Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

En présence du Premier Ministre , FENEC 2023 : Stéphanie Mbombo appelle à une synergie d’efforts pour la promotion du secteur privé congolais

Sous le haut patronage du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, il se tient à Kinshasa, du 19 au 21 juillet 2023, la toute première session du Forum économique sur la nouvelle économie du climat. Il s’agit d’une rencontre de haut niveau qui va offrir l’occasion aux participants de tabler sur des moyens, stratégies et mécanismes pouvant permettre au secteur privé congolais de tirer pleinement profit du marché carbone dans un contexte de climat des affaires de haute intégrité. Le go a été donné, mercredi, par le Premier ministre Sama Lukonde, représentant personnel du Chef de l’Etat, pris dans d’autres charges officielles à l’étranger, au cours d’une cérémonie solennelle au Palais de la Nation.

C’était en présence de l’envoyée spéciale du Chef de l’Etat en charge de la nouvelle économie du climat, Stéphanie Mbombo, de plusieurs membres du Gouvernement ainsi que de quelques diplomates en poste à Kinshasa. Plusieurs allocutions ont émaillé cette cérémonie dont celles du Premier ministre Sama Lukonde, de Stéphanie Mbombo et de la diplomate britannique.

La Conseillère Stéphanie Mbombo a, dans son mot, brandi la nouvelle économie du climat comme une nouvelle opportunité de penser au changement climatique, une opportunité de croissance économique et budgétaire à l’heure et à l’ère où la République démocratique du Congo, sous le leadership du Président la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, se veut un pays-solution face aux défis mondiaux liés au climat. D’où son pressant appel à l’adhésion massive de tous pour la promotion et la redynamisation du secteur privé congolais à travers l’exploitation rationnelle du marché carbone. La patronne de la nouvelle économie du climat en RDC a insisté, clairement, sur l’apport des pays pollueurs pour que, finalement, chacun à son niveau joue sa partition dans cette bataille.

«La nouvelle économie du climat qui nous réunit nous donne une nouvelle opportunité de penser au changement climatique. Déjà, la lutte contre le changement climatique n’est plus une fatalité. Plutôt une opportunité de croissance économique, une opportunité de croissance budgétaire… Nous sommes réunis ici en ce jour pour rejoindre la position du Chef de l’Etat, qui est celle de renforcer le secteur privé», a-t-elle clarifié, tout en insistant, haut et fort, que ‘’nous devons nous préparer pour ne pas rater le train du marché carbone’’. Car, a-t-elle rappelé, ‘’nous avons raté le train dans le secteur minier’’. «Maintenant, la nouvelle économie du climat est à nos portes. C’est à nous de nous restructurer, c’est à nous de nous aligner pour que nous puissions prendre part active dans le marché carbone», a-t-elle exhorté.

Le Premier ministre Sama Lukonde a, dans son allocution, rendu un vibrant hommage au Président Tshisekedi pour sa détermination de placer la RDC au cœur des enjeux climatiques à l’échelle mondiale. «Nous devons renforcer la productivité de notre secteur privé, encourager le partenariat congolais, mobiliser notre effort par les secteurs créateurs d’emplois pour la jeunesse de notre pays, particulièrement l’agriculture, les nouvelles technologies, l’innovation, les industries de transformation et la protection de l’environnement. C’est donc la raison pour laquelle ce Forum trouve sa pertinence. Notre action en faveur du climat se doit ainsi de répondre aux défis internes et externes sur le développement économique durable», a indiqué le Chef du Gouvernement.

Il y a lieu de rappeler que les travaux du FENEC 2023 se poursuivent ce jeudi à l’Hôtel du Fleuve. Les experts en économie climatique conviés ainsi que les participants vont être éclatés en groupes et panels. Il y est prévu également des sessions ministérielles et des tables rondes. Il sera question, in fine, de mettre en place des politiques innovantes susceptibles de booster, avec le concours de diverses institutions du pays, le secteur privé.

La Pros.