Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Après sa désignation à la tête du Conseil d’administration d’ACB : Mbungani plaide la cause de l’Afrique à la 49èmeAssemblée générale du Conseil du Fonds Mondial au Vietnam !

La 49èmeAssemblée Générale du Conseil du Fonds Mondial a ouvert ses portes, ce 8 mai 2023 à Hanoï au Vietnam où les différents conseils d’administration venus de l’Europe, de l’Amérique, de l’Asie et de l’Afrique y prennent part pour discuter sur les Stratégie de développement, Surveillance de la gouvernance, Engagement de ressources financières, Evaluation de la performance organisationnelle, Gestion des risques, Engagement de partenariat, mobilisation des ressources et plaidoyer.

La délégation du Conseil africain est conduite par Dr. Jean-Jacques Mbungani Mbanda, Président du Conseil d’Administration de l’African Constituency Bureau (ACB) du Fonds Mondial. C’est une forte délégation représentative constituée d’une vingtaine d’administrateurs de l’Afrique de l’Ouest et du Centre ainsi que ceux de l’Est et du Sud.

Ce meeting international du Fonds Mondial est une véritable aubaine pour le Chairman, l’infatigable Jean-Jacques Mbungani de faire le plaidoyer pour l’Afrique tel que discuté antérieurement lors de la réunion d’Addis-Abeba.

Aussitôt arrivés dans la Capitale Vietnamienne, le Chef de file de la Zone Afrique et toute sa délégation se sont réuni, dans la matinée de ce lundi 8 Mai 2023, pour peaufiner les dernières stratégies et s’accorder sur les points essentiels et les termes de référence qui font l’objet de cette rencontre internationale. Une raison de plus pour que le continent parle d’une même voix lors de cette conférence au Vietnam.

Juste après cette réunion, le Président du Conseil d’Administration d’ACB et son équipe ont entamé une série de discussions préliminaires et consultations avec d’autres Conseils et bureaux des circonscriptions du monde. La délégation américaine a été l’une des premières circonscriptions à s’intéresser de la position du Conseil africain sur l’apport du Fonds Mondial dans la lutte contre les maladies que sont la Tuberculose, le VIH et la Malaria.

Au cours de leurs échanges, le Président du Conseil Africain Dr Jean-Jacques Mbungani s’est exprimé dans la droite ligne des assises d’Addis-Abeba. C’est-à-dire, il a mis un accent particulier sur la politique du renforcement des capacités locales, implications des gouvernements ainsi que des structures régionales et continentales tels que Africa CDC avec l’accompagnement de l’Union Africaine. Le patron du Conseil africain a aussi plaidé en faveur de l’approvisionnement des médicaments produits localement.

Après la rencontre avec le bureau américain, Dr Jean-Jacques Mbungani et son équipe ont aussi échangé avec les délégués du secteur privé, l’inspection générale du Fonds, les Conseils de l’Allemagne, de la France  et de l’Angleterre pour des discussions spécifiques. Le Conseil africain a également pris langue avec l’office de développement du Commonwealth.

Une journée très chargée pour le Président du Conseil d’Administration d’ACB qui a été clôturée par le dîner de bienvenue offert aux délégations par le gouvernement Vietnamien.

Notons que ces discussions préliminaires se font en marge de la session proprement dite de la 49ème Assemblée générale qui commence du 10 au 11 Mai 2023 à Hanoi. Elle connaîtra la participation la participation de tous les board (Conseils) du monde ainsi que les donateurs et autres parties prenantes du Fonds Mondial.

Le Conseil d’administration du Fonds mondial se réunit en moyenne deux fois par an.

Le Conseil comprend 20 membres votants, avec une représentation égale des exécutants et des donateurs. Organisations non-gouvernementales ; communautés affectées par le VIH, la tuberculose et le paludisme ; le secteur privé ; et les fondations privées sont également représentées en tant que membres votants.

De plus, il y a huit membres sans droit de vote, dont le président et le vice-président du conseil ; des représentants d’organisations partenaires, dont l’Organisation mondiale de la santé et la Banque mondiale ; ainsi que la circonscription des donateurs publics supplémentaires.

L’Afrique compte deux sièges au conseil d’administration du Fonds Mondial sur les 28 disponibles.

Jordache Diala