Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Désenclavement et développement des territoires, RDC : le Ministre Marc Ekila plus que déterminé ! 

Me Marc Ekila, Ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, a procédé,  samedi dernier à Kinshasa, au lancement de l’atelier national sur le désenclavement et le développement des territoires de la RD Congo. Ces travaux interviennent pour faciliter l’évolution des infrastructures de transports qui, contrairement aux attentes de tous, n’a pas suivi le rythme de croissance démographique du pays dont le nombre d’habitants est passé d’environ 15 millions dans les années 60 à environ 100 millions à ce jour. 

D’emblée, le ministre Marc Ekila a sollicité à l’assistance d’observer une minute de silence en mémoire de Chérubin Okende, ex-ministre des Transports, avant de circonscrire le cadre de ces assises dont les travaux proprement dits ont débuté le lundi 24 juillet et iront jusqu’à vendredi 28 du même mois.

Prennent part à ces assises, les présidents généraux, présidents et coordonnateurs des structures du secteur, des professeurs et chercheurs spécialistes des transports, des directeurs chefs de services de l’Administration des transports et des chefs de divisions provinciales des transports.

«Ces assises tombent à point nommé dans la mesure où, à l’occasion de sa prise de parole à la 103ème réunion du Conseil des ministres, la plus haute autorité du pays a insisté sur la rationalisation des actions gouvernementales pour le deuxième semestre de l’année 2023. En effet, rappelant sa communication faite au cours de la 92ème réunion du Conseil des ministres, le chef de l’État a indiqué qu’il avait demandé à chaque membre du gouvernement, d’une part, d’intérioriser le programme d’actions du gouvernement comme une boussole et, d’autre part, de prioriser les actions à impact réel sur la vie de la population», a précisé le ministre, qui dit attendre de ces assises, une carte nationale de désenclavement multimodal issue de l’agrégation harmonieuse des priorités provinciales en matière de transport intégré.

«À travers ces assises, il me paraît urgent d’actualiser tous les plans de transports existants et d’y intégrer cette dimension de désenclavement. S’agissant de la politique nationale, il sied de noter qu’elle préconise (i) la route comme colonne vertébrale du désenclavement, (ii) le chemin de fer en tant que clé de voûte de l’essor de l’économie, (iii) la sécurité aérienne et la sûreté de l’aviation au titre de gage de la normalisation du transport aérien, (iv) une offre portuaire pertinente comme appui à la chaîne logistique, (v) l’inter – connectivité multimodale comme cheville ouvrière du transport urbain et (vi) les corridors de désenclavement en qualité d’atouts d’accès au commerce international », a-t-il déclaré.

S’adressant aux parties prenantes à ces assises, le ministre Ekila a enchainé  qu’il «attends donc qu’à l’issue de vos travaux, vous produisiez, au-delà de ce que j’ai relevé précédemment, une carte nationale de désenclavement multimodal issue de l’agrégation harmonieuse des priorités provinciales en matière de transport intégré. Un effort d’évaluation des coûts des options retenues serait, par ailleurs, vivement apprécié».

Il sied de rappeler que lors du lancement de ces assises, le Ministre d’Etat, ministre du Développement Rural, François Rubota avait épinglé des avantages des routes et desserte agricole en République démocratique du Congo.

Jules Ntambwe