Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Elections 2023, Fichier Eletoral : Nouvel Elan et Adolphe Muzito  revèlent   des irrégularités !

Le projet de loi sur la répartition des sièges continue de faire couler encre et salive. Le Nouvel Elan qui se trompe difficilement quand il s’agit de chiffres, n’a pas dérogé à cet exercice subtil de la loi sur la répartition des sièges. Loin de tension soulevée hier à la Chambre du Parlement, le parti dont Adolphe Muzito reste autorité morale, vient d’écrire au speaker de l’Assemblée nationale sur ledit projet de loi. Ce, alors que l’examen de ce texte devrait commencer après sa présentation, lundi 29 mai par le vice-ministre de l’Intérieur après adoption intervenue jeudi dernier au gouvernement.

Dans une correspondance datée d’hier qui porte la signature du président national du Nouvel Elan, Paulin Mboma, ce parti d’opposition conclut que le fichier de 43.941.891 électeurs sur base duquel la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a calculé les sièges par circonscription électorale, est «faux parce qu’il ne comprend pas les électeurs de trois territoires».

Selon ce parti, c’est un fichier de 45.161.205 électeurs qui aurait été «rationnel, s’il n’était pas fictif du fait que le total additionnel de 1.220.314 d’enrôlés qui en fait partie n’est que théorique, l’enrôlement dans ces trois territoires à savoir Rutshuru, Masisi et Kwamouth, n’ayant jamais eu lieu.»

Pour des raisons sécuritaires, la CENI n’a pas pu organiser les opérations dans les trois territoires, mais a résolu de réserver 16 sièges pour ces entités, se référant à leur quota obtenu en 2018. Cela représente plus de 1.2 millions électeurs.

Nouvel Élan estime que si les seize sièges de ces trois territoires étaient programmés ainsi que leurs électeurs respectifs, le quotient d’électeurs serait de 90.324 et la répartition des sièges serait « rationnelle, bien que théorique ». Le quotient électoral calculé par la CENI est pourtant de 90 585.

«Dans le cas où nos observations seraient pertinentes et exactes, nous vous demandons d’en tirer les conséquences et de ne pas recevoir le projet de loi en cause », conclut Nouvel Élan. Ci-dessous, l’intégralité de ce courrier.