Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

C’est parti avec 171 BRTC opérationnels, RDC : la CENI convoque officiellement le corps électoral pour la Députation Nationale

Tenez-vous bien, les choses sérieuses viennent de commencer ! Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, a présidé hier, dimanche 25 juin 2023, en la salle Abbé Apollinaire Malumalu au siège de la CENI, la cérémonie de la convocation de l’électorat pour l’élection des députés nationaux du 20 décembre 2023. Au total, 171 BRTC seront ouverts aux postulants députés dès ce lundi 26 juin 2023, de 8h30 à 16h30 (heures locales), pour la réception de candidates et candidats indépendants, les partis ainsi que les regroupements politiques ou leurs mandataires, désireux de participer à l’élection des députés nationaux. La CENI encourage les candidats indépendants, les partis et les regroupements politiques à assurer la promotion du genre, en alignant au moins 50% de femmes sur leurs listes de candidature.

Les adresses de différents Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures ont été déjà rendues publiques par la CENI.

En présence des membres de l’assemblée plénière et des médias, la plus haute autorité de la CENI a annoncé, pour bientôt, une rencontre avec les leaders politiques, principalement de l’opposition. «J’annonce la tenue, dans les tout prochains jours, des rencontres avec des leaders politiques, particulièrement ceux de l’opposition. Cette démarche vise avant tout à explorer ensemble de solutions réalistes pour un processus plus inclusif », a annoncé Denis Kadima.

La CENI a rappelé que la durée de l’opération de réception et traitement des candidatures pour l’élection des députés nationaux est de 20 jours, allant du 26 juin au 15 juillet 2023. Elle invite les candidates et candidats indépendants, les partis et regroupements politiques au respect du chronogramme calendaire.

A en croire Denis Kadima, la CENI, en tant qu’organe de gestion, compte jouer pleinement son rôle qui est notamment, celui de préserver la possibilité pour tous de participer à des élections crédibles, transparentes et inclusives.

‘Sachez que la CENI ne tient pas pour acquise toute l’intégrité des élections, raison pour laquelle elle s’applique à faire un savant mélange du respect de la Constitution et des lois aux bonnes normes et pratiques électorales.

La CENI n’est pas intransigeante, mais plutôt ne transige pas avec le délai constitutionnel et l’appel de la nation. Les membres de la CENI sont, tous, animés de bonne foi et d’un sens élevé d’éthique. Raison pour laquelle la CENI agit en tout indépendance pour assurer le déroulement d’élections transparentes et dignes de confiance de l’opinion publique », a-t-il déclaré.

D’emblée, il convient de noter que la CENI renvoie à une date ultérieure l’enrôlement des électeurs dans le territoire de Kwamouth dans la province du Maï-Ndombe, en attendant la tenue d’ultimes consultations avec les autorités sécuritaires.

MB

MOT DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA CENI À L’OCCASION DE LA CONVOCATION DE L’ÉLECTORAT ET DE L’OUVERTURE DES BUREAUX DE RÉCEPTION ET DE TRAITEMENT DES CANDIDATURES POUR L’ÉLECTION DES DÉPUTÉS NATIONAUX

Kinshasa, dimanche 25 juin 2023

Mesdames et Messieurs ;

Conformément au calendrier électoral rendu public le 26 novembre 2022, la Commission Electorale Nationale Indépendante convoque, ce dimanche 25 juin 2023, l’électorat pour l’élection des députés nationaux.

Dès demain, lundi 26 juin 2023, les Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) seront ouverts et opérationnels aux Antennes de la CENI.

Au total, 171 BRTC seront ouverts au public, de 8h30 à 16h30 (heures locales), pour recevoir les candidates et candidats indépendants, les partis ainsi que les regroupements politiques ou leurs mandataires, désireux de participer à l’élection des députés nationaux.

La CENI encourage les candidats indépendants, les partis et les regroupements politiques à assurer la promotion du genre en alignant au moins 50% de femmes sur leurs listes de candidature. D’autre part, les élections communales leur offrent l’occasion d’aligner un nombre signifiant des jeunes.

Les adresses de différents Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures ont été déjà rendues publiques par la CENI.

Pour les candidats qui, pour une raison ou une autre, ne s’étaient pas fait identifier et enrôler pendant la période d’identification et d’enrôlement des électeurs, les dispositions sont prises par la CENI pour qu’ils puissent se faire enrôler, au niveau de chaque BRTC, conformément à l’alinéa 4 de l’article 120 de la Loi électorale.

De même, pour les candidats ayant perdu leurs cartes d’électeur ou ceux dont les cartes se seraient abîmées, un duplicata de carte d’électeur leur sera délivré au BRTC.

Je profite de cette occasion pour annoncer l’incessant démarrage de l’opération de délivrance des duplicatas des cartes d’électeurs au niveau des antennes de la CENI.

