Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La chanson « Cœur Moderne » de Fabregas grimpe la barre d’un million de vues sur YouTube   

Maestro Fabregas le Métis Noir

« Cœur Moderne » est l’une des compositions subliminales dans « Gomme », nouvel album du Maestro Fabregas autrement dit Le métis noir, sur le marché des musiques. Très alléchante, la chanson est dédiée à l’Honorable Alita TShamala, un grand opérateur économique crédible, en République Démocratique du Congo.

En moins d’un mois de son lancement sur le marché digital des musiques, le clip vidéo de « Cœur Moderne » dépasse déjà le nombre d’un million de vues sur YouTube.

Ce grand record prouve à suffisance que l’œuvre a rencontré les ententes des mélomanes qui l’apprécient à sa juste valeur. Ça montre également que l’auteur a battu un travail excellence et digne à l’honneur d’un mécène légendaire de la Rumba congolaise, qui n’est autre que l’Honorable Alita Tshamala, « lesa bana congo ».

Evidemment sur le plan artistique, le Maestro Fabrigas s’est encore distingué par ses mélodies enchanteresses qui ne laissent pas indifférents les friands de la bonne musique. Rythmiquement, la star propose une orchestration fascinante dominée par le style rumba accompagné des instruments symphoniques qui caressent les tympans. 

Sa voix suave et mélancolique sont concoctées aux mélodies sensuelles, qui donnent encore une beauté exaltante au rythme de sa Rumba.

En termes de textes et paroles, la chanson « Cœur moderne » est comparable un conte de fées dont les phrases sont romantiques et enchantent les auditeurs. ‘‘Il s’agit d’une mélopée d’amour au cours de laquelle une femme déclame, sous forme d’une poésie, les merveilles vécues dans sa relation amoureuse avec l’Honorable Alita Tshamala. La femme exprime sa reconnaissance envers l’homme qui a réussi à transformer sa vie, grâce à son amour authentique. Puisque Alita Tshamala est réputée comme bienfaiteur dans la société, elle le supplie à partager tous les biens sauf l’amour qui restera une bien privé et personnel’’.

Guitares, piano et autres instruments sont combinés de manière intelligente et dégagent une valeur subliminale dans cette chanson lyrique de Fabro.

« Cœur Moderne » qui honore Alita Tshamala est, donc pour Maestro, une façon de vénérer ce riche homme d’affaire africain, qui ne cesse jamais de soutenir et accompagner les carrières des artistes congolais à Kinshasa et à Brazzaville.

Alita Tshamala est un nom qui n’est plus à présenter dans l’univers musical congolais deux rives. La RDC et le Congo-Brazza l’ont élevé au rang d’un dignitaire pour sa contribution historique dans la promotion de la culture, dans toute sa diversité.

Rappelez-vous de sa consécration au titre du « Meilleur mécène du cinquantenaire » lors de la 1ère édition du « Trophée Pool Malebo Music Awards ».

De génération en génération, l’honorable Tshamala Alita a fait ses preuves et continue à marquer les esprits en matière de mécénat de la culture. Toujours imité mais jamais égalé, cette légende et doyen des opérateurs économiques est devenu pratiquement un mécène de référence. Car, il a marqué et laissera ses empreintes indélébiles dans l’arène musicale.

Les deux capitales les plus rapprochées du monde doivent souligner dans ses annales culturelles que l’honorable Alita Tshamala a énormément contribué à l’émergence de la Rumba congolaise qui est reconnu aujourd’hui patrimoine immatériel et culturel de l’humanité par l’Unesco.  

Incomparable, ce compatriote passionné de la culture mérite les respects et les hommages de toutes les nations congolaises, de son vivant. Car, il faut savoir apprécier l’homme à son époque, dit-on. Et le chanteur Maestro Fabro a fait sa part, en honorant Tshamala Alita par cette mélopée ragoûtante.

 Qui dit mieux ?

Jordache Diala