Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Kinshasa/Ngiri-Ngiri : des enseignants sensibilisés sur la promotion de l’éducation des enfants vivant avec handicap

L’Association Congolaise pour la Libération et le Développement de la Maman Handicapée, ACOLDEMHA, dirigée par Madame Annie Ngoy, a sensibilisé les directeurs et enseignants des établissements scolaires sur la promotion de l’éducation des enfants vivants avec handicap en milieux scolaires. C’était au cours d’un atelier organisé, samedi 27 mai 2023, à l’école conventionnée catholique E.P 8  Ngiri-Ngiri. A cette rencontre, les participants ont été invités à jouer le rôle des facilitateurs de l’éducation des enfants handicapés pour les encourager à la poursuite de leur scolarité.

‘’L’éducation doit être inclusive pour les enfants handicapés à tous les niveaux‘’, pouvait-on lire sur les banderoles. Dans son allocution, Francky Miantuala, expert en droit des personnes vivant avec handicap, a donné quelques  obstacles de l’éducation des enfants vivants  avec handicap dans les milieux africains. « Les chiffres alarmants concernant le taux d’exclusion scolaire des enfants handicapés montrent clairement que l’accès de cette catégorie d’enfants à l’apprentissage constitue un véritable défi. L’analyse sur cette problématique nous a permis d’identifier, sans prétendre l’exhaustivité, quelques obstacles à l’inclusion scolaire des enfants handicapés. La persistance des croyances et perceptions négatives sur le handicap et les personnes handicapées, Faible proportion des enseignants formés en rapport avec les besoins spécifiques des enfants handicapés, l’inaccessibilité géographique des établissements d’enseignement des enfants handicapées », a-t-il énuméré.

Pour faciliter l’intégration des enfants vivant avec handicap et des personnes handicapées des milieux éducatifs, l’ALCODEMHA demande aux directeurs d’être facilitateurs et encourager l’inscription des enfants handicapés dans leurs écoles. «Nous disons que les directeurs et enseignants de jouer le rôle des facilitateurs de l’éducation des enfants handicapés. Les directeurs doivent encourager l’inscription des enfants handicapés dans leurs écoles, et les enseignants doivent accorder plus d’attention aux élèves  en situation d’handicap, s’ils les ont dans leurs classes, et veiller à ce qu’il règne dans la salle de classe une ambiance qui cultive le respect de la différence», a-t-il insisté. Et d’ajouter : «L’accès à l’éducation est un droit pour tous les enfants handicapés. Et dans l’approche basée sur le droit, ce n’est pas aux enfants handicapés à s’adapter à l’école, mais c’est à l’école de s’adapter petit à petit aux besoins de l’enfant handicapé, elle encourage ce dernier à persévérer jusqu’à la fin du cycle primaire».Michel Onoseke