Pour les Congolais résidant à l’étranger qui désirent être candidats à l’élection des députés nationaux, ils doivent déposer leurs dossiers de candidature dans les circonscriptions électorales de leur choix en République Démocratique du Congo.

La CENI rappelle que la durée de l’opération de réception et traitement des candidatures pour l’élection des députés nationaux est de 20 jours, allant du 26 juin au 15 juillet 2023. Elle invite les candidates et candidats indépendants, les partis et regroupements politiques au respect du chronogramme calendaire.

Mesdames et Messieurs,

Les élections sont un processus complexe qui exige la participation de toutes les parties prenantes. Toutes les élections organisées dans le monde produisent des gagnants et des perdants.

Pour sa part, la CENI, en tant qu’organe de gestion, compte jouer pleinement son rôle qui est notamment celui de préserver la possibilité pour tous de participer à des élections crédibles, transparentes et inclusives.

Sachez que la CENI ne tient pas pour acquise toute l’intégrité des élections, raison pour laquelle elle s’applique à faire un savant mélange du respect de la Constitution et des lois aux bonnes normes et pratiques électorales.

La CENI n’est pas intransigeante, mais plutôt ne transige pas avec le délai constitutionnel et l’appel de la nation. Les membres de la CENI sont, tous, animés de bonne foi et d’un sens élevé d’éthique. Raison pour laquelle la CENI agit en tout indépendance pour assurer le déroulement d’élections transparentes et dignes de confiance de l’opinion publique.

C’est ainsi que j’annonce la tenue, dans les tout prochains jours, de rencontres avec des leaders politiques, particulièrement ceux de l’opposition. Cette démarche vise avant tout à explorer ensemble de solutions réalistes pour un processus plus inclusif.

De plus, la Commission Electorale Nationale Indépendante s’engage à mettre en œuvre toutes les recommandations de l’audit externe principalement la publication anticipée des listes des électeurs.

Mesdames et Messieurs,

Lors de la publication de sa feuille de route en février 2022 et de son calendrier en novembre de la même année, la CENI avait mentionné publiquement des risques qui pourraient empêcher l’organisation des élections générales en décembre prochain.

Fort heureusement, certains de ces risques ont pu être résorbés.

Il s’agit entre autres du cadre légal qui affiche désormais complet avec la promulgation récente de la loi sur la répartition des sièges.

Cependant, les risques sécuritaires et financiers persistent.

Mesdames et Messieurs,

Contrairement à son communiqué N°025 du 12 juin 2023, la CENI renvoie à une date ultérieure l’enrôlement des électeurs dans le territoire de Kwamouth dans la province du Maï-Ndombe, en attendant la tenue d’ultimes consultations avec les autorités sécuritaires.

Les membres de la CENI considèrent la tenue des élections dans les délais comme faisant partie de leur job description.

Nous voulons être jugés sur nos actions depuis notre installation. L’organisation des élections des gouverneurs de certaines provinces est un témoignage concret de notre professionnalisme.

Nous avons également organisé l’identification et l’enrôlement des électeurs en seulement quatre mois. Plusieurs observateurs nationaux et internationaux du processus électoral en cours ont salué publiquement ces avancées.

Nous encourageons donc toutes les parties prenantes à ne pas faire un procès d’intention à la CENI. La détermination de la CENI à respecter scrupuleusement le calendrier électoral, par exemple, procède de notre ferme volonté de répondre positivement aux attentes des parties prenantes par rapport à la tenue des scrutins dans les délais constitutionnels.

Des innovations ont été introduites en vue, d’une part de gagner du temps et, d’autre part, de répondre aux critiques des parties prenantes émises au cours des cycles électoraux passés et présent.

Mesdames et Messieurs,

La CENI a produit un fichier électoral fiable de près de 44 millions d’électeurs. De ces chiffres, la CENI a présenté un avant-projet de loi sur la répartition des sièges qui n’a pas été contesté par les parties prenantes. Ce fichier électoral existe et a déjà été remis à l’Office National d’Identification de la Population (ONIP) et forme le soubassement du Fichier Général de la Population.

Chers compatriotes,

Nous sommes conscients que, pour certains, les élections peuvent effrayer. N’ayez pas peur, vos voix seront protégées ! Mais avant cela, nous allons déjà traiter toutes les candidatures et tous les candidats de manière égale.

J’aimerais rappeler que nous continuerons à travailler avec intégrité et honnêteté. La CENI ne va pas s’ériger en grand électeur c’est-à-dire l’élue des électeurs mais plutôt, nous allons respecter scrupuleusement le choix des électeurs. Nous sommes à votre service.

Très chers compatriotes,

L’électorat est ainsi convoqué pour les scrutins à la députation nationale. Je vous remercie.