Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Effet des mesures préconisées par Nicolas Kazadi, RDC : le Franc Congolais se raffermit sur le marché de change !

Nicolas Kazadi, Ministre des Finances

*Alors que la surchauffe s’accentuait, Nicolas Kazadi Kadima Nzuji, Ministre des Finances, a pris le pari risqué d’annoncer tout un florilège de mesures courageuses, lors du briefing du 17 juillet 2023. Et, puis, il est passé aux actes. Aujourd’hui, en l’espace de quelques jours, les résultats positifs sont là. Désormais, le taux de change baisse sur le marché de change et le Franc congolais s’apprécie et reprend du poil de la bête sur les caprices dues à la spéculation ainsi qu’aux autres effets pervers de la surenchère.   

Au-delà des interventions de la Banque Centrale du Congo sur le marché, c’est surtout des mesures structurelles qui sont, désormais, d’application. 

Le Gouvernement, à travers le Ministère des Finances, a ainsi pris le taureau par les cornes pour mener des actions rapides à impact immédiat.

Stérilisation des dépôts en Franc Congolais

Il a renforcé, par exemple, la politique des réserves obligatoires des Banques Commerciales auprès de la Banque Centrale du Congo.  Ce qui, visiblement, a eu pour effet positif de stériliser une partie de leurs dépôts en Francs Congolais. 

Paiement de l’impôt en Franc Congolais

A cela, s’ajoute une autre mesure, celle exigeant le paiement de l’impôt exclusivement en monnaie nationale.

Voilà pourquoi, grâce à la coïncidence avec l’échéance fiscale de fin juillet, la demande de Francs Congolais a explosé et cela a entraîné le taux de change à la baisse. 

C’est donc, une tendance de fond favorisée par la conjonction des politiques budgétaire et monétaire mises en place.

Il y a lieu de rappeler, par ailleurs, qu’en octobre 2021, Nicolas Kazadi, Ministre des Finances, avait déjà préconisé la fin des paiements en cash au guichet de la BCC.

En ce moment-là, une telle réforme avait été butée à une certaine résistance. 

Mais, à ce jour, sa mise en œuvre ayant bénéficié de l’appui total du Président de la République et de tout le Gouvernement, il y a lieu d’espérer que ce retour à la norme, consolidera durablement les efforts de stabilisation, pour longtemps, de la monnaie nationale en RD. Congo.

LPM