Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Elections 2023, agression rwandaise et autres défis, RDC : Félix Tshisekedi appelle à la mobilisation générale

Dans son message à la Nation, en marge de la célébration du 63ème anniversaire de l’accession de la République démocratique du Congo à la souveraineté nationale et internationale, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a évoqué la question des élections, telles que prévues en décembre 2023, par la Commission électorale nationale indépendante, conformément aux délais constitutionnels. Il a appelé l’ensemble du peuple congolais à se préparer en conséquence pour cet exercice démocratique afin de se choisir, librement, ses dirigeants pour le prochain quinquennat. Au vu du temps restant pour le grand rendez-vous, le Chef de l’Etat a attiré l’attention des parties prenantes au processus électoral, qu’il appelle, de tout cœur, à se préserver, en dépit de toutes considérations d’ordre politique, de toute attitude susceptible de porter atteinte à la cohabitation harmonieuse qui, depuis des temps immémoriaux, a toujours caractérisé les congolais, de partout sur le territoire national.

Toujours dans son allocution, le Président Félix Tshisekedi a encensé le travail abattu par le Bureau Kadima dans la conduite du processus électoral, conformément à la Feuille de route de la Centrale électorale, lancée depuis l’année 2022. Le Gouvernement de la République, censé jouer un rôle crucial pour le respect des délais, en termes de financement des opérations électorales, n’a pas été loupé par le Garant de la nation. Ce  dernier a demandé à l’équipe des warriors de tout mettre en œuvre pour s’acquitter de son devoir pour un atterrissage en douceur. 

«L’année 2023 est aussi l’année des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, mais aussi pour la première fois, celle des élections locales. Ainsi, en dépit des différentes contraintes, j’invite instamment la CENI, comme je m’y suis engagé devant la Nation, à poursuivre courageusement et sans relâche les efforts en cours, en vue du respect des délais constitutionnels dans l’organisation rigoureuse des différents scrutins, conformément aux standards internationaux. Au regard de l’évolution à ce jour des opérations électorales effectuées sur l’ensemble du pays, je félicite la CENI pour cette première partie du travail abattu dans le respect de sa feuille de route.

De même, je rappelle au Gouvernement de la République de continuer à faire sa part, notamment en prenant toutes les mesures nécessaires pour mettre les moyens financiers à la disposition de la CENI, en vue de la tenue des élections transparentes et crédibles, dans le respect des délais constitutionnels. En effet, ces élections donneront l’occasion aux vrais dépositaires de la légitimité populaire, c’est-à-dire le peuple Congolais, de choisir librement celles et ceux qui seront appelés à assumer, pendant une période, la noble charge de la conduite des affaires de la Nation au plan national ou local, dans l’intérêt général. Je vous invite donc à aller vers les prochaines élections dans un climat apaisé et serein, en maintenant sans relâche la cohabitation harmonieuse qui nous a toujours caractérisés et qui fait réellement la force de notre Nation. Nous devons absolument pour cela, préserver dans notre beau pays, l’unité, la cohésion sociale et la stabilité, nonobstant nos convictions et nos choix qui peuvent, bien entendu, être divergents.

En ma qualité de garant de l’unité nationale et de la stabilité de notre pays, je continuerai à jouer pleinement mon rôle pour assurer ce climat de paix qui doit mener le pays sur la voie du développement durable», a insisté le Président Félix Tshisekedi, qui a saisi l’occasion, pour réaffirmer, par ailleurs, sa détermination à pacifier toute l’étendue du territoire national nonobstant les velléités expansionnistes des infâmes. De même, il a rassuré qu’il ne ménagera aucun effort, avec l’engagement de l’ensemble du gouvernement et de toues les autorités du pays, à relever le défi de l’amélioration des conditions de vie des congolais.

