Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Aux enseignants de Tshikapa et d’ailleurs : «Caritas Congo Asbl ne s’occupe plus de la paie des enseignants depuis 2016 ; mais, c’est l’IFOD SA », précision du SG de la CENCO  

Sous le titre « Caritas Congo : la paie des enseignants en province équivaut à de l’esclavagisme », votre journal en ligne Interkinois a publié jeudi 15 juin 2023 un article qui porte atteinte à l’image de marque de notre Institution. Votre Rédaction aurait dû nous joindre pour recueillir notre avis face à cette accusation injuste.

 En fait, il sied de signaler que la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) avait obtenu depuis 2011 du Gouvernement congolais le paiement des salaires d’une partie des enseignants, en commençant par ceux de son Réseau catholique. Pour des raisons opérationnelles, la CENCO avait confié la gestion de cette paie à la Caritas Congo Asbl. Cette dernière agissait en collaboration avec ses 47 Bureaux Diocésains (aujourd’hui 48), présents sur l’ensemble du pays.

 Après cinq années de loyaux services, la CENCO a confié depuis 2016 la paie des enseignants à l’Institution Financière pour les Œuvres de Développement (IFOD), une structure qu’elle venait de créer. N’ayant pas encore des bureaux dans les provinces, l’IFOD continue à utiliser les Bureaux diocésains de Caritas, sans aucune implication de la Caritas Congo Asbl.

 « C’est l’Institution Financière pour les Œuvres de Développement (IFOD SA), la société de microfinance de l’Eglise Catholique qui réalise cette mission, conformément aux obligations des parties telles que reprises dans le protocole d’accord du 11 août 2011, entre le Gouvernement et l’Eglise Catholique en République Démocratique du Congo », précise Mgr Donatien Nshole, Secrétaire Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO). Cette déclaration est contenue dans un communiqué de presse qu’il a signé le 15 janvier 2020.

 Ainsi, il n’est donc pas juste d’accuser Caritas Congo Asbl pour des cas de retard dans la paie des salaires des enseignants de Tshikapa, Ilebo, Maï-Ndombe3, Niangara ou d’ailleurs. Ceux qui persistent dans cette voie, et les médias qui les relayent, s’exposent à la rigueur de la Loi.

Caritas Congo Asbl