Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Choqué à la suite de sa condamnation à perpétuité, RDC : Joseph Mukungubila lance un cri d’alerte aux Institutions, aux Organisations Internationales et au Peuple Congolais

Lettre ouverte du Prophète Mukungubila Mutombo Joseph aux Institutions de la République, aux Organisations Internationales et au Peuple congolais

Excellence,

Honorable,

Madame,

Monsieur,

Très Chers Compatriotes,

Que des regrets, de l’amertume, de la tristesse pour troubler davantage ma profonde disposition à compatir aux malheurs de mes sœurs et frères qui, à Kalehe, dans le Sud-Kivu, venaient d’être victimes des inondations.

Que le Chef de l’Etat et le peuple trouvent ici, l’expression de mes condoléances.

Néanmoins, très chers compatriotes, je suis plus que choqué et abasourdi d’apprendre que c’est moi, Prophète MUKUNGUBILA MUTOMBO JOSEPH, assassiné avec ma famille biologique, mes adeptes et mes fidèles, en prières de fin d’année, dans ma parcelle du Quartier Golf à Lubumbashi, qui suis condamné à mort par la justice de mon pays, le Congo.

Le Congo pour lequel, de jour comme de nuit, je n’ai observé aucune cesse de lutter contre l’invasion rwandaise par et à travers toutes les formes que la Constitution et le Droit Patriotique m’accordent…

Mon choc, il faut que je vous le dise, surtout à vous, mes très chers compatriotes, que mon choc est plus que dévastateur dans la mesure où il est à l’aune de la condamnation à mort de quelqu’un, moi, qui a défendu bec et ongles sa patrie !!! Mon pays et mon peuple. C’est trop grave !!!

Qui veut m’éliminer, qui veut ma tête au point de s’acheter les contrariétés de la justice de mon pays ?

Car vous pouvez bien vous en douter très chers compatriotes, la même justice congolaise siégeant et statuant sur ce cas à Lubumbashi (la cour militaire), au lieu même du massacre barbare de MUKUNGUBILA et de ses adeptes, cette même justice m’avait acquitté et donc innocenté.

Non satisfait, Kinshasa, à travers le pouvoir rwandais en place, émettra un mandat d’arrêt international et une plainte contre MUKUNGUBILA via Interpol. Par la même occasion, le régime saisira la justice sud-africaine dont le pays venait de m’accueillir au statut d’exilé politique.

Rendez-vous compte, très chers compatriotes, pendant plusieurs semaines et en présence du Procureur de la République mandaté par Kinshasa, la Haute Cour sud-africaine va à son tour m’innocenter pour faute de preuves des charges portées contre moi par le régime pro rwandais en place à Kinshasa.

Qui veut-on réellement martyriser ?

Moi je crois qu’à travers MUKUNGUBILA, c’est tout le peuple congolais qui est visé…

C’est ce qui est trop grave !!!

Mais moi je ne suis pas rwandais, je n’ai rien à voir avec le pouvoir rwandais, qu’on se le dise une fois pour toute.

Dans quel sens la justice de mon pays va-t-elle engager plusieurs vitesses pour que, près de dix ans après, elle se contredise et me condamne à mort, alors qu’aujourd’hui le régime pro rwandais, de triste mémoire, n’est plus en place ?!

Et surtout, tous ceux qui, à divers niveaux, avaient combattu ce régime-là, sont actuellement aux affaires…

Ce paradoxe me fait encore plus mal étant entendu et établi que moi, MUKUNGUBILA MUTOMBO JOSEPH, je suis bénéficiaire à part entière de l’accord de la Saint Sylvestre et des mesures de décrispation politique qui en découlent !

Je refuse donc de comprendre que le Président de la République en exercice, lui-même co-initiateur et co-signataire dudit accord qui permit d’une part au pouvoir pro rwandais de gérer encore le pays pendant deux ans, avec toutes les graves conséquences socio-économiques qui viennent progressivement à la surface à la stupéfaction générale et d’autre part à son élection à la magistrature suprême…, je ne peux pas comprendre que cet accord et les mesures qui vont avec, soient sabordées par le pouvoir parallèle très actif dans la ceinture du Chef de l’Etat. Encore que la réaction de mes disciples et adeptes de Kinshasa n’est pas à exclure, ni à isoler de cet accord parce qu’ils se sont inscrits dans ma lutte pour la défense de la patrie.

Je ne pense pas que ce soit le pouvoir actuel qui puisse me condamner à mort pour avoir lutté pour la libération du peuple congolais comme si c’était un quelconque délit que MUKUNGUBILA a commis en particulier.                  

Que l’Eternel mon Dieu bénisse le peuple congolais qui a beaucoup souffert et qu’il le libère.

Joseph Mukungubila Mutombo

Prophète de l’Eternel