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR

FÉLIX-ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO,

PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO,

CHEF DE L’ÉTAT, PRÉSIDENT EN EXERCICE DE LA SADC

À L’OCCASION DU 63ÈME ANNIVERSAIRE DE L’INDÉPENDANCE

DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Kinshasa – RD Congo, Vendredi 30 Juin 2023 

Congolaises, Congolais,

Chers Compatriotes,

La date historique du 30 juin 1960, profondément ancrée dans nos cœurs, marque l’accession de notre pays, la République Démocratique du Congo, à la souveraineté nationale et internationale.

Aujourd’hui encore, soixante-trois ans plus tard, nous célébrons avec grande fierté cet évènement, non seulement pour honorer la lutte de notre liberté et de notre indépendance, menée avec courage et détermination par les pères fondateurs de notre Nation, mais aussi et surtout pour réitérer notre attachement à ce bien précieux qu’ils nous ont légué et que nous avons, à notre tour, le devoir de transmettre comme tel aux générations futures et ce, en dépit de toutes les adversités d’où qu’elles viennent.

En effet, dès le lendemain de son accession à la souveraineté nationale et internationale, notre peuple a dû surmonter plusieurs décennies de violences entretenues et voulues, démontrant ainsi sa capacité collective à demeurer résilient en tant que Nation. Ceci pour dire que l’indépendance est irrévocablement une valeur fondamentale de notre Nation. Elle nous garantit la capacité à façonner notre propre destinée. Elle est une quête incessante de liberté, de dignité, de justice et de souveraineté.

Elle constitue le socle de notre identité nationale, notre cohésion sociale, car elle nous permet de mettre en valeur notre culture, notre histoire et nos aspirations profondes.

Il est vrai que cette année, la célébration de notre indépendance est teintée de tristesse car notre intégrité territoriale est menacée par une force d’occupation étrangère.

Certains de nos compatriotes en ce moment précis à l’Est ne peuvent pas jouir de cette liberté que nous célébrons parce que victimes de l’oppression des agresseurs. Je tiens à leur exprimer toute notre compassion et à les assurer de notre détermination à œuvrer sans relâche pour leur libération certaine.

C’est la raison pour laquelle nous ne cesserons de rendre un hommage mérité à nos Pères de l’indépendance dont la vision lumineuse et la lutte nous ont permis de devenir et de rester, depuis 63 ans, un peuple libre, en dépit de toutes ces adversités.

Mes chers compatriotes,

Au défi permanent de la préservation de la liberté chèrement acquise, nous devons inlassablement associer celui de la poursuite de la noble et grandiose œuvre qu’est la bataille pour le développement économique et social de notre pays, de manière à mériter ainsi le rêve et les sacrifices consentis par nos Pères de l’indépendance. C’est seulement à cette condition que les générations futures pourront à leur tour être fières de l’héritage que nous leur aurons légué.

Cependant, laissez-moi vous dire que j’ai pleinement conscience de votre perplexité au regard de la baisse du pouvoir d’achat, surtout celui des plus démunis, dont les conséquences bien que prévisibles sur le panier de la ménagère, se veulent pour certains difficilement surmontables.

Les performances enregistrées au niveau des recettes intérieures grâce à une évolution favorable des prix de produits de base et à la numérisation du processus de recouvrement n’ont pas été suffisamment ressenties à cause du contexte économique mondial et de la situation sécuritaire à l’Est de notre pays.

En effet, l’enlisement de la guerre en Ukraine, d’une part, a occasionné la hausse des prix mondiaux des commodités, des matières premières, de l’énergie et des produits de première nécessité ; entraînant ainsi des pressions inflationnistes dans le pays et même au sein des économies les plus robustes du monde.

Et d’autre part, la guerre à l’Est du pays a provoqué une augmentation significative du volume des dépenses exceptionnelles dans le domaine de la sécurité en vue de garantir notre intégrité territoriale.

Cependant les perspectives à court et moyen terme demeurent favorables et stables. En effet, les prévisions du Fond Monétaire International pour 2023 sont de l’ordre de 8%, de 7,2% pour 2024 et de 7,5% pour 2025.

