Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Economie, social et consorts, RDC : Jo Sekimonyo interpelle les dirigeants congolais

‘’Quelle feuille de route à adopter pour le développement économique et la transformation sociale de la RDC ? », tel était le thème abordé par le professeur Jo Sekimonyo, à l’occasion de la journée de réflexion  organisée par le collectif des associations et entreprises pour l’Accompagnement des Congolais de l’étranges, C.A.C.E, et la plateforme de Coordination  de la Diaspora du Congo- Kinshasa, CDKIN.

L’intervenant a ainsi proposé des idées novatrices qui permettront de propulser la RDC vers un avenir prospère. La cérémonie s’est déroulée  le mercredi 24 mai 2023 dans la grande salle de l’amphithéâtre du ministère des affaires étrangères   dans la commune  de la Gombe.

Dans son intervention, le Professeur Jo Sekimonyo a passé en revue des défis qui restent pendants à l’heure actuelle sur l’ensemble du pays. De la situation sécuritaire à l’économie en passant par le social, il a attiré l’attention des dirigeants sur la politique à mettre en place pour répondre aux besoins des congolais. Pour ce qui est de la situation sécuritaire, avec l’agression rwandaise dans l’Est, il a insisté sur la formation des militaires au sein des FARDC. Pour lui, l’Etat doit mettre des moyens nécessaires pour permettre une bonne défense de la souveraineté du pays. Sur la croissance économique, Sekimonyo appelle les autorités à créer des conditions qui puissent épargner les congolais de la pauvreté pour leur permettre de s’auto-suffir. L’homme a aussi insisté sur l’admission à la retraite pour permettre une bonne relève au sein de l’Administration publique.

S’agissant de la pénurie de maïs, ce candidat à la présidentielle a demandé au Gouvernement d’asseoir une politique qui permettra de l’autosuffisance alimentaire. Pour finir, il a dénoncé tout discours à caractère tribal dans le pays. Pour lui, le développement de la RDC doit rimer avec la cohésion nationale.

Grâce Daro