Congo
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

MLP : Jean-Louis Esomba appelle à l’implication des organisations internationales et des droits de l’homme

La ligue des jeunes du Mouvement Lumumbiste Progressiste, MLP, de Franck Diongo, a tenu une conférence de presse, ce mercredi 21 juin 2023, pour condamner l’action portée contre leur président national. A cette occasion, le Secrétaire National en charge de la jeunesse du parti, M. Jean-Louis Esomba, a crevé l’abcès pour désapprouver ce qu’il estime anarchique et antinomique aux règles de la démocratie. Ainsi, il en a appelé à l’implication des organisations des droits de l’homme, la MONUSCO ainsi que les ambassadeurs des pays étrangers accrédités en RDC, pour retrouver Franck Diongo.

Selon lui, le régime actuel au pouvoir est à la base de l’enlèvement de leur président national, Franck Diongo. « Le régime en place a envoyé ses services policiers, militaires de la Garde Républicaine à la trousse de l’honorable Franck Diongo qu’ils ont filé au retour des funérailles de Feu Dr. Kabamba, membre de l’UDPS et de la famille présidentielle et procédé à son enlèvement dans une brutalité inouïe», a-t-il laissé entendre.

Selon lui, les membres de la famille biologique, politique ainsi que les avocats de Diongo ont entrepris plusieurs démarches dans le souci de le retrouver afin d’entrer en contact avec lui, mais ces démarches jusque-là se révèlent sans succès. Il estime que l’acte contre leur autorité morale viole les dispositions des articles 17, 18 et 19 de la constitution et des conventions internationales dûment ratifiées par la RD Congo sur les droits civils et politiques.

Il a été ahuri de remarquer que le même régime qui a autorisé le port d’arme à Franck Diongo, semble méconnaître cette autorisation, alors que selon lui, cela a été dûment signée par le régime au pouvoir.

Par ailleurs, il a souligné que toutes les allégations contre leur président national sont fausses, y compris le dossier Salomon Kalonda.

Pour conclure, Jean-Louis Esomba, Secrétaire national en charge de la jeunesse du MLP, a exigé la libération sans condition de son Président national.

Hénoc Akano