Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Laurent Batumona : interpellation ou arrestation ?

*Deux thèses s’affrontent. Pour les uns, il aurait été interpellé. Pour les autres, il aurait été carrément arrêté. Mais, pourquoi ? Que lui reproche-t-on ? Où et quand ? Où est-il maintenant ?  Telles sont-là  des questions qui  se multiplient à l’infini  tant que les services commis à la tâche, peu importe la nature des  secrets d’instruction, n’auront pas formellement communiqué sur cette nouvelle et surprenante affaire qui a tout l’air de secouer le cocotier au sein même de l’Union sacrée de la Nation, à l’approche des échéances élections, telles qu’annoncées et confirmées par la CENI, pour le début du dépôt, dès le 26 juin 2023,   des candidatures aux législatives nationales qui seront  couplées à la Présidentielle du 20   décembre 2023. 

A ce stade, le moins que l’on puisse dire, est que s’il y a des alliés de première heure qui ont fait preuve de fidélité et de défense de la vision   de Félix Tshisekedi, Laurent Batumona ne manquerait pas d’être logé à la même enseigne que la série  ‘’Kamerhe et consorts’’.

Faut-il ainsi affirmer qu’il n’y aurait pas de matière judiciaire, ni d’instruction préjuridictionnelle   à réaliser pour le traitement d’un dossier le concernant ? Non, loin s’en faut.  Par contre, pour un Haut Cadre, un Grand Leader Politique,  comme celui-là  qui, jour et nuit, effectue des tournées sur l’ensemble du pays,  au nom du Chef de l’Etat, jusqu’à se priver d’un minimum de repos, ni de répit,   il y a lieu de sauver, s’il faut, l’osmose née de cette lutte bâtie sur le socle  des souffrances  partagées, depuis des temps difficiles remontant à l’époque  de la résistance contre  des dictatures ainsi que   des actes répréhensibles dont seraient coupables de flétrissure, tous  les auteurs des cruautés commises  aussi bien dans l’Est du pays qu’à l’Ouest, en passant, évidemment, par le Nord et le Sud de la RD. Congo.   

Constat

Depuis les premières heures de ce lundi 12 juin 2023, son ombre n’a plus été perceptible chez lui, en sa résidence privée de Binza/Macampagne, ni à la Direction Générale de la Dette Publique, DGDP en sigle, à la Gombe, où il occupe, dès sa nomination, par l’actuel Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, des fonctions importantes à la tête de cet Etablissement Public.  

Si, au Mouvement de Solidarité pour le Changement, son propre parti, des inquiétudes mêlées aux sentiments d’horreur et de fureur sont montés d’un cran, à la DGDP, par contre, les agents et cadres sont, eux aussi, restés plus qu’intéressés à connaître les raisons de toutes ces folles rumeurs tentant d’accréditer, à défaut d’une version officielle des services attitrés, du moins jusqu’ici, la thèse d’une éventuelle interpellation ou, alors, d’une arrestation.    

La Pros.