Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Exposition économique et commerciale sino-africaine : convergence des opportunités

Les opérateurs économiques et le monde des affaires issus des pays africains croiseront ceux de la Chine pour parler affaires et opportunités d’industrialisation, de commercialisation et de transformations des ressources naturelles et de partage de valeurs ajoutées.

Cela se fera à l’occasion de la troisième Exposition économique et commerciale sino-africaine, qui se tiendra du 29 juin au 02 juillet 2023 dans la ville de Changsha de la province du Hunan.

Cette grande rencontre économique et commerciale arrive dans un contexte économique mondial marqué par un ralentissement de la croissance, à cause de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID-19, qui a mis à terre l’économie planétaire. L’économie fragile du continent africain a particulièrement subi les effets de la crise sanitaire. La planète s’en remet progressivement, en particulier l’Afrique. Soutenue par la Chine, celle-ci cherche les voies et moyens pour reconstituer un nouveau modèle adapté à son avenir.

Faisant partie des « Huit actions majeures » proposées par le président chinois Xi Jinping, l’Exposition économique et commerciale sino-africaine 2023 se tient dans un contexte où l’Afrique amorce une nouvelle vision conçue par elle et pour son développement. La vision de l’Afrique nouvelle se définit sur la base d’un partenariat divers et diversifié, fondé sur l’équité, l’égalité et le partage mutuel de biens et service et le transfert de technologie.  Le concept « gagnant-gagnant » semble donner satisfaction dans la plupart des cas de la coopération. Sa spécificité : les accords conclus par les parties produisent un résultat immédiat et escompté.

Le Tchad, comme les autres pays d’Afrique, prête une attention soutenue à cette exposition. Le président de la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et d’Artisanat du Tchad, Ali Adji Mahamat Seid, a souligné dans une interview récente publiée sur CGTN, l’importance de cette rencontre pour les opérateurs économiques tchadiens et africains.

Selon lui, « Le commerce avec la Chine prend une proportion importante. La Chine devient un partenaire de premier rang », en notant que l’exposition offre l’opportunité des rencontres directes entre les partenaires africains et chinois.

Le Tchad dispose d’immenses potentialités à transformer ou à exporter. Avec ce capital de potentialité, le pays a toutes les chances de charmer ou d’attirer les investisseurs chinois.

Dans un article publié sur CGTN, notre confrère Karim Badolo fait une analyse sur l’exposition, avec des chiffres détaillés. Partant de ces analyses, on remarque que les échanges commerciaux et économiques avancent significativement pour un modèle d’avenir en confiance.

Selon Djabre Dadi, coordonnateur de l’Unité de mise en œuvre du cadre intégré renforcé du ministère tchadien de l’Industrie et du Commerce, le Tchad possède des chaînes de valeur et l’Exposition économique et commerciale sino-africaine constitue une occasion indiquée pour attirer les investisseurs.

(Auteur : Salahadine Mahamat Sabour, journaliste à l’Agence Tchadienne de Presse et d’Edition)

(Note de l’éditeur : Cet article reflète le point de vue de l’auteur et pas nécessairement celui de CGTN)