C’est ainsi que je voudrais vous rassurer que l’amélioration des conditions de vie de mes concitoyens demeure au cœur de mes priorités quotidiennes. J’ai assigné au Gouvernement de la République, sous l’autorité du Premier Ministre et à la Banque Centrale du Congo, la tâche particulière d’accentuer les efforts de stabilisation des paramètres macroéconomiques, en vue de limiter au maximum les effets néfastes sur le panier de la ménagère, d’améliorer la gouvernance publique dans ces secteurs et de répondre autant que possible, aux aspirations légitimes du plus grand nombre d’entre nous.

Mes très chers Compatriotes,

Aux chocs sus évoqués, que le Gouvernement s’est ardemment employé à amortir, se sont ajoutées les menaces persistantes à notre intégrité territoriale et à la sécurité de nos populations et de leurs biens. En effet, le climat d’insécurité qui prévaut dans certains espaces de notre territoire national perturbe fortement la poursuite harmonieuse des ambitions que nous revendiquons collectivement.

Comme vous le savez, notre pays fait face depuis de nombreux mois dans sa partie orientale à une agression vile et barbare perpétrée par un voisin belliqueux, le Rwanda, au nom d’intérêts obscurs et ignobles.

Au regard du danger que court le pays, il vous souviendra que j’avais lancé, l’année passée, un appel patriotique à notre jeunesse de s’enrôler dans les rangs des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Police Nationale Congolaise.

Quelques mois après cet appel, nous avons été heureux de voir plusieurs dizaines de milliers de jeunes compatriotes y répondre favorablement. Ceux-ci comptent déjà parmi les renforts à l’effort de guerre livré par nos Forces de Défense et de Sécurité et nombreux se pressent chaque jour davantage auprès des centres de recrutement prévus à cet effet.

À cette occasion, je salue la bravoure de notre peuple qui, meurtri dans sa chair, ne se résigne pas pour autant et ne cesse de défendre avec une énergie inouïe l’intégrité de notre territoire.

Je salue également les forces de Défense et de Sécurité qui s’emploient sans ménagement, à mettre l’ennemi hors d’état de nuire en vue de permettre un retour rapide de la paix et de la stabilité indispensables pour notre développement. Soyez convaincus que ce combat que nous livrons au quotidien pour sauvegarder notre souveraineté et notre intégrité, nous le poursuivrons sans désemparer jusqu’à la victoire finale, telle est et sera notre mission.

Maintenant que se confirme la montée en puissance de nos forces de défense et de sécurité, j’encourage, une fois de plus, le Gouvernement de la République de continuer à maintenir cet effort pour que toute aventure belliqueuse sur la terre de nos ancêtres soit suicidaire pour quiconque la tenterait.

C’est ici l’occasion d’exprimer notre entière solidarité à toutes nos sœurs et à tous nos frères des territoires occupés par les terroristes du M23, lesquels frères et sœurs vivent présentement dans des conditions d’extrême précarité et dont la situation humanitaire n’a cessé de se dégrader, à cause de leur éloignement forcé de leurs milieux d’origine et des exactions subies.

Je tiens à les rassurer que les nouvelles mesures arrêtées par le Gouvernement en plus de celles déjà prises sur le plan social dans le sens de soulager un tant soit peu leur situation sont en voie d’être mises en œuvre.

Mes très chers Compatriotes,

Cette célébration de l’accession à la souveraineté nationale et internationale, vient aussi interpeler, en cette année 2023, notre devenir comme Nation et la perception de notre construction du vivre ensemble et de la cohésion nationale. Elle est l’occasion pour nous de renouveler le chantier de l’unité nationale, de construire une société républicaine plus juste, solidaire et vivable pour toutes les composantes sociologiques et linguistiques quelles qu’elles soient. Le défi pour notre pays étant le dépassement des frontières ethniques, culturelles et linguistiques.

