Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Halte à l’intox autour des incidents survenus au Quartier Manenga, CDER : Jean-Lucien Bussa rejette toutes les accusations en bloc ! 

Des évènements malheureux ont opposé, dernièrement, quelques jeunes des Forces du Progrès de l’UDPS à quelques jeunes du CDER et autres Partis politiques originaires du Grand-Equateur, au Quartier Manenga, dans la Commune de Ngaliema. Cela, suite à une dispute affective entre jeunes. Depuis, une catégorie de personnes mal intentionnées, rapporte un communiqué de l’Autorité morale du CDER, véhiculent des fausses informations tendant à présenter ces jeunes du CDER comme une milice qu’entretiendrait Jean-Lucien Bussa dans cette partie de la capitale. Devant ce qu’il qualifie, dores et déjà, de machination, le leader du CDER apporte un démenti formel et saisi cette malencontreuse circonstance, pour rappeler à l’opinion publique nationale que sa lutte politique, à travers son Parti politique, a toujours été non violente. Bien plus, renchérit-il, il n’a jamais été associé à un quelconque mouvement insurrectionnel depuis qu’il s’est engagé dans la vie politique. Par conséquent, il ne connaît nullement l’existence d’une quelconque milice qui serait en lien avec sa personne en tant qu’Acteur politique. Ci-après, le communiqué signé Bussa Tongba, Autorité Morale du CDER.  

COMMUNIQUE DE PRESSE

Depuis quelques jours, à la suite des évènement malheureux qui ont opposé quelques jeunes des Forces du Progrès de l’UDPS à quelques jeunes du CDER et autres Partis politiques originaires du Grand-Equateur, au Quartier Manenga dans la Commune de Ngaliema, suite à une dispute affective entre jeunes, une catégorie des personnes mal intentionnées véhiculent des fausses informations tendant à présenter ces jeunes du CDER comme une milice que j’entretiendrais dans cette partie de la capitale.

A cet effet, je tiens à apporter un démenti formel et à rappeler à l’opinion publique nationale que ma lutte politique, à travers mon Parti politique, a toujours été non violente.

Pour rappel, je n’ai jamais été associé à aucun mouvement insurrectionnel depuis que je me suis engagé dans la vie politique. En conséquence, je ne connais pas l’existence d’une quelconque milice qui serait en lien avec ma personne en tant qu’Acteur politique.

Par ailleurs, je tiens à porter à l’attention de la même opinion qu’au soir du 11 mai 2023, informé par la Coordination du CDER Manenga des tensions opposant les deux groupes de jeunes des Partis politiques membres de l’Union Sacrée de la Nation, j’ai immédiatement pris contact avec des responsables institutionnels et sécuritaires dont le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise ainsi que le Commissaire Divisionnaire de la Ville de Kinshasa, leur demandant de prendre des mesures préventives idoines.

En outre, préoccupé du retour au calme dans ce coin de la capitale, j‘ai accepté de répondre spontanément à l’invitation du Secrétaire Général de l’UDPS de faire partie de la Délégation conduite sur le lieu des évènements, en date du 13 mai 2023, par le Vice-Premier Ministre précité, en vue d’apaiser la tension.

Les faits réunis ce jour-là, attestent qu’il s’est agi d’une dispute affective mal gérée, aux conséquences malheureuses, tels qu’ils se sont déroulés.

Au demeurant, restant fidèle à la vision de Son Excellence Monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, Chef de l’Etat, qui s’investit corps et âme, pour l’unité, la sécurité et la paix, j’en appelle à l’unisson et la vigilance tous azimuts pour mettre hors d’état de nuire les ennemis de la cohésion nationale.

En définitive, en attendant les conclusions des enquêtes en cours, les informations mensongères qui circulent sur ma personne et mon Parti politique à ce sujet, ne sont ni plus ni moins qu’une machination.

Fait à Kinshasa, le 18 mai 2023

Jean-Lucien BUSSA TONGBA