Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Kim Jong un et la génération des vainqueurs

La Guerre de Corée (ou Joson ou Pays du «matin calme avec le soleil brillant» fière de sa Civilisation de 5.000 ans, NDLR) a duré 1.129 jours (dimanche 25/06/1950 04:00 – lundi 27/07/1953 10:00) en laissant d’innombrables douleurs et cicatrices. C’est un conflit le plus acharné du monde depuis la fin de la 2ème (1939-1945) Guerre Mondiale jusqu’ici. On ne sait combien d’hommes avaient disparu pour la Victoire.

Ces derniers de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC créée 3 ans après la Libération Nationale 1945; Superpuissance politico-militaire sous le Maréchal KIM JONG UN, Président des Affaires d’Etat de la RPDC, NDLR) avaient;

  • mené une vie authentique après la Libération de l’occupation militaire du Japon (le plus obsédé ou ambitieux de l’expansion d’outre-mer avec sa 1ère invasion de la Corée la plus voisine en 1592-1598 et stigmatisé Etat ennemi par la Charte de l’ONU du fait de ses crimes les plus graves contre l’Humanité commis pendant son occupation 1905-1945 manu militari en Corée tels que l’enlèvement de 8,4 millions de jeunes et adultes coréens pour les travaux forcés ou pare-balles, le massacre de 01 million des Coréens et le système d’esclavage sexuel pour son Armée en mobilisant les 200 milles Coréennes, etc., NDLR)
  • consacré chaque journée de travail pour la prospérité de leur Pays nouveau
  • éprouvé une vie digne d’un être humain, même inimaginable dans leur rêve, pendant 5 ans dans leur Pays libéré par le Généralissime KIM IL SUNG (1912-1994) après 20 ans de la Résistance armée.

La vie de cette période-là qu’ils avaient vécue, en tant que maîtres de la terre, des usines et du Pays, servait d’une bonne occasion permettant, à tout le Peuple, de ressentir, vivement, la valeur de la Patrie. Ne pouvant se priver de ce bonheur dont ils jouissaient pendant ces 5 ans, ni laisser leur postérité se réduire en esclavage, ils se sont engagés, sans hésitation, dans la défense de la Patrie, alors que les USA (ou United States of America ou Etats-Unis d’Amérique; occupants de la moitié Sud de la Péninsule coréenne dès 1945 jusqu’ici avec leurs 30.000 GI’s après leur fiasco d’agression de la Corée en 1866 dans le cadre de la poursuite de leur Destinée Manifeste de 1845, NDLR) ont déclenché la guerre d’agression contre la RPDC, et se battaient contre l’ennemi au prix de leur sang.

Plus de 25.000 jours écoulés sur le sol de la RPDC que les aînés de la Révolution coréenne avaient défendue au prix de leur vie valent les 5 ans qu’ils avaient gardé dans leur for intérieur.

1. Les cadeaux à l’adresse des Vétérans de Guerre

KIM JONG UN respecte et privilégie la génération des vainqueurs, 1er défenseur de la RPDC, comme le vétéran adoré de la Révolution ayant apporté une contribution mémorable au nom de la Patrie et de la postérité, comme le bienfaiteur et le maître authentique, digne d’être loué et d’exemplaire à suivre par les générations suivantes.

Il vient d’envoyer ses cadeaux significatifs à tous les Vétérans de Guerre du Pays; les cadeaux empreints de son affection leur ont été remis au lendemain (28/07/2023) du 70ème anniversaire de la grande Victoire dans la Guerre de Libération de la Patrie.

Fort touchés des bienfaits de ce grand Homme, les Vétérans lui ont adressé leurs vifs remerciements.

2. Les recommandations de la génération des vainqueurs

Le 27 juillet 2022, KIM JONG UN a honoré de sa présence les festivités du 69ème anniversaire de la grande Victoire pour dire à cette occasion-là: Un temps long de 25.203 jours s’est passé à partir du jour de la naissance du prodige séculaire, mais nous éprouvons un enthousiasme et une fierté sans bornes comme il en a été tous les ans, comme si la Victoire, source de joie et de gloire, était d’hier.

Comme la génération des vainqueurs n’oublie pas la valeur du sol défendu au pris du sang, la valeur de cette Victoire, elle recommande à la postérité : Vous devez défendre la Patrie jusqu’au bout et perpétuer les traditions de la Victoire.