Cela étant dit, je dénonce toute velléité tendant à opposer différentes communautés congolaises entre elles.

Nous sommes un pays diversifié avec différentes cultures et langues, c’est en cela que réside tout le mystère de notre richesse en tant que Peuple parmi tant d’autres sur cette planète. Nous devons célébrer cette diversité tout en travaillant ensemble pour l’atteinte de cet objectif commun qui est celui d’avancer notre pays dans l’unité et la cohésion nationale.

Mes très chers Compatriotes,

L’année 2023 est aussi l’année des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, mais aussi pour la première fois, celle des élections locales. Ainsi, en dépit des différentes contraintes, j’invite instamment la CENI, comme je m’y suis engagé devant la Nation, à poursuivre courageusement et sans relâche les efforts en cours, en vue du respect des délais constitutionnels dans l’organisation rigoureuse des différents scrutins, conformément aux standards internationaux.

Au regard de l’évolution à ce jour des opérations électorales effectuées sur l’ensemble du pays, je félicite la CENI pour cette première partie du travail abattu dans le respect de sa feuille de route.

De même, je rappelle au Gouvernement de la République de continuer à faire sa part, notamment en prenant toutes les mesures nécessaires pour mettre les moyens financiers à la disposition de la CENI, en vue de la tenue des élections transparentes et crédibles, dans le respect des délais constitutionnels.

En effet, ces élections donneront l’occasion aux vrais dépositaires de la légitimité populaire, c’est-à-dire le peuple Congolais, de choisir librement celles et ceux qui seront appelés à assumer, pendant une période, la noble charge de la conduite des affaires de la Nation au plan national ou local, dans l’intérêt général.

Je vous invite donc à aller vers les prochaines élections dans un climat apaisé et serein, en maintenant sans relâche la cohabitation harmonieuse qui nous a toujours caractérisés et qui fait réellement la force de notre Nation. Nous devons absolument pour cela, préserver dans notre beau pays, l’unité, la cohésion sociale et la stabilité, nonobstant nos convictions et nos choix qui peuvent, bien entendu, être divergents.

En ma qualité de garant de l’unité nationale et de la stabilité de notre pays, je continuerai à jouer pleinement mon rôle pour assurer ce climat de paix qui doit mener le pays sur la voie du développement durable.

Mes chers compatriotes,

En ce jour mémorable, le défi majeur reste celui d’associer les couches les plus démunies de notre population dans cette orbite du développement, gage d’une véritable indépendance.

C’est le rôle assigné au Programme de Développement Local des 145 Territoires, « PDL-145 T ». Ce programme, destiné à promouvoir l’émergence des économies des territoires et à améliorer les conditions et cadres de vie des populations rurales, à travers des investissements publics massifs, permettra non seulement de réduire rapidement la pauvreté et les inégalités spatiales dans notre pays dans le moyen terme; mais également favorisera une convergence rapide des revenus et des conditions de vie entre les populations rurales et celles des milieux urbains.

Je me réjouis de vous informer que les 3 agences d’exécution, chacune en ce qui la concerne, ont prévu de commencer à livrer les infrastructures socio-économiques de développement à la base que sont les centres de santé, les écoles primaires et les bâtiments administratifs, dès le courant du mois de juillet prochain.

Mes très chers Compatriotes,

L’indépendance est un droit inaliénable que chaque Nation doit défendre avec force et détermination, car c’est ce qui nous permet de protéger nos intérêts et notre avenir.

C’est ainsi que pour terminer, j’en appelle à la mobilisation générale de nos énergies et de nos intelligences pour continuer à bâtir ensemble notre cher et beau pays, à préserver l’unité et la cohésion nationale, à protéger notre intégrité territoriale.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo et son Peuple !

Joyeuse fête de l’Indépendance à Toutes et à Tous !

Je vous remercie.