pétrole entre la Russie et l’Inde, le commerce du gaz naturel liquéfié entre une compagnie pétrolière chinoise et la société française Total, la centrale nucléaire électrique entre la Russie et le Bangladesh, etc., ajoutant que les mouvements mondiaux en grande pompe pour boycotter le dollar sont une réponse naturelle au pays hégémonique qui s’appuie sur les sanctions, les menaces et le chantage.

La réalité prouve que ce sont les pratiques autoritaires et arbitraires des Etats-Unis essayant de maintenir leur suprématie mondiale qui ont accéléré les mouvements mondiaux de boycott du dollar, stimulé la mise en place d’un nouveau système monétaire et encouragé de nombreux pays à adhérer aux BRICS.

La hache de fabrication américaine appelée sanctions et pressions coupe le pied américain.

Lors de la récente réunion, les Etats membres du BRICS ont convenu d’encourager le règlement en monnaie nationale dans les échanges entre les Etats membres et avec les pays amis et de promouvoir activement l’introduction de la monnaie commune conformément à celle-ci. 

A cet égard, les experts sont unanimes de dire que les BRICS, qui accroissent régulièrement leur influence politique sur la scène internationale sur la base d’un taux de croissance économique rapide et d’une forte puissance militaire des États membres, deviennent un défi pour l’ordre international existant et la situation financière du système dirigé par les Etats-Unis et l’Occident.

Les mouvements internationaux sans précédent visant à limiter l’utilisation du dollar et la tendance de nombreux pays à rejoindre les BRICS accélèrent la fin du dollar en tant que monnaie clé et la fin de l’hégémonisme américain qui en découle. 

Pyongyang, 25 juin (KCNA)