Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Laurent Batumona bientôt dans le Sankuru, MSC : William Ongonyu Omende amène un vent de solidarité pour le développement de Katako-Kombe

La vision sociale du  Mouvement de Solidarité pour le Changement (MSC), de l’Honorable Laurent Batumona est choisie pour sauver la population de Katako-Kombe. Il n’y a ‘’ni eau potable, ni électricité moins les infrastructures routière, hospitalière, aéroportuaire, scolaire viables à Katako-Kombe. La population croupit dans une pauvreté indescriptible faute d’un interlocuteur valable pour défendre son intérêt’’, indique William Ongonyu Omende, candidat MSC déclaré à la députation nationale. ‘’J’ai amené le Parti politique de Laurent Batumona à Katako-Kombe pour installer la solidarité, une vision pour amener l’amour, le changement  et plus délivrer cette population de l’otage des politiciens véreux’’. Président fédéral du MSC à Katako-Kombe, William Ongonyu Omende annonce l’arrivée de l’Autorité Morale du MSC à Katako-Kombe à mi-juillet lors de la sortie officielle et de son investiture.

Président Fédéral du Mouvement de Solidarité pour le Changement à Katako-Kombe et candidat déclaré à la députation nationale aux élections de 2023, William Ongunyu Omende, force de changement pour ce compère, vise un changement social dans son village natal de Katako-Kombe. Jusqu’ici accaparé par la souffrance de la population, il accélère la finalisation de son programme social pour le bien-être de la population meurtrie, une population qui a besoin de tout le minimum vital pour sa survie. Katako-Kombe, peint-il, est un village en ce 21è siècle où tout manque : ‘’Il n’y a ni route, ni eau potable ni électricité, ni école, ni ordinateur dans l’administration, ni bâtiment scolaire viable’’. Selon lui, il y a plus de 20 ans que les adolescents n’ont jamais vu un véhicule passé dans ce village. Il salue, par ailleurs,  la magnanimité du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a fait que le corps du Héros National soit rapatrié en RDC et dans son village natal de Onalowa.  Cet acte, dit-il, a montré à la face du monde le fond de la pauvreté dans le Sankuru. Pour laver l’ignominie  William Ongunyu a débroussé une route de près de 37 km (Tshumbe à Onalowa village de Lumumba), avec son groupe, et à ses frais pour permettre la circulation jusqu’au lieu de la cérémonie. Fils du terroir, né et grandi à Mokando, il s’est posé la question de savoir pourquoi Katako-Kombe qui regorge autant des sommités dans plusieurs secteurs de la vie nationale peut-il sombrer dans cette misère ? Comment est-ce que depuis 1960 à ce jour la souffrance règne en maitre, pas de changement ? S’est-il interrogé. Il démontre que pour arriver à Kindu, il faut traverser 99 ponts de fortune.

Décision du changement

‘’J’ai pris la décision de ne plus abandonné mes parents, mes frères et amis dans cette situation de souffrance où une bouteille d’eau coûte 7.000 Fc. Pourquoi  le projet de 100 jours n’est pas arrivé à Katako-Kombe. Alors qu’à Katako, il n’y pas un ordinateur ni groupe électrogène, moins encore une table moderne, un village sans moulin pour moudre le maïs et manioc. C’est pourquoi je m’engage à adhérer au MSC de Laurent Batumona pour sauver des vies’’. Au MSC, poursuit-il, il y a une vision qui donne espoir de vivre : la solidarité. ‘’Je m’engage aux côtés d’un Homme responsable, qui a la vision de l’unité, capable de donner espoir aux enseignants et fonctionnaires  non mécanisés, mais aussi aux chefs coutumiers abandonnés comme cette mère de quatre enfants qui n’a jamais vu une voiture’’. Selon lui, ‘’quand la population vous donne mandat de lui représenter, c’est pour apporter ses désidératas au programme du gouvernement. Mais, ceux de Katako-Kombe ont leurs intérêts ailleurs’’. 

Avec le MSC, nous voulons amener le changement à Katako-Kombe, nous voulons que la population de Katako-Kombe puisse palper du doigt la  volonté du Président Félix Tshisekedi de changer le pays qui est hypothéqué par des dignitaires de ce coin.

William pour Katako-Koyoyo

Dans son escarcelle, il garde des projets de développement pour Katako-Kombe.  Pour  une province aussi vaste, les infrastructures jouent, certes,  un rôle majeur. Mais, la situation du système des transports à Katako-Kombe dans le Sankuru est désastreuse. La réalité dans cette  province se traduit par une insuffisance totale de l’offre des services de transports, accentuée par le mauvais état des infrastructures de transport et par une non-satisfaction chronique de la demande. C’est à cette situation que William veut apporter des projets de développement. William Ongonyu vient avec une innovation de repenser l’offre dans le cadre de sa volonté d’adapter les réalités et les nécessités de terrain. Cette convenance lui permet d’optimiser la prise en compte de la demande des populations qui  s’impose comme une évidence.

Exactement. William Ongonyu fixe un rendez-vous à la population de Katako-Kombe, trace une perspective de sortie réelle de la souffrance, datée, calée sur la montée en puissance du MSC de Laurent Batumona. Une façon, bien sûr, de changer le paradigme et de se ménager un peu d’air politique pour Katako-Koyoyo.

La Pros.