Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Jean-Lucien Bussa : «Les Emirats Arabes Unis et la RDC ont tout intérêt à développer des relations mutuellement avantageuses»

Le ministre du Commerce Extérieur de la République Démocratique du Congo, Jean Lucien Bussa Tongba, a pris part, lundi 8 mai 2023, à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, au Forum «Investir en République Démocratique du Congo», Forum qui a fait suite à la 12ème conférence diplomatique qui s’est tenue à Kinshasa, sous le Haut Patronage du Chef d’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi. Ce dernier, faut-il le souligner en passant, ne cesse de faire de la diplomatie économique son cheval de bataille et de l’investissement privé, le moteur de l’économie congolaise.

A en croire Jean Lucien Bussa, durant son allocution, qui a été riche en matières à réflexion dans le domaine des échanges commerciaux, cet important évènement  a pour objectif de mettre en contact les investisseurs émiriens avec les multiples opportunités d’affaires dont regorge la RDC dans ses différents secteurs économiques et sociaux.

Sa voix s’est fait entendre avec ovations devant plusieurs personnalités du monde  des  affaires à l’échelle  globale, chacun en ses titres et qualités respectifs. Parmi ces derniers, le Ministre du Commerce Extérieur des Émirats Arabes Unis, les Délégués de l’Agence pour le Développement des Investissements de ce riche pays arabe, les Délégués de sa Chambre de Commerce, allusion faite aux Emirats Arabes Unis, sans oublier les Chefs d’Entreprises, les Directeurs Généraux et Responsables des Etablissements et Administrations publiques congolaises, ainsi que les Gouverneurs des provinces de la République Démocratique du Congo.

‘’Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo s’est fermement engagé dans un vaste processus des reformes (fiscales, mise en place d’un code d’investissements plus attractifs) et d’assainissement de son environnement des affaires afin d’attirer les investisseurs et d’améliorer la compétitivité de son économie,  tout ceci dans un contexte de bonne gouvernance (caractérisée par une lutte acharnée contre la corruption et les mauvaises pratiques) et d’une gestion orthodoxe des finances publiques’’, a dit Jean-Lucien Bussa.

L’homme en charge du Commerce Extérieur de la RDC a eu des  mots justes  pour évoquer en  bonne place la rémanence de l’importance des besoins en investissement du secteur minier en République Démocratique du Congo, surtout, foi sur ses propos, en termes de transformation des matières premières sur place au pays, notammentvia l’installation des raffineries et autres industries de transformation.

En des termes clairs, Jean-Lucien Bussa a tiré l’attention de ses interlocuteurs émiriens sur les opportunités d’investissement qui existent sur le sol et sous-sol de la République Démocratique du Congo. C’est en partant des réserves minières jusqu’au tourisme, en passant par les  ressources pétrolières et gazières, l’agro-industrie, les produits vivriers dont ceux de la pêche  qu’il dit nécessiter des investissements prioritaires, sans oublier, entre autres, la construction des infrastructures routiers, ferroviaires, aéroportuaires,  maritimes et autres.

Pour l’homme qui a dans sa main experte le Commerce Extérieur congolais, les Emirats Arabes Unis et la République Démocratique du Congo ont tout à gagner et rien à perdre à développer des relations mutuelles qui soient avantageuses pour les deux pays.

Saint Germain Ebengo